Crédits immobiliers : un volume record en 2016 ?

Hugo Eugene • 02 Janvier 2017 • 16:19

En octobre, les volumes des prêts accordés par les banques ont atteint les 189 milliards d'euros. En comptant le mois de novembre et décembre, l'année 2016 devrait ainsi largement dépasser les 203 milliards d'euros enregistrés en 2015.

Crédits immobiliers : un volume record en 2016 ?Les volumes des prêts accordés par les banques devraient dépasser les 203 milliards d'euros enregistrés l'année dernière

Ils vont bien finir par y arriver. Fin décembre, les volumes des prêts accordés par les banques devraient dépasser les 203 milliards d'euros qui avaient été enregistrés en 2015. Selon les dernières données publiées par la Banque de France, ces montants cumulés atteignent 189 milliards d'euros sur les dix premiers mois de l'année 2016. Il faudrait donc qu'ils ne dépassent pas 14 milliards en deux mois, sachant que pour le mois d'octobre seulement, 24 milliards d'euros de crédits ont été accordés par les banques aux emprunteurs Français.

Comment expliquer que l'immobilier se retrouve ainsi en tête des choix privilégiés par les Français pour l'investissement ? Si près de deux Français sur trois préfèrent se tourner vers la pierre selon le Crédit Foncier, c'est essentiellement grâce à l'environnement de taux bas qui permet à cet investissement de nécessiter un apport de trésorerie moindre que sur un placement d'assurance-vie par exemple.

Cet environnement de taux d'emprunt historiquement bas (baisse du taux moyen de crédit immobilier à 1,9% et recul de 1% des prix) a ainsi engendré une hausse de 29% du pouvoir d'achat des emprunteurs français précise l'étude du Crédit Foncier relayée par Le Figaro Immobilier. D'autre part, les dispositifs d'aide comme le prêt à taux zéro et le prêt à l'accession sociale ont également bien tenu la main des emprunteurs sur la route de l'acquisition. Tous ces critères s'illustrent par un rendement pouvant atteindre 6% brut, loin devant ceux des placements d'assurance vie ou de Livret A notamment.

Renégociations et rachats de crédits majoritaires

Cependant, ces volumes de prêts ne sont pas majoritairement issus de nouveaux projets. Au mois d'octobre, parmi tous les nouveaux crédits, 54% concernent ainsi des renégociations ou des rachats de prêts explique la Banque de France, soulignant ainsi la démarche des emprunteurs pour pouvoir profiter de ces conditions extraordinaires, au sens littéraire du terme.

Alors que les taux d'intérêt ont très légèrement augmenté en décembre à 1,34% en moyenne selon les dernières données de l'observatoire Crédit Logement/CSA, la question est de savoir ce qu'il va en être dans les prochains mois. De concert avec l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, les rendements des obligations souveraines ont bondi en réponse à l'incertitude économique. Une hausse qui pourrait finir par faire remonter les taux de crédits immobiliers, vraiment.

>> A lire également : Comment l'élection de Donald Trump va accélérer la remontée des taux de crédits immobiliers ?

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info