Culture financière : la France, plus mauvais élève européen

Hugo Abadie • 09 Mars 2017 • 12:41

Selon une étude internationale de l'assureur Allianz, la France se classe dernière d'un classement de dix pays européens en termes de culture financière. La hiérarchie a été établie selon les réponses à cinq questions portant sur différents concepts fondamentaux utiles dans la prise de décision financière.

Culture financière : la France, plus mauvais élève européenSeulement 7% des Français maîtrisent les principaux concepts financiers

Alors que la troisième édition de la semaine de la banque se tiendra du 27 au 31 mars 2017, la France est largement en retard en termes de connaissances financières selon l'étude internationale publiée par le groupe d'assurances Allianz. Rendement, Inflation, taux d'intérêt, diversification et concept de risque... Autant de notions qui sont maîtrisées par seulement 7% des Français alors que la moyenne européenne approche les 12%.

Dans le détail des concepts, la notion de risque est la moins maîtrisée, simplement 30% des Français ont répondu correctement à une question portant sur la probabilité de chances de gagner qui est plus importante pour une somme de 200 euros avec 5% de chances de gagner, que pour une somme de 90.000 euros avec 0,01% de chance de gagner. À l'inverse, la notion de taux d'intérêt sur un investissement est maîtrisée par plus de 70% des Français.

En comparant les réponses des femmes et des hommes, en termes de connaissances financières basiques, l'écart de bonnes réponses entre les hommes et les femmes est en moyenne de 17% à l'avantage des hommes. En ce qui concerne les connaissances de risques, cet écart monte à 28% en faveur des hommes. À noter que c'est au Portugal que les écarts entre les deux sexes sont le moins important avec seulement 8% d'écart sur les concepts basiques en faveur des hommes.

Renforcer l'éducation dès le plus jeune âge

Si les Français les plus âgés ont une meilleure culture financière, l'écart entre les hommes et les femmes est nettement moins important chez les jeunes. Chez les moins de 35 ans, l'écart de bonnes réponses entre les hommes et les femmes en termes de connaissances des risques est d'un peu plus de 10% quand il est de près de 38% chez les plus de 50 ans.

L'étude d'Allianz permet également de découvrir que 68% des Européens qui ont eu accès à un enseignement supérieur ont donné plus de deux bonnes réponses sur les concepts financiers contre 41% pour les personnes qui n'ont pas pu faire des études avancées.

Pour combler ce déficit et initier les enfants dès le plus jeune âge au monde des finances, le programme Français d'éducation financière " Les Clés de la banque " permettra aux enfants de 8 à 11 ans de participer à l'évènement " J'invite un banquier dans ma classe " lors de la troisième édition de la semaine de la banque du 27 au 31 mars. 

 

>> A lire aussi : Ces placements dont les épargnants doivent se méfier

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info