Immobilier : où investir dans le Grand Paris ?

Etienne Nicolas • 28 Mai 2018 • 14:17

Le chantier du Grand Paris Express se poursuit et réduira les temps de trajet des Franciliens : une aubaine pour l'investissement immobilier. BourseDesCrédits vous propose des pistes pour dénicher les meilleures opportunités.

Immobilier : où investir dans le Grand Paris ?

32,5 milliards d'euros de travaux pour changer le visage de Paris. Le Grand Paris Express (GPE) doit permettre à la capitale de rester dans le sillage des autres villes-monde comme Londres ou Tokyo. Ainsi, en 2030, quatre nouvelles lignes de métro verront le jour tandis que les lignes 11 et 14 seront prolongées. Au total, 200 nouveaux kilomètres de rails et 68 gares seront construits. Qualifié de « chantier du siècle » par le premier ministre Edouard Philippe, le Grand Paris Express (GPE) constitue un lot d'opportunités pour les investisseurs immobiliers.

Près des gares

Pour un investissement sûr, il vaudrait mieux acheter « à moins de 800 mètres d'une gare » selon Georges Rocchietta, PDG du promoteur Atland. Ce dernier conseille d'ailleurs de cibler la Seine-Saint-Denis, et notamment Saint-Denis, Saint-Ouen et Aubervilliers. Ces villes vont profiter de l'allongement de la ligne 14, et de trois des quatre nouvelles lignes : 15, 16 et la 17. « A Colombes, Nanterre, Saint-Denis, les constructions se multiplient, le marché est extrêmement dynamique. Ces communes font parties des villes phares du futur Grand Paris », explique Anne de Crozé, président de la FPI d'Ile-de-France pour LesEchos.

Au sud de Paris

La future liaison entre le Sud de Paris et les Hauts-de-Seine semble être intéressante. En effet, la ligne 15 permettra de se rendre de Bagneux à la Défense en moins de 30 minutes. Avec environ 4.300 euros le mètre carré contre 7.000 euros à Montrouge, Bagneux devrait voir « son potentiel d'attractivité décuplé » démontre Thomas Lefèbvre, directeur scientifique chez MeilleursAgents.com.

Dans les clusters

Enfin, les pôles d'attractivité, aussi appelés « clusters ». Ils sont au nombre de sept et se situent au Sud (innovation/recherche et santé), à l'Est (ville durable), au Nord-Est (création et aéronautique) et au Nord-Ouest (finance). En effet, avec 4.000 euros du mètre en moyenne et une qualité de vie appréciable, Saclay a tout d'un bon investissement. Mais à cause des incertitudes autour de la future ligne 18, investir dans le plateau de Saclay constitue un pari.

>> A lire aussi > Immobilier : le marché portugais s'embrase

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info