Mieux comprendre la cryptomonnaie

Mickaël Touré • 19 Avril 2019 • 17:22

Feu de paille ou devises de demain ? Depuis leur apparition les cryptomonnaies génèrent beaucoup de fantasmes. Pourtant, pour beaucoup, le concept même de cryptomonnaie est souvent abstrait. Alors qu'elles peuvent s'avérer être un formidable investissement, il serait malavisé de miser sur les cryptomonnaies sans en connaître tous les mystères.

Mieux comprendre la cryptomonnaie

On en a tous entendu parler. Mais si vous savez ? Ces personnes devenues du jour au lendemain immensément riche grâce à un investissement ridiculement faible dans le Bitcoin. La cryptomonnaie avait notamment vu sa valeur exploser à la fin 2017. Cela avait suscité une véritable frénésie chez les investisseurs avant que plusieurs krachs ne viennent faire redescendre sur terre tout ce beau monde.

Pour autant, l'idée est-elle si saugrenue ?  Investir dans des cryptomonnaies peut être un placement très rémunérateur. Elles représentent un investissement d'un nouveau genre, impulsant la nouvelle économie numérique.

Ceci étant, comme toute sorte d'investissement, il ne doit pas être réalisé à la légère. En cryptomonnaie comme ailleurs, il est nécessaire de s'armer de patience et de bien maîtriser tous les codes avant de se lancer dans l'aventure. Alors, ensemble, tentons de mieux comprendre la monnaie virtuelle.

La cryptomonnaie, qu'est-ce que c'est ?

On désigne par le terme de cryptomonnaie à la fois une monnaie cryptographique et un système de paiement de pair à pair (c'est-à-dire un modèle d'échange ou chaque entité est à la fois client et serveur). Ici, ni pièces, ni billets, pas de chèques et pas de cartes bancaires non plus. Voilà pourquoi on parle de monnaie virtuelle.

Par ailleurs, la valeur de ces monnaies n'est pas indexée sur le cours de l'or ou sur celui des devises classiques. Elles ne sont régulées par aucun organe central, aucune institutions financières.

Pourtant, c'est bien la sécurité qui caractérise la cryptomonnaie. Toutes les transactions sont sécurisées et transparentes. Elles sont toutes vérifiées et enregistrées dans un domaine public, assurant à la fois confidentialité et authenticité. Cela est possible grâce à une composante importante de la cryptomonnaie : la blockchain.

La Blockchain, une composante indispensable

En effet pour bien comprendre le fonctionnement d'une cryptomonnaie, il est nécessaire d'expliquer ce qu'est la Blockchain.

Selon la définition de Blockchain France, La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d'informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle.

La définition est encore un peu trop complexe ? Finalement c'est peut-être les Échos qui explicite le mieux ce qu'est la Blockchain à travers un exemple simple : : « Prenez une base de données. Autorisez n'importe qui à effectuer des changements dans cette base de données, à la seule condition de se déclarer « membre ». Mettez en place une procédure de contrôle très longue et très complexe qui doit être opérée à chaque fois qu'un certain nombre (« bloc ») de changements est demandé. Cette procédure est effectuée non pas par un contrôleur unique, mais par tous les « membres » volontaires. Une fois validé, le « bloc » de changements est daté et ajouté aux autres dans le registre. Enfin, autorisez la lecture du registre à tout le monde, et vous avez une base de données en chaîne de blocs ».

Avant d'investir dans la cryptomonnaie, il est impératif de bien connaître cette technologie. Elle permettra entre autres de comprendre ce qui différencie les cryptomonnaies entres-elles : le langage de programmation, le système de validation de la chaîne de blocs, la gouvernance, la capacité de la monnaie à s'adapter à un changement d'ordre de grandeur de la demande par exemple.

À quoi sert une cryptomonnaie ?

Une monnaie virtuelle d'accord. Mais une monnaie est-elle utile si elle ne permet pas de réaliser des achats ? Maintenant que l'on a expliqué ce qu'est une cryptomonnaie, il paraît légitime de se demander ce que l'on peut en faire.

Comme n'importe quelle autre monnaie, elle permet l'achat de biens et de services. De part sa nature hors-système, la cryptomonnaie a souvent été utilisée pour à des fins illégales, surtout au début. Bien qu'elles souffrent toujours de cette mauvaise réputation, elles ont su s'ouvrir à un public désormais bien plus large. 

Il est possible de s'en servir pour acheter des biens de consommations courants. Elles pourront par exemple servir à acheter du matériel informatique bien sûr mais aussi des denrées alimentaires, des bijoux, des objets déco, des produits culturels, etc... Néanmoins, faire ses courses avec des cryptomonnaies n'est pas encore pour tout de suite.

Pourquoi investir dans la cryptomonnaie ?  

Investir dans la cryptomonnaie, c'est faire un pari sur une technologie innovante. Si cette technologie finie par emerger, elle peut rapporter gros. Lors de sa percée spectaculaire en 2017, Bitcoin avoisinait les 20 000 dollars après une année 2017 et a vu son cours multiplié par 15 en dollars. Une cryptomonnaie pourra afficher des performances spectaculaires et rapporter très gros.

