Peut-on faire confiance aux modes de paiement alternatifs ?

Mickaël Touré • 03 Avril 2019 • 17:51

Annoncé en grande pompe il y a quelques jours, l'Apple Card espère révolutionner les modes de paiement. En vogue depuis quelque temps, les modes de paiement alternatifs sont par ailleurs devenus des leviers indispensables pour les entreprises, notamment pour les sites de e-commerce. Pourtant, ils suscitent encore de nombreuses interrogations chez les consommateurs, en particulier dans l'hexagone.

Peut-on faire confiance aux modes de paiement alternatifs ?

Peu à peu, les modes de paiement alternatifs intègrent notre quotidien. Ils sont de plus en plus nombreux et connaissent un succès plus ou moins important. Parfois, ils sont même carrément snobés que ce soit par crainte ou à cause d'une connaissance limitée de leur mode de fonctionnement (notamment chez les plus anciens).

Ici, on vous explique comment tout cela fonctionne et surtout si ces différents modes de paiement alternatifs sont totalement sans risques.

Qu'est-ce qu'un mode de paiement alternatif ?

Les modes de paiement alternatifs sont des options de paiement qui n'incluent pas le paiement traditionnel par carte de crédits ou carte de débit (sans insertion dans un terminal et sans saisir de code).

Par exemple, les paiements dématérialisés ont le vent en poupe depuis quelques années, notamment dans le monde du e-commerce.

En effet, proposer des modes de règlement alternatifs est une bonne solution pour les commerces afin de fidéliser un public ou pour attirer de nouveaux clients potentiels.

Quelques exemples de modes de paiement alternatifs

  • Le paiement par carte sans contact

Est-il réellement nécessaire de présenter le paiement sans contact ? Il permet de régler vos achats jusqu'à 20 ou 30 euros (selon les banques) avec votre carte sans avoir besoin de l'insérer dans le terminal de paiement et sans saisir votre code confidentiel. Une façon efficace de gagner du temps pour les petits achats.

Ce mode de paiement connaît un véritable boom ces dernières années en France. À titre d'exemple, ces transactions ont progressé de 156% entre 2017 et 2018, selon une étude réalisée par MasterCard.

  • Le paiement mobile

Le paiement mobile consiste à utiliser un téléphone mobile pour effectuer un paiement.

Il peut se faire à distance, lorsque vous achetez un produit sur un site de e-commerce, en transférant de l'argent d'un mobile à un autre ou bien via un terminal de paiement, comme pour le paiement sans contact via une carte bancaire.

C'est un mode de paiement qui reste encore plutôt confidentiel en France. En 2018, le Groupement Cartes bancaires évaluait à 10 millions le nombre de paiements réalisés depuis un smartphone sur l'ensemble de l'année. Une broutille comparée aux 2 milliards de paiements réalisés en paiement sans contact.

En comparaison, cela représente à peine 0.1% des paiements par carte réalisé dans l'hexagone. Pourtant, le paiement mobile possède un vrai potentiel de développement, le problème est que pour l'instant, certaines banques ne le proposent toujours pas. Un frein majeur à l'évolution de ce mode de paiement.

  • L'e-carte bleue

L'e-carte bleue est une carte virtuelle qui fournit un numéro de carte éphémère pour chaque transaction réalisée sur internet. Le numéro en question n'est valable qu'une seule fois.

Ce service est directement rattaché à la carte bancaire internationale visa du porteur. Il peut donc effectuer des achats en ligne tranquillement sans que son numéro de carte ne circule sur la toile.

Attention tout de même, bien souvent, ce service est payant. La plupart du temps, il faut souscrire à un abonnement auprès de sa banque (environ 10euros/mois), même si cette cotisation est parfois incluse dans la cotisation de certaines cartes de paiement (Infinite etc..).

  • Le porte-monnaie électronique

Le porte-monnaie électronique est un dispositif qui permet stocker de la monnaie sans avoir besoin d'un compte bancaire et d'effectuer directement des paiements sur des terminaux de paiement (TCE).

Il peut en réalité comprendre deux modèles différents :

-          Soit il peut permettre de stocker de la monnaie sans avoir besoin de compte bancaire et d'effectuer directement des transactions sur un terminal de paiement via une carte prépayée avec ou sans puce délivrée par l'organisme gérant le porte-monnaie. (Exemple : Monéo)

-          Soit celui d'un dispositif sécurisé installé sur des appareils électroniques portables permettant d'initier un virement de son compte vers celui d'un fournisseur, via un terminal de paiement installé en magasin. (Ex : Paypal)

Dans le second cas, il s'agit plus d'un substitut à la carte bancaire traditionnelle plus que d'un portefeuille électronique. (L'appareil permettant simplement d'accéder à son compte bancaire de façon sûre).

