Les prêts immobilier Barclays

Les prêts immobilier Barclays

L'acquisition d'un bien immobilier à des fins professionnelles, commerciales ou à titre de résidence principale ou secondaire nécessite des moyens financiers assez conséquents. La banque Barclays donne une solution de financement pour la réalisation d'un tel projet.

Cependant il n'est pas l'unique organisme de prêt proposant un crédit immobilier. Le marché bancaire propose en effet, toute une gamme de produits de prêts immobiliers variant en fonction de la politique commerciale de chaque établissement. Ce qui importe dans la recherche d'un crédit immobilier proposé par les banques est de trouver l'offre correspondant le plus aux attentes, au meilleur taux

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Généralités sur Barclays

Barclays est un établissement bancaire d'origine britannique fondé en 1896 . Elle fait partie des 5 plus grandes banques du Royaume-Uni « le big five ». Sa présence est étendue sur plus de 60 pays dans le monde. Elle fait son entrée en France en 1917. L'établissement compte en France 74 agences, plus de 1 000 employés et 7 milliards d'euros d'actif à gérer. Ses clients sont au nombre de 140 000.

Elle cède ses activités de gestion d'actif et de banque de détail à Anacap en 2016, un fonds d'investissement, se spécialisant dans les services financiers européens. L'établissement Anacap se classe au premier rang dans son secteur.

En matière de banque, Barclays propose toute une gamme de produits si l'on ne parle que des crédits à la consommation et des crédits immobiliers.

Spécialement en matière de crédit immobilier, Barclays profite également du taux historiquement bas pour proposer des offres attractives pour la réalisation de tout projet immobilier.

Quels sont les crédits immobiliers proposés par Barclays

Barclays accompagne les particuliers dans la réalisation de leurs projets immobiliers. La banque britannique mise dans la qualité de ses produits au détriment de la quantité et propose uniquement 5 prêts principaux :

* le prêt amortissable à taux fixe

*le prêt immobilier à taux variable

* le prêt in fine

* le prêt relais

*le crédit-bail

  • Le prêt amortissable à taux fixe

Le prêt amortissable à taux fixe est le type de crédit immobilier le plus connu. Le taux d'intérêt à appliquer au prêt immobilier est fixé dès le début, autrement dit au moment de la signature du contrat de prêt. La somme obtenue peut aussi bien servir à l'acquisition d'un terrain en vue d'une construction, à l'achat d'une résidence (principale ou secondaire) ou à la réalisation d'un investissement dans la pierre. En tout cas, il doit représenter une somme supérieure à 21 500 euros. Le prêt amortissable de Barclays peut s'étendre jusqu'à 25 ans.  Dans le cadre de son remboursement, la mensualité comprend le capital amorti et les intérêts du prêt. Au fur et à mesure des remboursements donc, la partie du capital remboursé augmente. Celle des intérêts toutefois diminue. Comme son nom l'indique, le taux du prêt immobilier reste le même au cours du prêt. Les mensualités à payer restent donc également constantes.

Cet aspect apporte une grande sécurité à l'emprunteur, car les éléments relatifs au prêt sont connus par avance. Il peut ainsi investir librement dans d'autres projets en sachant la part à payer pour on prêt amortissable à taux fixe, accordé par Barclays. D'ailleurs, en fonction de ses revenus, l'emprunteur peut demander à augmenter ou à diminuer sa mensualité dès la deuxième anniversaire du prêt. Cette faculté peut se faire dans la limite d'un changement tous les 12 mois. Il peut également effectuer un remboursement anticipé du prêt.

  • Le prêt immobilier à taux variable

Barclays propose également un prêt immobilier à taux variable non capé. Autrement dit, le contrat de prêt immobilier d'un prêt immobilier à taux variable mentionne un taux, mais il est susceptible de révision chaque année. Cette variation se base sur l'indice Euribor, une référence sur le marché monétaire de la zone euro. Par voie de conséquence, les mensualités sur une année peuvent librement varier à la hausse comme à la baisse pendant toute la durée du prêt. Son remboursement peut s'étaler jusqu'à 25 ans. L'avantage de ce type de prêt de Barclays, c'est que l'emprunteur peut en cours de remboursement demander à transformer ce prêt à taux révisable en un prêt à taux fixe. Dans tous les cas, il peut toujours procéder à un remboursement anticipé.

