Crédit immobilier : les conditions d'octroi moins strictes en 2021

Mickaël Touré • 17 Décembre 2020 • 14:53

Alors que le gouverneur de la Banque de France avait ouvert la porte à un assouplissement des conditions d'octroi, le HCSF a entériné des conditions moins strictes lors d'une réunion, ce jeudi.

Crédit immobilier : les conditions d'octroi moins strictes en 2021

Le Haut Conseil de Stabilité Financière a tranché. Après une levée de boucliers des acteurs du secteur immobilier, par l'intermédiaire d'une lettre adressée à l'autorité prudentielle, le HSCF a finalement décidé de répondre favorable aux demandes des professionnels.

Le conseil, présidé par le ministre des Finances Bruno Le Maire, a donc décidé d'assouplir les conditions d'octroi des crédits immobiliers, tout en rendant obligatoire leur suivi obligatoire pour les banques.

Une durée et un taux d'endettement qui augmentent

Concrètement, le HCSF a donc annoncé une augmentation de la durée d'endettement de 25 à 27 ans. Le taux d'endettement passe lui de 33 à 35 %. De même, le volume de dérogation à ces règles passe de 15 à 20 % de l'ensemble des crédits octroyés.

Malgré ces nouvelles règles, le conseil entend toujours limiter le surendettement des ménages. Le ministre a d'ailleurs rappelé que ces règles avaient prouvé leur efficacité avec une diminution de 7 points de pourcentage des crédits aboutissant à un taux d'endettement supérieur à 33 %. Dans le même temps, les crédits d'une durée supérieure à 25 ans ont quant à eux diminué de 4 points.

« Rendre ces dispositions contraignantes »

Le ministre de l'Économie et des Finances a également tenu à rappeler que « certaines banques n'ont pas respecté suffisamment les règles ».

Sans révéler le nombre de crédits ne respectant pas les règles, il annonce tout de même qu'il définira « dans les semaines qui viennent », avec la Banque de France et le superviseur de la finance ACPR, "les modalités juridiques pour rendre ces dispositions contraignantes".

Quel impact sur votre projet de crédit immobilier ?

Grâce à ces nouvelles annonces, l'horizon devrait s'éclaircir pour les emprunteurs. Notamment pour les primo-accédants. L'allongement des durées d'emprunt pourrait notamment profiter à ceux qui souhaitent se lancer dans l'achat neuf sur plan (VEFA).

Les critères restent néanmoins contraignants. Comme en 2020, il restera très difficile d'obtenir un crédit immobilier sans apport en 2021.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info