L'État lance trois nouveaux produits d'épargne retraite

Mickaël Touré • 26 Juillet 2019 • 10:38

Le gouvernement a annoncé, mercredi, l'adoption de trois nouveaux produits d'épargne-retraite qui seront commercialisés dès le 1er octobre prochain.

L'État lance trois nouveaux produits d'épargne retraite

Pas toujours facile de savoir quel investissement choisir pour sa retraite. Alors que la réforme des retraites est actuellement sur toutes les lèvres, le gouvernement a annoncé le lancement de trois nouveaux produits d'épargne qui seront commercialisés dès octobre 2019.

En effet, l'État estime que les différents plans d'épargne retraite existants ne parviennent pas à séduire suffisamment de Français. Dans cette optique, le gouvernement a donc adopté, ce mercredi, une ordonnance créant ces nouveaux produits avec pour but de redorer le blason de ce type de placement et dynamiser le financement sur le long terme des entreprises.

Des produits commercialisés dès octobre prochain

Mercredi, à l'issue du conseil des ministres, le ministre de l'Économie et des finances, Bruno Le Maire, a présenté les nouveaux produits : « Le gouvernement adopte aujourd'hui une ordonnance concernant la réforme de l'épargne retraite. Grâce à ce texte d'application de la loi Pacte, ces produits pourront être commercialisés dès le 1er octobre prochain »,

Ainsi, dans son communiqué, le ministre indique bien que les nouveaux produits seront disponibles dès octobre prochain. Dans le détail, ces trois produits viennent remplacer les quatre dispositifs actuellement en place à savoir, le Madelin, le PERP, le PERCO, l'article 83. En somme, l'idée est de simplifier leur fonctionnement, souvent complexe et peu propice au financement des entreprises.

Deux produits d'épargne collectifs et un produit d'épargne individuel

L'ordonnance prévoit donc la mise en place d'un produit d'épargne individuel, le PERin, qui remplacera le PERP et le Madelin. Deux autres produits d'épargne collectifs seront également instaurés : le PERCO, à destination de tous les salariés, et le PERcat, qui sera destiné à certaines catégories de salariés et qui viendra se substituer à l'article 83.

Plus simple à l'utilisation, ces différents produits permettront de choisir entre le versement d'une rente ou d'un capital. Ainsi, un jeune retraité pourra choisir entre des versements réguliers jusqu'à son décès ou le versement en intégralité de son épargne retraite. Autre avancée notable, il sera désormais possible de débloquer l'épargne de manière anticipée (au-delà des cas déjà autorisés suite à un accident de la vie) si l'épargnant souhaite acheter une résidence principale.

Une fiscalité avantageuse

Par ailleurs, ces produits devraient bénéficier d'une fiscalité avantageuse. Toujours dans l'optique de motiver les épargnants, le gouvernement promet une meilleure rémunération et une « fiscalité attractive ». Concrètement, les versements volontaires pourront être déductibles de l'impôt sur le revenu dans la limite des plafonds existants (généralement 10% des revenus professionnels).

En matière de placements, l'épargne retraite est plutôt à la traîne. Les encours ne représentent que 200 milliards d'euros contre 1700 milliards pour l'assurance-vie et 400 milliards pour les livrets réglementés. Le gouvernement souhaite porter l'encours de l'épargne retraite à 300 milliards d'ici la fin du quinquennat.

D'ailleurs, pour plus d'informations, n'hésitez pas à contacter les courtiers de BoursedesCrédits.com qui pourront vous aider dans tous vos projets d'épargne.

 

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info