Chine : une sonnerie de téléphone particulière pour les citoyens endettés

Mickaël Touré • 22 Mai 2019 • 17:15

La Chine expérimente en ce moment une mesure visant à imposer une sonnerie de téléphone particulière à un citoyen endetté.

Chine : une sonnerie de téléphone particulière pour les citoyens endettés

Certaines régions de l'Empire du milieu sont actuellement les théâtres d'une expérience pour le moins déroutante. Une sonnerie de téléphone particulière serait en effet mise en place pour les citoyens endettés.

Un nouveau pas en avant pour le système du « crédit social »

Cette mesure rentrerait dans les attributions du déjà très controversé système de « crédit social » qui semble en passe de franchir une nouvelle étape dans la stigmatisation de ses individus. 

Cela fait maintenant plusieurs années que le gouvernement de Pékin perfectionne son système de « crédit social ». Crée en 2014, il a pour but d'évaluer le quotidien des citoyens chinois et de sanctionner ceux qui sont considérés comme « des mauvais sujets ».

Pour cela, le gouvernement communiste s'appuie sur le big data fin de collecter des données. Ainsi une mauvaise note sociale se traduira par une impossibilité de contracter un prêt bancaire, d'acheter un appartement, de prendre l'avion ou le train. Le tout étant assorti d'une inscription sur la liste noire du parti communiste.

Selon le rapport du Centre National d'information sur le crédit, relayé par Le Figaro, la Chine a empêché l'année dernière 17,5 millions d'achats de billets d'avion et 5,5 millions d'achats de billets de train par lesdits citoyens « discrédités ».

Dans cette optique, la Cour suprême de Chine a établi une base de données consultable en ligne, qui fiche les citoyens endettés du pays. Toutes les données sont stockées : Noms complets, numéros d'identification, âge, ville d'origine et détails de la dette, les données privées de 13 millions de mauvais payeurs, selon le South China Morning Post, sont jetés en pâture sur la place publique.

Avec cette sonnerie, le processus semble atteindre de nouveaux sommets.

Une sonnerie actuellement testée dans plusieurs régions

En effet, cette sonnerie n'a pour but que d'humilier le Laolai (mauvais payeur). En cas de difficultés financières, le gouvernement chinois n'hésitera pas à remuer le couteau dans la plaie.

Ainsi, dans le comté de Guanyun, à l'est du pays, certaines entreprises de télécommunications se sont alliées avec les tribunaux locaux. Elles attribuent une sonnerie spéciale aux habitants endettés. L'idée est simple : prévenir les personnes cherchant à les joindre que le citoyen en question est fiché.

Outre Guanyun, la ville de Huangshi, située dans la province de Hubei au centre du pays et la ville de Degfend, située dans la province de Henan, ont également opté pour cette mesure.

L'agence de presse publique Xinhua à d'ailleurs transmis une version du message en question. Plutôt qu'une sonnerie d'attente classique, tenter d'appeler une personne fichée se traduira ainsi par un message qui ressemble à ça : « La personne que vous être en train d'appeler a été placée sur une liste noire par le tribunal du comté de Guanyun. Veuillez s'il vous plaît exhorter cette personne à remplir ses obligations légales. Les employés du tribunal apprécient votre soutien. Merci !».

L'opérateur et le tribunal seront les seuls à pouvoir mettre fin à ce système de sonnerie spéciale. Selon le China Daily, les tribunaux locaux se montrent particulièrement intransigeants face aux citoyens qui peinent à rembourser leur dette.

Alors que beaucoup d'entre eux clament leur impossibilité de remboursement, les tribunaux affirment que cette démarche est volontaire. Les autorités parlent d'ailleurs de transfert ou dissimulation d'actifs par ces citoyens pour éviter de repayer leur dette.

Le statut de « Laolai » est cruel pour les citoyens chinois en difficulté. Il s'apparente à un cercle vicieux ou il est particulièrement difficile de se relancer...

>> À lire également 

La Chine, pionnière du paiement par reconnaissance faciale

Chine: la Cour suprême va se saisir des recours concernant la propriété intellectuelle 

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les rachats de crédits

Notre fil d'info