Crédit immobilier : la hausse des taux s'accélère

La Rédaction • 10 Août 2022 • 10:56

En juillet, le taux moyen des crédits immobiliers est à 1,68 % selon l'Observatoire Crédit Logement CSA. Il était de 1,52 % en juin.

Crédit immobilier : la hausse des taux s'accélère

L'ère des taux historiquement bas est bel et bien terminée. Pire, les taux augmentent de plus en plus rapidement. Une mauvaise nouvelle pour les emprunteurs les plus modestes.

En juillet, le taux moyen était de 1,68 %, selon l'Observatoire Crédit Logement CSA, contre 1,52 % en juin. On voit ainsi un taux à 15 ans qui ressort à 1,57 %, celui à 20 ans à 1,69 % et celui à 25 ans à 1,79%.

La hausse devient plus rapide

Ainsi, l'Observatoire observe une remontée de plus en plus rapide des taux : « La hausse devient plus rapide au fil des mois, de 2 points de base (pdb) par mois en début d'année à 13 pdb en juin et enfin 16 pdb en juillet », constate l'Observatoire.

L'Observatoire rappelle tout de même que « cette augmentation du taux moyen depuis décembre 2021 (+62 pdb) reste cependant bien moindre que celle de l'OAT à 10 ans (+169 pdb) ou du rythme de l'inflation (+229 pdb). La totalité des emprunteurs bénéficient de crédits à des taux très largement inférieurs à l'inflation, ce qui ne s'était jamais constaté depuis le début des années 50".

Les durées augmentent

Afin de compenser la hausse, les durées augmentent. En juillet, la durée moyenne des prêts est ainsi à son plus long, soit 244 mois.

« En juillet, 64,9% des prêts bancaires pour l'accession à la propriété ont été accordés sur une durée comprise entre plus de 20 ans et 25 ans: le poids relatif de cette tranche de durées se maintient à un niveau élevé, même si depuis mai dernier il ne progresse plus; au bénéfice des prêts les plus courts (15 ans et moins), dont la part semble doucement se redresser", précise l'Observatoire.

Enfin, l'observatoire explique que les conséquences de l'inflation et la guerre en Ukraine commencent à se faire sentir. Avec les recommandations stricte du HCSF, le marché de l'immobilier s'est dégradé. Le nombre de prêts accordés a reculé de 11,4 % en niveau trimestriel glissant.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info