  • Quid de l'Apple card ?

C'est la prochaine révolution auto-proclamée par l'entreprise à la pomme. À travers cette annonce, Apple a de nouveau suscité un énorme engouement.

Pourtant à première vue, l'Apple card ne devraient pas être un moyen de paiement autonome, mais bien une carte destinée à fonctionner comme une carte de secours et directement liée à votre Iphone.

Néanmoins, son arrivée en France n'est pas prévue pour tout de suite, même si cela pourrait vite de décanter.

Les avantages des modes de paiement alternatifs

 De plus en plus prisés, ces modes de paiement possèdent évidemment des avantages indéniables.

  •  La rapidité :

C'est bien sur le principal avantage, certainement celui qui explique le succès des modes de paiement sans contacts. Bien souvent, les modes de paiement alternatifs permettent d'accélérer le process lors du règlement d'un achat.

Fortement apprécié du consommateur comme des commerçants, un paiement plus rapide est parfois synonyme d'un achat plus compulsif du point de vue du commerçant et plus pratique du point de vue du consommateur.

  • L'achat dématérialisé

Là aussi, l'avantage peut paraître évident. Pour autant, ces modes de paiement ont totalement changé nos habitudes de consommation en seulement quelques décennies.

Avec l'arrivée du e-commerce notamment, il a fallu trouver un nouveau moyen d'adapter les nouveaux modes de consommation aux consommateurs. Tout cela, avec des modes de paiement toujours plus diversifiés et des process de plus en plus optimisés.

Que l'on soit pour ou contre, il est toujours agréable de pouvoir réaliser ses achats sans avoir à bouger de son canapé. 

  • La sécurité

Alors bien sûr, tout n'est pas parfait (voir inconvénients). Pour beaucoup, la sécurité représente le gros point noir de ces nouveaux modes de paiement.

Pour autant, avec le temps, les différents services bancaires et autres travaillent pour sécuriser de mieux en mieux ce type de transaction.

Que ce soient les transactions sur internet ou les paiements sans contact, ils sont désormais hautement sécurisés et plusieurs leviers permettent d'éviter les mauvaises surprises (plafond d'utilisation ou autres.).

Cela étant dit à vous de bien faire attention lors de l'utilisation de ces moyens de paiement (même si le risque zéro n'existe pas).

Les inconvénients des modes de paiement alternatifs

  •  Des progrès de sécurité, mais encore de nombreuses failles

C'est l'argument favori des détracteurs des modes de financement alternatifs. Beaucoup estiment encore que les modes de paiement alternatifs ne présentent pas toutes les garanties de sécurité.

Au vu des faits, difficile de leur donner tort. Même si de gros progrès ont été effectués, comme indiqués précédemment, la sécurisation de ces modes de paiement peut encore être améliorée.

Il vous faudra rester vigilant avec vos moyens de paiement et autres smartphones en cas de perte ou de vol. Et surtout être réactif.

Par ailleurs, les risques de piratages sont bel et bien présents. Par exemple, début 2017, LCL a brusquement stoppé son service e-Carte Bleue, vraisemblablement après avoir essuyé une cyberattaque ciblée.

  •  Certains commerces ne prennent pas encore en compte les modes de paiement alternatifs.

Certes, c'est de plus en plus rare, mais chez certains commerçants, il vous sera difficile de régler vos achats avec un mode de paiement alternatif.

Certains ne sont pas encore équipés pour recevoir les paiements par téléphone ou via les portes-feuilles électroniques. Bon ok... C'est assez rare. Pour être sûr, n'hésitez pas à vous renseigner auprès des commerçants chez qui vous effectuez vos achats ou sur les sites de e-commerce. 

  • Certaines banques ne donnent pas encore accès à ces modes de paiement

Enfin, c'est parfois au niveau de votre banque que le bas-blesse. Certaines banques ne proposent pas encore de modes de paiements alternatifs. Notamment pour les paiements mobiles.

Par ailleurs, certains services requièrent un abonnement pour être accessible (cf : e-carte Bleue). Mais bon, une nouvelle fois la tendance est plus à la démocratisation de ces outils que l'inverse.

Voilà vous avez toutes les cartes en main pour réaliser vos achats en toute sécurité grâce aux modes de paiement alternatifs ! Il ne vous reste plus qu'à essayer, si ce n'est pas déjà le cas !

>> À lire également

La Banque Postale rend désormais possible la gestion de sa carte entièrement en ligne

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info