Le nombre de faux billets en euros est en baisse en 2016

Jacques-Olivier Busi • 30 Janvier 2017 • 14:12

Selon les chiffres publiés vendredi par la Banque centrale européenne, le nombre de faux billets en euros retirés de la circulation dans le monde en 2016 a baissé de 31% par rapport à 2015. 80% de ces faux billets sont des coupures de 20 et 50 euros.

Le nombre de faux billets en euros est en baisse en 2016La BCE en profite pour rappeler au public son devoir de vigilance sur les billets.

353.000 faux billets. C'est le chiffre communiqué par la Banque centrale européenne (BCE), vendredi, sur le nombre de faux billets retirés de la circulation en second semestre 2016. Ce chiffre est légèrement en hausse par rapport au premier semestre 2016 mais en baisse de 20,7% par rapport au second à la même période en 2015. Au total, le nombre de ces contrefaçons est en baisse de 31% entre 2015 (899.000) et 2016 (684.000).

Dans son communiqué, la BCE précise que les billets de 20 et 50 euros "ont encore été les valeurs les plus contrefaites". Ces deux coupures ont représenté un peu plus de 80% des contrefaçons, viennent ensuite les billets de 100 euros (9,7%) et ceux de 500 euros (4,9%). A noter néanmoins, que les faux billets de 50 euros sont en baisse sur la période, de l'annonce du lancement du nouveau billet le 4 avril 2017, comportant "des signes de sécurité innovants".

De plus, l'étude s'attarde sur la monnaie fiduciaire dans le monde, mais logiquement, c'est dans la zone euro que l'on retrouve le plus de contrefaçons. La quasi-totalité (93,7%) de ces faux billets a été saisie dans les pays de la zone euros. Arrivent ensuite ceux retrouvés dans des Etats membres de l'Union européenne (5,4%) et enfin ceux dans le reste du monde (1%).

La méthode du "toucher, regarder, incliner" pour identifier les faux billets

En outre, la BCE en profite pour rappeler au public son devoir de vigilance sur les billets. Elle donne ainsi sa méthode du "toucher, regarder, incliner" pour vérifier la véracité de la coupure lors de sa réception. Elle rappelle de ce fait qu'en cas de doutes, il faut "pendre contact avec la police, votre banque centrale nationale ou votre banque, conformément aux pratiques nationales".

Les billets en euros demeurent un moyen de paiement fiable et sûr.

Banque centrale européenne

La BCE tente également de sensibiliser les professionnels sur la nécessité de détenir des machines de traitement des billets et des automates, aptes à identifier les faux billets. Par ailleurs, elle assure "préserver l'intégrité des billets en euros et de continuer à en perfectionner les techniques de fabrication". Elle compte donc accentuer ses efforts pour "maintenir la confiance du public dans la monnaie".

>> A lire également : Quel avenir pour le billet de 500 euros ?

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info