L'OCDE dresse le portrait du "logement abordable" dans les pays développés

Jacques-Olivier Busi • 15 Février 2017 • 16:39

L'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) vient de publier sur son site internet une banque de données sur le logement dans les pays développés. La France se distingue d'ailleurs comme un pays de propriétaires mais bénéficiant davantage d'aides au logement.

L'OCDE dresse le portrait du "logement abordable" dans les pays développésL'OCDE permet de se rendre compte que les propriétaires sont beaucoup plus nombreuses en Europe du Sud et de l'Est.

Sommes-nous moins bien lotis que nos voisins ? C'est la question à laquelle il est possible de répondre grâce à la banque de données (voir ci-dessous) sur le "logement abordable" mise en ligne par l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE). Elle a cherché à mettre en exergue des "indicateurs répartis selon trois dimensions principales : 1) caractéristiques du marché du logement, 2) conditions de logement, 3) politiques publiques en faveur du logement abordable", précise le communiqué.

Au niveau des caractéristiques du marché du logement, l'OCDE permet de se rendre compte que les propriétaires sont beaucoup plus nombreuses en Europe du Sud et de l'Est. Ainsi, en Espagne ou en Italie, les propriétaires représentent plus de 71% de la populaire. De même, les pays de l'ex-URSS affichent des taux de propriétaires supérieurs à 80%. De manière exceptionnelle, en Roumanie, les propriétaires représentent même 96,5% dont 95,5% n'ont plus de prêt immobilier.

La France davantage propriétaire, l'Allemagne plutôt locataire

La France arrive derrière ces pays avec un taux de propriétaires de 62%. Plus de la moitié (39%) d'entre eux ont d'ailleurs fini de rembourser leur emprunt. Des chiffres quasi identiques sont observés aux Etats-Unis (62,9% de propriétaires) mais avec une part plus importante de ménages encore soumis à un prêt hypothécaire (40%). A noter que l'Allemagne est davantage un pays de locataires puisque seulement 45% de la population est propriétaire.

Les taux extraordinaires de propriétaires dans les pays de l'Est de l'Europe sont expliqués en partie par des conditions de logement davantage dégradées. En effet, selon l'OCDE, la sur-occupation des logements est plus élevée dans ces pays comme en Pologne (quasiment un logement sur deux : 47,1%) et en Roumanie (43,1%). Ce taux chute assez vite pour des pays comme la France (13,7%), les Pays-Bas (9,5%) et surtout la Belgique (5,9%) et le Japon (1,8%).

>> A lire également : Immobilier : avec 200.000 euros, on achète un logement 2 fois plus petit en France qu'en Allemagne

La France championne des aides au logement

Néanmoins, si les ménages français bénéficient de conditions de logement favorables, c'est en partie dû aux politiques étatiques relatives aux logements sociaux et allocations liées. Ainsi, en France, seulement 21% des ménages dépensent plus de 40% de leur revenu disponible dans le loyer. Un résultat logique sachant que l'Hexagone est le second pays en termes d'aides au logement (0,83% du PIB) derrière le Royaume-Uni (1,41% du PIB). De même, pour les logements sociaux, ils représentent 18,7% du nombre total juste derrière le Danemark (22,2%), l'Autriche (26,2%) et les Pays-Bas (34,1%).

En bas de l'échelle de ces logements sociaux, on retrouve une nouvelle fois les pays européens de l'Est comme la République Tchèque (0,5% de logements sociaux sur le nombre total), le Portugal (2%) et même l'Allemagne avec seulement 3,9%. La tendance est la même pour les allocations logement avec en queue de peloton l'Espagne (0,01% du PIB investis) et une nouvelle fois le Portugal (0,05%). Des signes attestant que les Français sont peut-être mieux lotis que leurs voisins.

>> A lire également : Le prix des logements en hausse de 4,3% dans l'Union Européenne

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info