Bien préparer son dossier de prêt immobilier chez CIC

Bien préparer son dossier de prêt immobilier chez CIC

Bien préparer son dossier conditionne l'obtention d'un crédit immobilier. Ainsi, il est important de mettre en avant tous les points positifs de son profil afin d'augmenter ses chances pour que la banque accepte la demande de crédit. Voici les points essentiels à prendre en compte pour constituer un bon dossier pour un crédit immobilier auprès du CIC.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Astuces et conseils pour mieux préparer son dossier

L'obtention du prêt est conditionnée par votre profil emprunteur. Celui-ci est déterminé dans votre dossier de demande de crédit. Pour que vous ayez le meilleur profil possible, voici quelques conseils utiles pour préparer un dossier.

Si vous avez un contrat de travail de type CDI, vous aurez plus de chance d'obtenir un prêt immobilier CIC. En effet, l'avantage du CDI concerne le fait que la banque peut être beaucoup plus rassurée du remboursement du crédit que vous sollicitez. La banque accorde toutefois une attention particulière sur le montant de vos revenus, notamment si ceux-ci peuvent couvrir effectivement le montant du crédit sur la durée convenue ainsi que toutes les charges inhérentes au prêt. Le CIC va surtout vérifier que les mensualités ne représenteront pas plus d'un tiers de votre revenu, correspondant au taux d'endettement admissible pour un crédit.

Pour ce faire, le CIC vous propose d'utiliser son simulateur de crédit immobilier pour connaitre le montant des mensualités en fonction de celui du prêt auquel vous prétendez. Bourse des Crédits propose également des calculettes vous permettant de calculer votre capacité d'endettement ou le montant des mensualités.

Si vous disposez d'une situation professionnelle en CDD ou sous contrat intérimaire, vous devez faire beaucoup plus d'efforts pour embellir votre dossier de demande de prêt auprès du CIC. En effet, votre principale tâche sera de pouvoir montrer le meilleur profil emprunteur possible pour persuader la banque de vous accorder un crédit immobilier. Il s'agit notamment de lui attester votre capacité de remboursement. Pour disposer d'un meilleur dossier, vous devez fournir le plus d'informations possible sur votre situation professionnelle et financière.

Ainsi, pour faire pencher la banque en votre faveur, pensez à souscrire à une assurance chômage. Cela va mettre la banque en confiance sur le fait qu'elle va être remboursée même en cas de rupture de votre contrat de travail. Par ailleurs, veillez à la fréquence d'utilisation des crédits à court terme. En effet, son analyse dépendra du fait que vous ayez recours souvent ou non à ces derniers.

Le fait de détenir un contrat en CDD n'est pas un blocage à l'obtention d'un crédit immobilier en soi. En effet, si vous cumulez plusieurs types de travaux, cela peut signifier à la banque que vous êtes capable de vous adapter à plusieurs situations professionnelles, la mettant en confiance du même coup. D'ailleurs, les établissements bancaires prennent de plus en plus en considération ce type de contrat étant donné qu'ils sont de plus en plus courants.

Si vous évoluez dans une carrière en tant que freelance, vous pouvez également souscrire un crédit immobilier au CIC. Par contre, pour augmenter vos chances d'en obtenir un, il serait mieux que vous attendiez que vos activités aient été exercées depuis au moins deux ans. Après cette période, vous, et la banque seriez sûrs qu'elles sont rentables.

Si vous sollicitez un crédit immobilier auprès du CIC en tant que freelance, vous devez lui fournir quelques documents essentiels pour l'étude de votre dossier. Il s'agit notamment de vos derniers avis d'imposition, l'arrêt comptable de l'année, votre déclaration 2035, un document indiquant votre chiffre d'affaires sur l'année en cours, vos contrats en cours ainsi que les commandes dont vous êtes en possession actuellement, le juridique pour les EURL, notamment si le document indique la rémunération d'un gérant.

Par ailleurs, il se peut que vous bénéficiiez d'un abattement fiscal grâce à votre travail en freelance. Cela peut constituer un plus pour l'analyse de votre dossier par la banque.

