Endetté, le guichetier de la banque complice du braquage de l'établissement

Hugo Eugene • 14 Novembre 2016 • 15:58

A Thionville près de Metz, un ex-employé a été condamné à de la prison ferme pour voir aidé un complice à braquer l'établissement à l'arme blanche. Les deux hommes doivent rembourser un butin de plus de 90.000 euros.

Endetté, le guichetier de la banque complice du braquage de l'établissementL'agence du Crédit Agricole rue de Paris à Thionville. Crédits @Google View

La supercherie a failli fonctionner. Début 2016, un homme de 25 ans a été mis en examen et écroué pour avoir été complice d'un braquage qui a eu lieu à l'agence Crédit Agricole de Thionville près de Metz (57) à la frontière luxembourgeoise. Guichetier de l'établissement au moment des faits, il vient d'être condamné par le tribunal correctionnel.

Chronologie des événements. Le 5 juin dernier, à l'ouverture de l'agence, un homme encapuchonné et armé d'une arme blanche fait irruption dans les locaux. Mis en joue par le braqueur, l'employé s'exécute et délivre les 91.500 euros contenus dans le coffre de la banque locale. La scène ne dure que quelques minutes selon Loractu.fr, aucun témoin dans les parages.

Effacer ses dettes de jeu

Chargée de l'enquête, la police judiciaire de Metz émet rapidement des doutes sur le déroulement de la scène et la participation supposée du guichetier. Interpellé au Luxembourg en décembre dernier suite à la diffusion d'un mandat d'arrêt européen, le braqueur de 30 ans a, depuis, été mis en examen et écroué pour "vol avec arme".

C'est alors que le pot aux roses a été découvert : le collaborateur du Crédit Agricole connaissait en fait son agresseur et l'avait engagé pour qu'il l'aide à effacer ses dettes de jeu grâce à la recette du vol. Avant le procès des deux hommes, l'avocat de ce dernier affirmait qu "une victime de vol à main armée incarcérée, c'est totalement incompréhensible.  Mon client est effondré et se sent broyé par la machine judiciaire".

Ce jeune homme, fiché par la Banque de France, était parallèlement mis en cause pour des détournements de fonds dans une autre agence d'un groupe bancaire concurrent. Le tribunal correctionnel a condamné à trois ans de prison ferme chacun des deux complices ainsi qu'au remboursement de l'intégralité du butin. S'enfoncer dans la spirale du surendettement en voulant y échapper.

>> A lire également : Un banquier surendetté détourne 200.000 euros dans les comptes clients

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info