Ce type de prêt convient parfaitement pour financer la concrétisation d'un projet d'investissement dans la pierre. La somme obtenue ne peut pas toutefois servir à l'acquisition d'une résidence qu'elle soit utilisée à titre principal ou secondaire.

  • Le prêt in fine

Ce prêt peut également servir dans l'achat de bien immobilier résidentiel ou  l'acquisition d'un terrain. Il est toutefois plus adapté aux investisseurs de la pierre, car il permet de bénéficier d'une bonne déduction fiscale en matière de revenus. Le prêt in fine tire son nom du latin « à la fin ». Il s'oppose donc dans son fonctionnement au prêt amortissable. En effet, l'emprunteur rembourse uniquement au cours du prêt les intérêts. En ce qui concerne le capital, son remboursement se fait uniquement à l'échéance du prêt, autrement dit en une seule fois . Cette échéance peut aller jusqu'à 20 ans chez Barclays. Pour assurer la restitution de cette somme, l'emprunteur doit souscrire à un produit de placement auquel, il verse mensuellement, pendant toute la durée du prêt une mensualité. Le placement est nanti au bénéfice de Barclays qui détermine le bon support adapté.

Le prêt in fine permet à ceux qui disposent d'un capital de financer un projet tout en préservant ce capital.

  • Le prêt relais

Le prêt relais convient à un emprunteur déjà propriétaire qui veut vendre son bien actuel pour en acquérir un autre. La réalisation de ces deux opérations vente-achat ne peut pas cependant être simultanée. La vente du bien immobilier peut prendre du temps alors que le bien à acquérir peut attirer la convoitise. Pour ne pas laisser le logement de ses rêves à quelqu'un d'autre, il faut trouver une solution. Le prêt relais permet de financer ce projet d'achat sans attendre la vente de l'ancien . Avec le prêt relais de Barclays, le candidat à l'emprunt peut demander un prêt à hauteur de 80 % de la valeur du bien actuel. Une fois le prêt accordé, il dispose de deux ans pour conclure la vente de l'ancien bien et rembourser le capital emprunté

  •  Le crédit-bail

Un crédit-bail immobilier consiste pour une banque à proposer au client (généralement une entreprise) d'acheter un bien à sa place qui sera mis à disposition sous la forme de location. L'entreprise paiera des mensualités sous forme de loyer pour pouvoir disposer du bien pendant la durée du prêt.

Dans ce cadre, Barclays achète le bien immobilier et le met à disposition en contrepartie du remboursement mensuel. Vous pourrez lever une option d'achat à la fin du contrat. Cette option vous permettra d'acquérir définitivement l'immeuble. Le montant de l'option d'achat est fixé dès le départ dans les clauses contractuelles. Il est donc nécessaire de le vérifier avant de s'engager avec la banque si vous souhaitez faire l'acquisition de l'immeuble au terme du contrat. La durée du prêt s'étend entre 7 et 15 ans.

Les coûts relatifs à ce projet sont entièrement pris en charge par Barclays. Ainsi, la banque s'engage à payer la TVA, les appointements et assurances construction, les frais de mutations et tous frais annexes qui se rapportent à l'investissement.

Elle propose également le prêt aidé Prêt à taux zéro ou PTZ

  • Barclays crédit immobilier taux zéro

Pour vous qui souhaitez faire l'acquisition de votre premier domicile principal, le crédit immobilier à taux zéro (PTZ) vous est proposé. Le financement total de l'achat est cependant impossible avec ce seul prêt. Vous devrez donc souscrire à d'autres offres de crédit pour disposer de l'intégralité de la somme dont vous avez besoin pour la réalisation du projet.

Le crédit immobilier à taux zéro de Barclays peut être souscrit pour le financement des acquisitions suivantes :

- achat d'un HLM vendu par un bailleur social à son occupant

- construction ou achat d'un immeuble neuf

- acquisition d'un logement ancien nécessitant des travaux de réhabilitation dont le montant des travaux nécessaires est estimé à un minimum de 25 % du montant de l'opération d'achat, et enfin le logement doit être situé dans une zone éligible.