Les fonctionnaires bénéficient d'une certaine facilité d'emprunt immobilier grâce à la sécurité que présente leur profession. En effet, celle-ci constitue leur atout principal auprès des banques. Chez le CIC, si vous êtes fonctionnaire, vous pouvez négocier votre taux d'emprunt immobilier. D'ailleurs, si vous êtes en plus membre d'une mutuelle de la fonction publique, vous pouvez bénéficier des avantages de la caution mutuelle. En effet, vous pouvez vous éviter de payer les frais d'inscription hypothécaire, entre autres.

Vous pouvez également être membre d'une mutuelle si vous évoluez dans les métiers de la police, de la gendarmerie et de l'armée. De cette façon, vous pouvez obtenir de meilleurs tarifs sur votre prêt immobilier, tout autant que vous pouvez avoir accès à certains dispositifs d'aide à l'accession immobilière.

Par contre, si vous sollicitez un PTZ + chez le CIC, les procédures peuvent devenir un peu plus complexes. En effet, ce crédit spécifique est surtout proposé aux personnes qui veulent acquérir une résidence principale. De cette façon, le recours au PTZ nécessite que l'emprunteur occupe effectivement la résidence pendant 8 mois dans l'année. Toutefois, les métiers de la police, de la gendarmerie ou les militaires prévoient une attribution de logement de fonction, tout comme il peut exister des exclusions d'assurance en lien avec les risques du métier. Donc, à priori, les emprunteurs dans ces corps de métiers peuvent voir leur demande de PTZ refusée par les banques.

Par ailleurs, il est quand même possible pour les emprunteurs dans ces corps de métier de recourir au PTZ en faisant valoir leur droit de ne pas occuper leur résidence principale pour cause de déplacements réguliers. Cette clause de non-occupation de la résidence, prévue par le décret relatif au fonctionnement du PTZ, doit toutefois respecter une limite de trois ans d'absence. Ainsi, il est possible d'obtenir un crédit immobilier au CIC en évoquant cette possibilité. Par contre, il vous sera requis de justifier votre situation en fournissant une attestation d'occupant que vous pouvez obtenir de votre supérieur hiérarchique ou au bureau des affaires sociales.

Le crédit immobilier sans apport : est-ce possible au CIC ?

Vous pouvez obtenir un prêt immobilier au CIC même si vous ne disposez pas d'apport personnel. Par contre, il vous sera indispensable de répondre à quelques conditions pour augmenter vos chances de vous voir octroyer un crédit.

Tout d'abord, pensez à concevoir un dossier de qualité. Pour cela, il vous faut donner à la banque toutes les informations utiles. Veillez à ce qu'elles soient les plus précises et les plus transparentes possible. En donnant les informations vous concernant, il est important de faire bonne impression vis-à-vis du CIC. Par ailleurs, si la banque vous demande de fournir des documents complémentaires, veillez à ce qu'ils lui soient transmis le plus rapidement possible.

Par ailleurs, si vous voulez un prêt immobilier sans disposer d'apport personnel, faites en sorte que vous donniez de l'importance à votre demande. Pour ce faire, vous pouvez effectuer une étude préalable de votre projet de financement en utilisant, entre autres, le simulateur de crédit proposé par le CIC. Si cet outil vous informe sur votre capacité d'emprunt et votre taux d'endettement, la démarche peut, en outre, améliorer votre profil emprunteur vis-à-vis du CIC.

Si vous ne disposez pas d'apport et que vous sollicitez un prêt immobilier au CIC, un de vos principaux atouts pour persuader la banque de vous l'accorder est celui de la santé de vos comptes bancaires. Veillez à n'envoyer votre demande de prêt qu'au moment où votre compte est le plus sain, notamment avec des relevés positifs. En effet, la situation de votre compte bancaire figure parmi les points sur lesquels le CIC va mettre l'accent pour évaluer votre capacité de remboursement compte tenu d'éventuels incidents de paiement ou pas. Ainsi, pour éviter le risque que votre demande soit déboutée, ne l'envoyer que si votre compte est créditeur, quitte à attendre quelques mois.

