Logement connecté : Bouygues Immobilier lance Flexom

Jacques-Olivier Busi • 23 Juin 2016 • 16:21

Bouygues Immobilier se lance dans les logements connectés et intelligents avec son projet Flexom. Une première pour le promoteur, voulant répondre aux attentes des clients, à la recherche d'un logement moderne.

Logement connecté : Bouygues Immobilier lance FlexomL'origine de Flexom repose dans le voeu de répondre à une nouvelle demande de ses clients.

Fermer ses volets roulants, allumer le chauffage ou la lumière. Bientôt ces gestes quotidiens seront réalisés à l'aide d'un smartphone dans son canapé. C'est en tout cas sur cette idée qu'a misé Bouygues Immobilier avec son projet Flexom. Ici, on ne parle pas de domotique mais de logement connecté et intelligent.

L'origine de Flexom repose dans le voeu de répondre à une nouvelle demande de ses clients. "Bouygues Immobilier conçoit de nouveaux produits et services adaptés à notre rôle de développeur-opérateur urbain, qui répondent aux nouveaux usages de nos clients" énonce Nathalie Watline, directrice générale Logement France de Bouygues Immobilier. Un système qui permettrait, au final, de mieux maitriser ses dépenses énergétiques avec plus de simplicité.

Comment ça fonctionne ?

Sans fil et sans pile, cette offre fonctionne à l'aide d'une application dédiée. L'utilisateur peut alors piloter son logement soit de chez lui soit à distance via un smartphone ou une tablette. Néanmoins, l'habitant dispose d'interrupteurs mobiles à positionner où il le souhaite, s'il est nostalgique de ces fameux boutons au mur. Quant au pilotage à distance, des notifications sont envoyées sur le smartphone en cas de problèmes décelés par un des détecteurs.

Bouygues Immobilier veut ici faciliter la vie quotidienne de ses clients en donnant une flexibilité d'usage mais aussi un confort de vie. Des scénarios d'usage sont programmés au sein de cartes à actionner près d'un Hue Bloom (un des objets connectés, voir photo ci-dessous). Par exemple, il est possible de pouvoir reprogrammer à l'avance son chauffage avant son retour de vacances, afin d'être bien au chaud à l'arrivée.

Pour faire fonctionner ce système, Flexom dispose d'une multitude d'objets connectés répartis dans les différentes pièces. Des objets plus traditionnels comme des prises, des interrupteurs ou des volets, mais aussi d'autres qui deviennent alors des éléments de la décoration du logement.

Le Hue Bloom, un des objects connectés de Flexom.

Des packs d'options disponibles à l'achat du logement

Bouygues Immobilier intègre Flexom dès la livraison du logement, les fonctionnalités domotiques de base (éclairage, volets roulants, chauffage, détecteur avertisseur de fumée). Des packs complémentaires sont proposés pour la recherche d'une plus grande sécurité ou pour les séniors.

Ainsi, les packs Sécurité et Sécurité + permettent une protection contre les incidents domestiques et les risques d'effraction. Sont alors proposés des alarmes anti-intrusion, des détecteurs de fuite d'eau et de gaz ou encore des serrures motorisées.

Par ailleurs, Flexom s'adapte également aux plus anciens avec ses packs Sénior et Sénior +, permettant le maintien à domicile des personnes âgées, dans des conditions plus sures et plus confortables. Sont ici proposées comme options : barres d'appui dans les sanitaires ou encore détecteurs d'ouverture de fenêtre.

A noter que ces différents packs coûtent entre 1.200€ et 3700€. Il est également possible d'intégrer davantage d'équipements dans le logement comme par exemple une station météo ou un pilotage à distance de certains appareils électroménagers (aspirateur ou four avec Samsung notamment).

>> A lire également : Domotique : comment l'internet des objets va transformer notre logement ?

L'avenir du projet

Aujourd'hui, Bouygues Immobilier déclare ne pas avoir d'objectifs financiers sur ce projet. Néanmoins, plus de 50% des logements du promoteur en vente sont équipés de Flexom, sachant qu'à ce jour, 300 logements connectés ont été vendus. Nathalie Watrine précise que "notre objectif est de proposer 100% des logements connectés d'ici la fin de l'année".

Selon une étude du CSA pour Fepem en mai 2016, 72% des Français ont déjà entendu parler du domicile connecté et savent de quoi il s'agit et 56% des Français de moins de 35 ans sont attirés par le concept de domicile connecté. Un intérêt confirmé par l'Institut Montaigne qui a estimé à 4.3 milliards d'euros de revenus le marché des objets connectés dans le secteur du logement en France en 2020.

>> A lire également : Domotique : Google dévoile Home, un assistant personnel de salon

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info