Mobilité bancaire : les banques en ligne, principales bénéficiaires ?

Hugo Abadie • 01 Février 2017 • 12:04

Le 6 février prochain, la loi Macron permettra de simplifier et de sécuriser le processus de mobilité bancaire. Selon une étude de News Content, 40 % des Français connectés (qui ont accès à internet) se disent prêts à utiliser les services proposés par les banques en ligne.

Mobilité bancaire : les banques en ligne, principales bénéficiaires ?Les banques en ligne se préparent avec impatience à l'entrée en vigueur de la loi Macron

Campagnes publicitaires, carte gratuite, bons d'achat... À moins d'une semaine de l'entrée en vigueur de la loi Macron facilitant la mobilité bancaire, les banques en ligne sont à pied d'oeuvre pour attirer de nouveaux clients. Dans la perspective d'un changement de banque dans les six prochains mois, 40 % des Français seraient certains de se tourner vers un établissement en ligne selon une étude publiée par la société d'étude News Content pour SAB et CGI.  

À l'instar d'Axa banque qui vient de réajuster son offre en mettant Soon sur le banc de touche, les acteurs en ligne comptent bien profiter au mieux des avantages de la loi Macron. Si les Français sont encore très fidèles à leur banque, près de 34 % d'entre eux envisageraient la possibilité de rejoindre un "pure player" s'ils devaient quitter leur banque principale. Les banques en ligne, qui inspirent confiance à 90 % des Français selon une étude de meilleurebanque, pourraient donc encore augmenter le nombre de leurs adhérents dans les prochains mois.

Des frais bancaires moins élevés comme principale motivation

Malgré les craintes suscitées par un changement de banque, les clients pourraient se laisser séduire par un nouveau partenaire bancaire sous certaines conditions. Une baisse des commissions et des frais bancaires inciterait 84 % des Français connectés à se tourner vers une banque en ligne. Des offres promotionnelles (pour 40 % des clients) ou des services en ligne plus faciles à utiliser (pour 25 % des clients) sont les deux autres principales raisons qui conduiraient les personnes à choisir une banque 100 % dématérialisée.

À l'inverse, certains critères portent encore atteinte à la réputation des banques en ligne. L'absence d'agences physiques est le principal frein au choix d'un "pure player" pour 60 % des Français. L'absence de conseiller référent (pour 53 % des personnes) et le manque de confiance dans la solidité financière des banques en ligne (pour 36 % des personnes) sont les deux autres obstacles à la décision de rejoindre une banque 100 % dématérialisée.

>> A lire aussi : Mobilité bancaire : les Français profiteront-ils des avantages de la loi Macron ?

 

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info