Prix de l'immobilier : baisse dans l'ancien, hausse dans le neuf

La rédaction • 06 Novembre 2017 • 15:13

Le dernier baromètre LPI-SeLoger permet de prendre la température des prix à l'acquisition immobilière. Si l'ancien connait une légère baisse, ce n'est pas le cas du neuf, qui continue de grimper.

Prix de l'immobilier : baisse dans l'ancien, hausse dans le neufLe baromètre LPI-SeLoger fait le point sur l'évolution des prix à l'achat

Un recul doux, mais un recul quand même. Selon le dernier baromètre LPI-SeLoger, le prix moyen du m² dans la pierre affiche une baisse de 1%. De quoi donner un peu de répit aux acquéreurs qui souhaitent concrétiser leur projet d'achat immobilier bien que certaines zones soient déjà obligées de faire face à des prix très élevés par rapport à la moyenne, marqués par des mois de hausse des prix.

Dans l'ancien par exemple, bien qu'il soit toujours très élevé, le prix moyen du m² s'établit à 3.538 euros, tout type de bien et toutes localisations confondues. C'est seulement dans le neuf que les prix à l'achat continuent de grimper, "de manière moins vive qu'il y a un an" selon les auteurs du baromètre, mais toujours à 4.423 euros le m².

Les négociations continuent de baisser

Le marché de l'acquisition se retrouve ainsi bouleversé par une hausse des prix elle-même incitée par la légère remontée des taux des crédits immobiliers depuis décembre 2016. Une incidence qui a notamment fait reculer les ventes de 2,7%, signe que le marché s'essouffle après avoir atteint des sommets. "D'ailleurs durant l'été, la production des crédits immobiliers destinés à l'ancien a encore reculé, un peu plus qu'à l'habitude", confie le baromètre.

Relation de cause à effet, la marge de négociation lors de l'achat d'un bien immobilier s'est resserrée à son plus bas niveau de 3,9%, peu importe le type de bien. Même si le marché est tendu, ce n'est pas pour autant qu'il soit désormais impossible de négocier son prix d'acquisition. Les ristournes s'établissent ainsi en moyenne à 4,6% du prix d'une maison et 3,3% pour un appartement. Rappelons que c'est toujours en automne et en hiver que vous pouvez négocier les meilleurs prix !

>> A lire également > Immobilier: transactions et prix toujours en hausse en 2017 (agences)

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info