Epargne en ligne : Yomoni lance un PEA et s'internationalise

Hugo Eugene • 25 Mai 2016 • 16:06

La FinTech élargit son offre d'épargne avec l'intégration d'un fonds euros et le lancement d'un PEA et d'un compte-titres. Après un an d'existence, la société de gestion prévoit également de se lancer à l'international.

Epargne en ligne : Yomoni lance un PEA et s'internationaliseYomoni fait évoluer son offre de services et affirme ses ambitions

Petit à petit, Yomoni fait son nid. Moins d'un an après son lancement, le robo-advisor (conseiller financier automatisé) élargit son offre commerciale sur trois fronts. Jusque-là, celle-ci était cantonnée à son contrat d'assurance-vie Yomoni-Vie, mais la FinTech veut accélérer son développement sur le territoire français et entrer en compétition avec les start-up leaders du secteur.

Désormais, elle permet aux épargnants de souscrire un plan d'épargne en actions (PEA) avec des tarifs qui s'élèvent à 1,6% par an de l'épargne placée. Si le client dispose déjà d'un contrat de ce type, il peut également le transférer vers le mandat Yomoni.

Une offre de PEA pour les particuliers les plus audacieux

Cette offre s'adresse ainsi aux particuliers les plus audacieux avec son allocation d'actifs 100% actions. Une proposition cohérente vis-à-vis de la clientèle de la start-up, plus concentrée sur les profils 6, 7 et 8 parmi les 10 gérés dans le cadre de son contrat d'assurance-vie, le 10e étant le plus offensif.

Pour ceux qui n'ont pas forcément une grande appétence au risque, Yomoni lance aussi un compte-titre sous mandat, avec 8 profils de gestion. Les plus prudents pourront aussi se tourner vers le fonds euros de Suravenir dans son assurance-vie. Le profil proposé est désormais 100% en fonds euros et ses seuls frais sont ceux du contrat d'assurance-vie, à 0,6% par an.

Pour guider le client à effectuer son choix entre ses 3 enveloppes fiscales, Yomoni administre un questionnaire au client lors de ses premiers pas sur le service et celui-ci formule une recommandation à suivre.

Atteindre la barre des 10.000 clients et s'internationaliser

Trois offres qui veulent permettre à la plateforme de gagner en clientèle. Pour l'instant, "le nombre d'utilisateurs augmente. Il est multiplié par deux d'un trimestre sur l'autre. On compte aujourd'hui 9 142 usagers. Quant au ticket moyen de nos clients, il s'élève à 4000 euros, ce qui représente 3% de leur patrimoine financier", a détaillé Mourtaza Asad-Syed, DG de Yomoni à l'Usine Digitale.

L'objectif d'ici 2018 ? Atteindre la barre des 10.000 clients et 1 milliard d'euros d'actifs sous gestion en 2020. Yomoni a également l'ambition de s'internationaliser et de gérer ainsi l'épargne de clients belges, suisses, espagnols et italiens.

>> A lire également : La fintech Marie Quantier lance un premier contrat d'assurance-vie

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X