Devenez propriétaire d'un logement dans un ancien complexe nazi

Marie Nahmias • 09 Juin 2016 • 16:27

Pour s'offrir un appartement dans cet impressionnant complexe de 4,5 kilomètres, il faut débourser la coquette somme de 10.000 euros par mètre carré. La vente des derniers logements de ce bâtiment, situé sur l'île de Rügen, à 300 kilomètres de Berlin, suscite une vive polémique auprès des locaux.

Devenez propriétaire d'un logement dans un ancien complexe naziCe complexe nazi fait 4,5 kilomètres de long. Crédit Photo : Steffen Löwe

Quatre des cinq unités qui composent ce serpent architectural ont déjà été vendues. C'est la cession du dernier bloc qui déchaîne les passions chez habitants du coin. Pour faire échouer la vente, près de 15.000 personnes ont signé une pétition, ils redoutent en effet que cet acte ne gomme l'aspect symbolique des lieux.

Prora, station balnéaire au nord de Berlin, a été construite entre 1936 et 1939 par Clemens Klotz, l'architecte d'Hitler. Ces appartements étaient destinés à accueillir 20.000 vacanciers de l'organisation de loisirs nazie Kraft durch Freude (la force de la joie). Mais avec le début de la seconde Guerre Mondiale, ces huit bâtiments identiques, composés chacun de cinq étages, n'ont jamais remplis leur fonction première.

Un espace consacré à la culture et l'échange sera-t-il construit ?

De cet édifice datant de l'Allemagne nazie, il ne reste donc aujourd'hui que cinq parties. Les signataires de la pétition souhaitent, en autres, que l'auberge de jeunesse inaugurée en 2011 ne soit pas supprimée. Ces derniers réclament aussi qu'un espace consacré à la culture et l'échange soit ouvert dans le même bâtiment.

Par ailleurs, ils entendent sauver le petit musée consacré à l'histoire de ce complexe. Mais leur appel ne trouve pour l'instant pas écho auprès des politiques. La région maintien encore la décision de vendre la cinquième unité.

>>Lire aussi : le marché de l'immobilier Allemand salué pour son dynamisme

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info