Marchés immobiliers : bilan positif de la FNAIM au premier semestre 2017

Julien Gal • 05 Juillet 2017 • 18:20

La FNAIM a rendu public ses résultats mercredi 5 juillet et ils sont positifs. Alors que le nombre de transactions augmente, l'essor du marché du logement se poursuit et les chiffres en font foi. Détails du bilan du premier semestre 2017.

Marchés immobiliers : bilan positif de la FNAIM au premier semestre 2017Pour le premier semestre 2017 , le cap des 900.000 ventes sera franchi pour la FNAIM

La FNAIM (Fédération nationale de l'immobilier) rendait son rapport semestriel mercredi 5 juillet et a annoncé de très bons résultats. Au-delà du fait que la confiance des ménages atteint son plus haut niveau depuis 2007 (l'été de l'élection de Nicolas Sarkozy) et que l'effet de l'accession à l'Élysée d'Emmanuel Macron semble bénéfique sur le marché, les chiffres des ventes a clairement franchi un cap sur les secteurs que gèrent la FNAIM.

Record sur l'activité du marché de l'existant

La FNAIM prévoit 900.000 transactions sur douze mois glissants, alors que la prévision de janvier en donnait 845.000. Pour le premier semestre, le cap des 900.000 ventes sera donc franchi et constituera un véritable record après deux ans de hausse. Ces bons chiffres ne sont pas dus au hasard et risquent de se poursuivre.

"Le deuxième semestre 2017 sera plus actif que le premier" prévoit Jean-François Buet, le président de la FNAIM. En effet, alors que le nombre de ventes annuelles se tenait jusqu'en 2008, la crise financière avait ensuite affecté le marché de l'immobilier. Depuis cette date, les transactions n'étaient pas remontées à un niveau aussi haut que celui annoncé aujourd'hui. Les 900.000 transactions qui seront normalement franchies en juin se traduisent par une progression de 9,9 % sur douze mois.

Cependant, il est nécessaire de préciser que ces annonces doivent être relativisées dans la mesure où le parc immobilier s'est accru de 20 % alors que de leur côté, les ventes n'ont progressé que de 13%.  Pour arriver au taux de rotation maximal des années 2000 (meilleur taux de rotation des quinze dernières années à 2,74 %), il aurait fallu atteindre 950.000 ventes. Malgré tout, ce taux est  à 2,61 % (fin juin 2017), alors qu'il était à 2,45 % il y a un an.

Prix, pouvoir d'achat et marché du neuf en hausse

L'augmentation des prix se confirme et s'amplifie. Alors que les prévisions estimaient une hausse entre de 2 et 5 % pour 2017, l'Indice FNAIM indique que les prix ont augmenté de 4% en moyenne, +3,4% pour les maisons et +4,4% pour les appartements. Les grandes communes tirent cette hausse : Paris, Marseille, Lille, Lyon ou Bordeaux sont les villes dans lesquelles la hausse est la plus importante.

Suite à l'augmentation conjuguée des prix et des taux, le pouvoir d'achat immobilier est en baisse sur les six derniers mois. - 1,7 mètre carré au premier semestre 2017, malgré une hausse de 1,5 mètre carré sur un an.

Le marché du neuf quant à lui est très dynamique. Le nombre de mises en chantier s'est accru de 14,6 %, les réservations en VEFA  (vente d'un bien en futur achèvement de construction) ont progressé de 22,6% et les ventes de maisons individuelles (en secteur diffus) de 18%.

>> A lire également : La Fnaim se lance sur le terrain d'Airbnb

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info