Ces placements dont les épargnants doivent se méfier

Marie Nahmias • 26 Mai 2016 • 17:52

Attirés par de forts rendements et une supposée sécurité, les épargnants se laissent trop souvent appâter par des investissements hasardeux. Florence Brau Billod, conseillère indépendante en gestion de patrimoine chez Patrimoine SA, revient sur les pièges à éviter.

Ces placements dont les épargnants doivent se méfierLes épargnants doivent se méfier des placements atypiques.

Pourquoi les épargnants se tournent-ils de plus en plus vers des offres de placements risquées ?

Florence Brau Billod, conseillère en gestion de patrimoine : Il est indéniable que le nouvel engouement des épargnants pour ces produits risqués est lié à la baisse des taux de rendement des placements traditionnels (Livret A, fonds en euros...). Par ailleurs, la fiscalité de l'immobilier ainsi que la gestion de plus en plus compliquée des biens immobiliers, n'attirent plus autant les investisseurs. Les charges de copropriété, les normes environnementales qui se sont accrues, les difficultés de revente, sont autant de raisons pour lesquelles l'épargnant va chercher de nouveaux rendements.

Faut-il éviter les placements atypiques ?

Non, mais il ne faut surtout pas oublier qu'aujourd'hui rien n'est garanti ! Lorsque l'on est épargnant, l'élément le plus dangereux est de penser que l'actif ne peut pas perdre de valeur. Seulement, à partir du moment où vous avez converti votre argent, que ce soit pour acheter une table, du vin ou une forêt, il existe forcément un risque de le perdre. C'est fou le nombre de personnes qui vous disent encore : "Mon investissement ne peut pas perdre en capital".

>>Lire aussi : Comment bien investir dans le vin ?

Diversifier son patrimoine est-il un élément clé ?

Certains éléments réduisent les risques pris par l'investisseur, à commencer par la diversification. Les produits atypiques ne doivent pas dépasser un quart du patrimoine de l'investisseur, au grand maximum. Ce type de placements doit rester une exception, il ne faut pas oublier qu'ils sont sujets à plus de problématiques.

Il est également essentiel de comprendre que les produits atypiques viennent en complément des placements traditionnels. Diversifier son patrimoine ne veut pas dire en investir un tiers dans une forêt, un autre dans le vin et un dernier dans des oeuvres d'art. Procéder ainsi est une grave erreur. Ce sont des actifs qui n'ont pas de liquidité et qui sont par conséquent très risqués.

L'épargnant doit garder en tête quels sont les piliers patrimoniaux : immobilier, actions et obligations. Les placements atypiques sont quant à eux des niches. Le marché est encore immature, dès lors qu'il y a une tension les effets se font beaucoup plus ressentir.

Quelle est la bonne démarche à adopter pour un investisseur ?

Les risques que représentent ces investissements ne sont pas juste liés aux produits en eux-mêmes, mais aussi beaucoup à l'investisseur et à sa compréhension du patrimoine. Il est primordial d'avoir un intérêt personnel  pour le produit dans lequel on place son argent.  Si on est écolo dans l'âme, alors investir dans une forêt a un sens. 

Quand on a de l'argent, il est normal d'avoir envie d'investir dans un produit qui nous fait plaisir, pour avoir un retour mais aussi pour soutenir un marché. Seulement, beaucoup de personnes veulent épargner dans des placements atypiques simplement parce qu'on leur fait miroiter de forts rendements.

Les Français restent-ils mal informés sur ce type de placements ?

Je pense qu'il y a un manque cruel de pédagogie en la matière. Les Français ont beaucoup moins de culture financière qu'auparavant. Il est essentiel que l'épargnant ait le réflexe de s'informer et de poser des questions, il ne peut pas se contenter de lire une brochure commerciale.

Il y a vingt ans tout le monde comprenait ses produits bancaires par exemple, aujourd'hui pour la très grande majorité des épargnants ce n'est plus le cas.

>>A lire également : "Redevenir acteur de son argent" avec l'épargne solidaire

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info