Épargne : avec le reconfinement, les Français vont-ils recommencer à épargner massivement ?

Mickaël Touré • 29 Octobre 2020 • 14:59

Alors qu'une nouvelle période de confinement se profile, quel sera le comportement des Français en matière d'épargne ?

Épargne : avec le reconfinement, les Français vont-ils recommencer à épargner massivement ?

Ce fut l'un des grands enseignements de la première phase de confinement : les Français ont épargné massivement entre mars et juin. Peur de l'avenir ? Projet à venir ? Entre consommer et épargner, la balance a rapidement basculé vers la seconde option. D'ailleurs, cela s'est traduit par une collecte record sur le livret A entre janvier et septembre.

Du côté du gouvernement, le ministre des Finances Bruno Le Maire a de son côté insisté sur la nécessité de consommer dans cette période de crise, sans grande réussite. Alors que le président de la République, Emmanuel Macron a annoncé, hier, une nouvelle période de confinement pour au moins un mois, on peut légitimement se demander quel sera le comportement des Français lors de la deuxième phase ?

Une préférence pour l'épargne

Publié juste avant l'allocution du président, un sondage Odoxa mené par Aviva révèle qu'en cas de nouveau confinement, les Français sont quatre fois plus nombreux à choisir l'épargne au détriment de la consommation.

Ainsi, 37 % des sondés expliquent qu'ils mettront plus d'argent de côté lors de ce second confinement. Seulement 9 % annoncent privilégier la consommation. Dans le même temps, la moitié des sondés pensent mettre autant d'argent de côté et dépenser autant que lors de la première phase.

Vers une nouvelle hausse des dépôts ?

À en croire ce sondage, on se dirigerait donc bel et bien vers une nouvelle hausse des dépôts. Pour rappel, selon les chiffres de la Banque de France, entre mars et début juin, ces dépôts ont augmenté de 7 %, soit 180 milliards d'euros.

Pour autant, les Français préfèrent toujours miser sur des produits d'épargne peu risqués. Ainsi toujours selon le sondage, ils sont 78 % à déclarer «  privilégier un placement sûr plutôt qu'un placement plus risqué, mais offrant un meilleur rendement ».

Pour autant, alors que la consommation des ménages redémarre à peine, cette nouvelle hausse des dépôts pourrait bien être lourde de conséquences en ce qui concerne l'économie.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info