Que faire lorsqu'on est fiché à la Banque de France ?

Etienne Nicolas • 05 Juin 2018 • 18:24

Après avoir émis un chèque sans provision ou utilisé votre carte bancaire de manière disproportionnée, vous êtes devenu interdit bancaire ? BourseDesCrédits vous propose un panel de choix de substitution et vous explique comment ne plus être fiché.

Que faire lorsqu'on est fiché à la Banque de France ?

Incident de paiement, non-remboursement d'un crédit ou un faux chèque : voilà les causes pour apparaître sur l'une des fiches de la Banque de France. Elles sont au nombre de trois, à savoir :

  • Le Fichier Central des Chèques impayés (FCC) qui correspond à l'utilisation abusive de votre carte bancaire ou l'émission d'un chèque sans provision.
  • Le Fichier des Incidents de remboursements des Crédits aux Particuliers (FICP) qui recense les Français qui ont été dans l'incapacité de rembourser à échéance un crédit.
  • Le Fichier national des chèques irréguliers (FNCI) qui centralise les références bancaires des comptes interdits d'émettre des chèques.

Quelles conséquences ?

Une fois qu'un organisme financier déclare l'interdit bancaire, tous les comptes de la personne sont impactés, même ceux résidants dans d'autres établissements bancaires. Le client se voit retirer son chéquier et/ou sa carte de paiement ainsi que son autorisation de découvert selon le litige. Sa banque peut aussi décider de clôturer le compte en question.

Son identité sera inscrite pendant une durée de 5 ans maximum si l'incident est lié à un chèque impayé ou au retard de remboursement d'une échéance de crédit, contre 2 ans pour l'utilisation abusive d'une carte bancaire. De plus, pendant la période de fichage, la probabilité qu'un crédit lui soit accordé est mince.

Néanmoins, il existe des solutions si jamais son compte bancaire a été clôturé. Il peut se tourner vers les néobanques telles que N26, le compte Nickel ou encore C-Zam. Il existe aussi les cartes bancaires prépayées comme Veritas Card. Ces dernières ne sont pas de véritables comptes bancaires mais elles offrent une alternative intéressante, certes plus coûteuse que les banques en ligne.

Enfin, il est aussi possible d'ouvrir un nouveau compte même en situation d'interdit bancaire grâce au droit au compte. Si une banque est en droit de refuser l'ouverture d'un compte, il suffit d'obtenir une attestation de refus d'ouverture de compte. Elle permettra à l'individu de faire valoir son droit auprès de la Banque de France qui se chargera de désigner un établissement bancaire pour accueillir son compte de dépôt.

Comment ne plus l'être ?

Enfin, pour lever l'interdiction bancaire : la personne doit régler les sommes qu'elle vous doit. Si elle est inscrite au FCIP, cette dernière peut en sortir soit par la vente d'un bien immobilier soit en passant par la commission de surendettement, ou encore en remboursant des dettes par rachat de crédit. Pour sortir du FCC, il suffit de régler le chèque ou bien de constituer une provision qui sera bloquée pendant un an. Si cela concerne la carte bancaire, l'individu demandera à son organisme bancaire de faire supprimer son inscription dès que son compte redevient créditeur.

>> A lire aussi > Arnaque bancaire : encore une victime de phishing déboutée

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info