À défaut d'apport personnel, vous pouvez également solliciter les dispositifs d'aide à l'accession. Il peut s'agir du PTZ ou des prêts locaux. D'ailleurs, recourir à ces dispositifs de financement vous permettra de faire d'importantes économies sur les frais.

Sinon, vous pouvez opter pour la caution d'un proche. Cette solution consiste à garantir le remboursement de la mensualité par une autre personne qui cautionne votre crédit immobilier en cas de défaillance de votre part. Vous pouvez recourir à cette caution si votre profil risque de présenter certains risques de refus. Toutefois, vous devez vous rendre compte que cette personne va rembourser à votre place si vous n'y arrivez pas.

Si vous ne disposez pas d'apport personnel, vous pouvez également revoir le coût de votre projet d'accession immobilière. Vous pouvez ainsi acheter un logement à moindre prix que celui dont vous prévoyez l'achat initialement. De cette manière, la banque sera plus disposée à vous accorder un crédit compte tenu du faible coût du logement, amoindrissant le risque que vous ne parveniez pas à rembourser le prêt.

Enfin, vous pouvez accepter de souscrire à certains produits proposés par le CIC. Cela peut persuader la banque de vous accorder un prêt immobilier sans apport personnel. Il peut s'agir d'une assurance-vie ou de l'assurance habitation. D'ailleurs, certains placements peuvent même vous assurer des rendements

Ce qu'il faut faire avant le dépôt du dossier chez le CIC

Avant d'envoyer une demande de prêt immobilier chez le CIC, veillez à ce que votre dossier soit le plus complet possible. Cela peut vous assurer plusieurs avantages, notamment celui d'avoir une bonne image aux yeux de la banque, de gagner du temps sur les éventuels allers-retours pour constituer le dossier.

Un dossier de demande de prêt complet comprend notamment les deux derniers avis d'imposition, les trois dernières fiches de paie pour que la banque puisse évaluer votre capacité de remboursement. En général, le CIC accorde plus d'importance aux fiches de paie présentant un revenu de plus de 1300 euros par mois. Vous devez également lui fournir vos trois derniers relevés de compte bancaire, un justificatif sur votre identité, et un autre sur votre domicile, et enfin, un compromis de vente que vous pouvez choisir de fournir ultérieurement. Pour les co-emprunteurs, ils doivent fournir chacun les documents cités.

 

Par ailleurs, pour accorder un prêt immobilier, le CIC doit avoir une bonne visibilité sur votre, ou vos, revenus. La banque va surtout considérer le critère de leur pérennité en fonction de leur montant et de celui correspondant aux charges familiales. La banque va également analyser la ponctualité et la fréquence de vos revenus.

Avant d'accorder ou pas le crédit immobilier, la banque va baser ses calculs sur votre capacité de remboursement en fonction de vos revenus stables. Il peut s'agir de votre salaire, de vos loyers perçus, pensions, des bénéfices tirés de vos diverses activités, les aides que vous obtenu, etc. Elle va également analyser votre capacité de remboursement selon le montant des charges récurrentes comme les crédits en cours, les loyers que vous payez pour votre résidence principale ou pour une résidence secondaire.

Au final, la banque va déduire vos ressources nettes qui résultent de la différence entre les revenus stables et toutes vos charges récurrentes. Les revenus non stables, aussi appelés revenus variables (commissions, dividendes, etc.), seront considérés par la banque en fonction de leur importance, notamment compte tenu de votre ancienneté dans votre métier, et de la part qu'ils représentent sur vos revenus fixes.

Par ailleurs, avant d'envoyer votre demande de prêt, vous devez déterminer votre capacité d'emprunt. De cette façon, vous serez en mesure de présenter à la banque le montant que vous pouvez solliciter en tenant compte le montant de vos revenus. En évaluant votre capacité d'emprunt, prenez en compte le montant de votre apport personnel et celui de vos revenus et faites attention que le montant que vous prévoyez pour le remboursement représente au plus 33 % de la totalité de vos revenus.

