Les insurtechs renouvellent les opportunités et défis d'innovation pour les offres des assurances

Timothée Talbi • 25 Mai 2018 • 15:42

Si Viva Technology fait surtout la part belle aux fintechs dans le domaine des services financiers, le salon est également l'occasion d'aborder le sujet des insurtechs. Nelly Brossard, experte en assurance, marketing, innovation et digital accompagnée de Guillemette Picard, directrice Big Data et intelligence artificielle au groupe Allianz se sont toutes les deux exprimées sur l'influence grandissante de ces nouveaux acteurs du marché de l'assurance.

Les insurtechs renouvellent les opportunités et défis d'innovation pour les offres des assurancesOccupé par les mêmes gros acteurs depuis plusieurs décennies, un vent de fraîcheur souffle sur le marché de l'assurance avec l'augmentation des lancements d'insurtechs depuis quelques années.

Le marché de l'assurance se cherche actuellement. Et pour cause, les insurtechs bouleversent l'industrie de l'assurance qui était un marché très stable depuis une centaine d'années. Ce phénomène s'amplifie et on estime à l'heure actuelle qu'au moins 1.500 insurtechs ont déjà été lancées, un chiffre certes affolant mais qui témoigne en fait d'une réelle opportunité pour le secteur.

Les assureurs traditionnels accusent d'un véritable retard par rapport à ces nouveaux entrants qui montrent la voie avec une fluidification des expériences clients marquée notamment par la facilité des points de contact. À tel point que l'on assiste à un passage de la peur de cette potentielle menace à la coopération avec ces start-ups du côté des assureurs classiques

Le client, au coeur de ce dynamisme soudain

Les consommateurs sont de plus en plus mobiles et connectés. Ils ont de fortes attentes en matière de personnalisation et de transparence quant à leur assurance entre autres. Dès lors, la réinvention du métier d'assureur devient obligatoire pour s'adapter au plus vite aux évolutions. Dans les faits, cela se traduit en premier lieu par une digitalisation des parcours clients. De plus, le comportement des consommateurs est désormais utilisé pour moduler la prime, comme dans le cas de « How you drive » qui échelonne l'assurance-auto en fonction de l'utilisation de la voiture.

Globalement, de nouvelles formes d'assurances émergent comme celles à l'usage ou à la demande dont l'activation et la désactivation peuvent être automatiques ou manuelles. À cet égard, l'assurance du britannique Revolut qui couvre le client lors de ses voyages est particulièrement significative. Enfin, les assurances collaboratives sont également de plus en plus nombreuses grâce à la multiplication des partenariats des grands acteurs avec les start-ups. Ces collaborations ont pour but premier de soutenir l'écosystème par l'innovation.

Parallèlement aux insurtechs, les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) investissent aussi ce marché des assurances avec un avantage de taille, celui d'avoir à disposition les données d'une multitude de clients potentiels. Pour autant, malgré leur capacité certaine à proposer des assurances avec des modes différents, ces géants du Web ne parviendront pas à s'accaparer l'ensemble du marché pour eux-seuls.  

>> Pour aller plus loin : Intelligence artificielle : quel avenir pour le secteur de l'assurance ?

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les assurances de prêt

Notre fil d'info