L'intérêt des Français pour les énergies renouvelables se confirme

Jacques-Olivier Busi • 02 Février 2017 • 14:25

Selon un baromètre OpinionWay pour Qualit'EnR, les Français sont toujours aussi intéressés par les énergies renouvelables, 98% d'entre eux encourageraient même leur développement. Pourtant, ils restent peu enclins à en équiper leur foyer. A quelques mois des élections présidentielles, on découvre également quel candidat pourrait davantage les développer.

L'intérêt des Français pour les énergies renouvelables se confirmeNéanmoins, les tricolores ne sont pas forcément prêts à s'équiper de l'une de ces énergies vertes.

C'est un sujet essentiel pour l'écologie et pour la planète. A en croire le baromètre réalisé par OpinionWay pour Qualit'Air, les Français en ont bien conscience puisqu'ils souhaitent, dans une grande majorité, que les énergies renouvelables se développent. Dans le détail, 92% de nos concitoyens se sont déclarés en faveur du solaire thermique (+5%), 85% en faveur de l'éolien (+7%), 83% pour les pompes à chaleur et 82% pour le photovoltaïque.

Entre 70% et 80% des Français font donc confiance aux énergies renouvelables. En tête de celles-ci, les pompes à chaleur rencontrent un franc succès, juste devant les systèmes solaires combinés chauffage et production d'eau chaude et enfin les poêles à bois. L'absence des panneaux photovoltaïques s'explique par une mauvaise publicité issue de résultats en dents de scie.

Les Français veulent privilégier l'autoconsommation malgré une méconnaissance des prix et des aides

Ces énergies vertes sont plébiscitées du fait qu'elles regroupent un certain nombre de critères essentiels. Ainsi, elles seraient une bonne chose pour l'environnement (93%), favoriseraient l'indépendance énergétique (89%), apporteraient du confort (88%) et enfin permettraient de faire des économies d'argent (79%). Près de 8 Français sur 10 mettent d'ailleurs en avant le voeu de consommer leur propre électricité.

L'autoconsommation est en cours d'examen au sénat et à l'Assemblée nationale. On aura enfin un cadre juridique qui sortira ce statut du no man's land où il se trouve.

André Joffre, président de Qualit'Air

Néanmoins, les tricolores ne sont pas forcément prêts à s'équiper de l'une de ces énergies vertes. Ils sont seulement entre 5% et 10% à avoir exprimé leur voeu, un chiffre en baisse. Cette tendance peut être expliquée par la méconnaissance des Français sur les tarifs réels de ces solutions. De même, il y aurait une certaine ignorance sur les aides : ils connaissent le plus souvent le crédit d'impôt (67%) et le prêt à taux zéro (60%), mais ignorent les aides régionales supplémentaires (67%). Ils sont même 28% à n'en connaître aucune.

Quel candidat aux élections présidentielles pour développer les énergies renouvelables ?

Une question reste sur toutes les lèvres : les élections présidentielles. Le baromètre a donc demandé aux Français si le sujet des énergies renouvelables était assez présent dans les débats et les programmes. Quasi 8 sondé sur 10 ont estimé que les énergies vertes ne sont pas assez abordées dans les discussions. De plus, ils sont 71% à estimer que le prochain président de la République doit accentuer le rythme du développement des énergies renouvelables.

Enfin, le sondage a interrogé nos compatriotes sur le candidat qui pourrait le plus développer ces énergies en France. Ainsi, Emmanuel Macron (En Marche !) arrive en tête avec 29%, juste devant Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise - 26%) et François Fillon (LR - 24%). Arrivent ensuite Benoît Hamon (PS – 31%), Marine Le Pen (FN – 18%) et Yannick Jadot (Europe Ecologie-Les Verts – 17%). C'est pourtant ce dernier qui obtient la plus grande confiance des votants. 6% des sondés ont estimé qu'il était "tout à fait"  apte à développer ces énergies, juste devant Jean-Luc Mélenchon (5%).

>> A lire également : Comment chauffer son logement grâce aux eaux usées ?

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info