Immobilier : les prix continuent d'augmenter dans la majorité des régions

Etienne Nicolas • 11 Juillet 2018 • 16:19

Depuis le 1er janvier dernier, les prix de l'immobilier ont été consolidés par une forte demande. Les logements prennent de la valeur dans la plupart des régions sauf exception.

Immobilier : les prix continuent d'augmenter dans la majorité des régions

Le premier semestre de 2018 est une réussite pour le secteur de l'immobilier. D'après Laurent Vimont, le président de Century21 : « L'activité est stabilisée mais à plein régime, et la hausse des prix est contenue à 2,3 % ». Si l'immobilier se porte bien, le record de ventes de 2017 ne devrait pas être battu cette année : « Nous ne dépasserons pas, en 2018, le record de 960.000 transactions atteint en 2017 mais nous en serons très proches », ajoute-t-il.

950.000 ventes immobilières en 2018

Selon l'estimation de la Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim), l'année 2018 devrait atteindre les 950.000 ventes, soit 10.000 de moins que l'an dernier. Si en cinq ans le volume des ventes a augmenté de 41 %, celui du parc a lui grandi de seulement 5 %.

Même si dans la majorité des régions françaises, les biens immobiliers gagnent en valeur, ces derniers ne « dépassent pas les sommets atteints au premier semestre 2011 » nuance le président de Century21. C'est le cas de la région Bourgogne-France-Comté où Dijon connait une hausse des prix de la pierre de 5,8 %, mais aussi de l'Auvergne-Rhône-Alpes avec Lyon et ses prix de l'immobilier qui ont connu une forte augmentation au cours de l'année dernière et une hausse de 3,1 % au premier semestre 2018.

9.360 euros du mètre à Paris

A Toulouse, les prix sont encore raisonnables et varient entre 3.000 et 3.500 euros du mètre carré dans l'ancien et 4.000 euros dans le neuf. Quant à Paris, il faut compter 9.360 euros par mètre carré pour acquérir un bien Intramuros selon les avant-contrats des notaires ; soit une hausse de 5,2 % en un an. Enfin, pendant que les Hauts-de-France et le Centre Val-de-Loire connaissent eux une baisse des prix de 5 et 3,6 %, les prix de la pierre en Normandie stagnent.

>> A lire aussi > A Paris, un logement se vend en 41 jours

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info