En effet, si vous présentez des mensualités prévoyant un taux d'endettement plus élevé, la banque pourra vous refuser le prêt. Pour augmenter votre capacité d'endettement, vous pouvez solder certains de vos crédits dans la mesure du possible. Par ailleurs, vous pouvez uniquement dépasser ce taux d'endettement si vos revenus sont importants. Cette fois-ci, la banque va baser son analyse sur le montant du reste à vivre du foyer. Si celui-ci est suffisamment élevé même avec un taux d'endettement important, vous pourrez voir accorder le crédit immobilier.

Prêt immobilier CIC : et à propos de la caution ?

La mise en place d'une caution sur le prêt immobilier se fait de concert avec votre conseiller bancaire.

Il existe plusieurs solutions de caution sur ce genre de prêt. Entre autres, vous pouvez choisir le cautionnement mutuel pour lequel vous pouvez solliciter un organisme spécialisé dans le cautionnement de prêt. Cet organisme est proposé par le CIC et se charge d'analyser et de valider votre profil emprunteur et votre demande de crédit. Si vous disposez d'un dossier de qualité, vous ne devriez avoir aucun problème à obtenir la caution.

Par ailleurs, si l'organisme de cautionnement estime que votre dossier ne présente pas les conditions nécessaires pour annihiler les risques sur le remboursement, vous pouvez choisir d'hypothéquer votre bien.

Crédit immobilier CIC : et à propos de l'assurance de prêt ?

D'habitude, un prêt immobilier est toujours accompagné d'une assurance de prêt. En sollicitant un financement de la part du CIC, votre conseiller va, d'ailleurs, vous demander de souscrire une assurance. La banque peut vous proposer une assurance de groupe, mais vous n'êtes pas dans l'obligation d'accepter son offre. En effet, grâce à la délégation d'assurance, il vous est possible de souscrire une assurance de prêt pour votre crédit contracté chez le CIC auprès d'un autre assureur.

Bien choisir son assurance de prêt est revêt une importance capitale étant donné que le coût de l'assurance peut représenter jusqu'à 30 % du crédit total. Si vous cherchez la meilleure solution de délégation d'assurance, visitez le site internet du courtier Bourse des Crédits pour utiliser le comparateur d'assurances de prêt.

Prêt immobilier CIC : et à propos des délais ?

Après que vous ayez négocié les conditions du crédit, que la banque a accepté votre prêt après cela, les délais de réponse deviennent réglementés.

De ce fait, le CIC va vous faire parvenir une proposition de contrat de prêt, uniquement au moyen d'un courrier par voie postale. Cette proposition sera valable 30 jours, pendant lesquels la banque n'a pas le droit d'y changer quoi que ce soit. De votre côté, vous disposez de 10 jours de réflexion sur la proposition de contrat envoyé par la banque. Vous devez respecter ce délai. Ainsi, vous n'avez pas le droit de renvoyer le courrier vers la banque avant l'expiration des 10 jours réglementaires.

À partir du 11e jour, vous pouvez renvoyer le courrier à la banque pour lui signifier votre accord après avoir pris soin de le signer et de le dater. Le courrier doit être renvoyé uniquement par voie postale.

Si vous voulez que votre dossier de demande de prêt soit étudié rapidement, veillez à ce que la banque l'ait en ses mains en période d'été en fin d'année.

Crédit immobilier CIC : les alternatives en cas de refus

Si votre demande de financement est renvoyée par le CIC, c'est que vous ne représentez pas le bon profil à ses yeux, c'est-à-dire que la banque estime qu'il y a des risques que vous ne pouviez rembourser le prêt ou que votre projet d'acquisition même présente des risques.

Dans ce cas, plusieurs solutions peuvent s'offrir à vous. Soit vous augmentez le montant de votre apport personnel, soit vous demandez un allongement de la durée de remboursement, soit vous renégociez à la baisse le prix d'acquisition du logement que vous projetiez d'acheter, ou vous pouvez négocier également à la baisse les frais d'agence. Il est également possible d'exclure les coûts des travaux sur votre demande de financement, mais également de recourir à l'hypothèque ou chercher des prêts complémentaires sur le site de Bourse des Crédits.

 

 

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X