Néanmoins, cela peut aussi comporter quelques risques : attention notamment à la volatilité des cryptomonnaies. La valeur d'une monnaie virtuelle peut augmenter ou diminuer très rapidement. Investir dans une monnaie virtuelle reste très risqué, il faudra donc veillez à ne pas miser trop sur une cryptomonnaie.

Pour investir au mieux, quelques bons reflexes sont à adopter. Il faudra tout d'abord penser à se tenir bien informé via des sites spécialisés. Il est également conseillé de bien s'informer sur la qualité des développeurs et leurs sources de financement.

Enfin, il faudra privilégier avant tout une cryptomonnaie qui dispose d'un site web avec des investisseurs et des développeurs clairement identifiés, une présentation du projet, éventuellement une feuille de route indiquant les avancées technologiques prévues. C'est le meilleur moyen d'éviter une arnaque.

Comment investir dans une monnaie virtuelle ?

Pour le moment, il existe deux moyens d'obtenir de la cryptomonnaie :

  • En vendant un bien ou un service et en exigeant un paiement dans la cryptomonnaie de votre choix
  • En convertissant des devises « classiques » (euro, dollar, etc.) en monnaie cryptée.

Kraken ou Bitstamp ou encore Poloniex permettent par exemple de convertir assez facilement des euros en Bitcoins. Pour convertir vos euros en Bitcoins, vous devrez obligatoirement vous enregistrer sur cette plateforme en fournissant une copie électronique d'une pièce d'identité et une facture récente (gaz, électricité, internet) permettant de prouver votre adresse

Droit et législation en matière de cryptomonnaie

1 Français sur 4 a déjà acheté de la cryptomonnaie. 1 Français sur 3 a l'intention d'en acheter selon l'étude de février 2018 réalisée par l'Association Paypite.

Si 94 % des plus de 60 ans n'a pas l'intention d'en acheter selon cette même étude, un sondage pour « Les Echos » d'Odoxa-Linxea de janvier 2018 indiquait qu'un quart des 18-24 ans envisagent d'en acheter, et 36 % d'entre eux pensent même qu'elles remplaceront un jour les monnaies officielles.

Facile alors de comprendre que la législation doit évoluer en conséquence. Il y a deux ans à peine, les crypto-investisseurs ne bénéficiait d'aucun cadre légal.

Avec l'adoption de la loi Pacte, la France vient d'annoncer une série de mesures devant mieux encadrer les cryptomonnaies. L'Etat Français veut même se poser comme une référence européenne en matière de législation sur ce type de devises.

Suite à l'adoption du projet de loi Pacte, Bruno Le Maire a d'ailleurs invité ses homologues européens à “la mise en place d'un cadre unique de régulation des cryptoactifs inspirée par l'expérience française ».

Dans les faits, Les plus-values réalisées par des particuliers sur le bitcoin et autres devises 2.0 seront imposées à 30 %, un taux identique à celui pour les valeurs mobilières. Les opérations entre cryptomonnaies seront, elles, exonérées.

En matière de crypto-investissements, L'Autorité des Marchés Financiers (AMF) aura le pouvoir de délivrer des visas AMF aux opérateurs d'ICO, un label qui attestera du sérieux de leur projet selon des critères établis par l'organisme financière (protections des investisseurs, lutte contre le blanchiment d'argent...).

Quel futur pour les cryptomonnaies ?

Preuve que la cryptomonnaie fait des émules, le FMI vient de lancer une cryptomonnaie expérimentale nommée « Learning coin » en collaboration avec la Banque Mondiale. Elle ne sera à pas disposition du grand public mais à pour but de permettre aux deux organismes de mieux comprendre les enjeux autour de ces devises virtuelles et de la blockchain...

Par ailleurs, fin mars 2019, l'économiste et universitaire Philippe Dessertine expliquait lors d'une conférence, que de futures crypto-monnaies comme l'Amazon Coin ou l'Apple Coin auront probablement plus de valeur que les monnaies fiduciaires émises par les banques centrales.

Ils estiment que ces cryptomonnaie reposeront sur de puissantes entreprises comme Amazon ou Apple et qu'elles seront probablement en mesure de menacer les devises comme l'euro ou le dollar durant la prochaine crise financière.

Pour autant, bien qu'elles aient déposé les marques Amazon Coin et Apple Coin, aucun projet de crypto-monnaie ne semble sur les rails. Facebook et JP Morgan devraient également bientôt lancer leur première monnaie numérique.

Top 10 des cryptomonnaies les mieux cotées :

1- Bitcoin           

2- Ethereum     

3- XRP  

4- Bitcoin Cash

5- Litecoin

6- EOS

7- Binance         

8- Tether

9- Stellar

10- Cardano

>> À lire également : Vous ne pourrez pas effectuer de transactions bancaires du 19 au 22 avril

 

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info