Barclays a décliné sur le marché son offre PTZ+ qui vous permet non seulement de bénéficier d'un avantage sur le coût, mais aussi d'une offre plus souple. En effet, les frais de dossier sont offerts lors de la souscription au PTZ+ de l'établissement. De plus, vous avez la possibilité de choisir la date de prélèvement de votre mensualité.

Par ailleurs, la souscription au crédit immobilier à taux zéro de Barclays est une offre accessible sous des conditions relativement restrictives. Outre le fait que le logement à acquérir doit être votre première résidence principale, des seuils de revenus ont également été fixés.

Les taux des crédits immobiliers Barclays

Pour se rémunérer des prêts qu'ils accordent, les établissements de prêt, comme Barclays appliquent un taux d'intérêt au capital prêté. Les candidats à l'emprunt s'y réfèrent donc pour comparer les offres de prêt de plusieurs établissements de crédit. Il faut toutefois remarquer la différence entre plusieurs taux de prêt.

Le taux nominal ou taux d'intérêt correspond à la vraie rémunération du capital pour la banque. Ce taux peut être très bas à lui seul, mais peut cacher des frais de dossiers très lourds ou une prime d'assurance abusive.

Pour éviter d'induire l'emprunteur en erreur, le législateur a mis en place le taux effectif global (TEG). Ce taux correspond au vrai coût du crédit, incluant donc tous les frais obligatoires liés au crédit immobilier. En résumé donc, ce TEG comprend, le taux d'intérêt nominal, les frais de dossiers, les frais de constitution réels (ou frais de garantie) et les primes d'assurances obligatoires.

Mais il existe également un autre taux dit taux annuel effectif global. Comme son nom l'indique, il correspond à une indication de base sur une année. Ce taux est également dit « actuariel », car il se réfère aux intérêts du prêt annuels produisant eux-mêmes des intérêts. Pour le calculer, Barclays se base sur la norme européenne 1+TEG/12)^12 – 1. Le TAEG se limite toutefois au taux d'usure légal, déterminé et fixé par la Banque de France.

Le TAEG est ainsi une donnée concrète pour effectuer une comparaison entre les différentes offres de prêt de plusieurs établissements prêteurs. La comparaison doit cependant se limiter aux offres ayant les mêmes modalités, c'est-à-dire la même durée et le même montant de remboursement.

C'est la raison pour laquelle, le taux est considéré comme le coût réel du crédit. La loi exige de l'inclure obligatoirement dans toute offre de prêt et dans tout contrat de prêt.

À titre d'exemple, Barclays offre pour un prêt étalé sur 15 ans, un TAEG fixe de 1,67 %. Ce taux demeure donc le même durant tout le temps de remboursement. Pour un prêt amortissable de 300 000 euros destiné à financer l'acquisition d'une résidence principale ou d'une résidence secondaire, la mensualité sur 180 mensualités ou 15 ans correspond à 1 860,34 euros/. Ce tarif prend en compte donc, les frais de dossier, les frais de garanties et les primes d'assurance décès. Pour un emprunteur de moins de 35 ans, il inclut également les frais de garantie de l'assurance invalidité. Au total, le coût du prêt est de 30 461,20 euros avec des frais d'assurance de l'ordre de 8 100 euros. Ce qui correspond à un TAEG ou taux annuel effectif d'assurance de 0,34 %. Dans le cadre de l'exemple, il correspond à 45 euros d'assurance par mois, à ajouter à chaque échéance de remboursement du prêt. Au total, le montant total restitué par l'emprunteur correspond à 330 461,20 euros. Ce prêt est conditionné par un apport personnel de 10 % de la part de l'emprunteur. Ce pourcentage prend comme base la somme totale nécessaire à la réalisation du projet.

Cet état constitue un exemple parmi d'autres, car Barclays, comme tous les autres organismes de financement, détermine le taux à appliquer à un dossier en fonction de plusieurs éléments. La banque peut prendre en compte comme base de détermination du taux : le produit, un critère propre à l'établissement, le profil du client, la fluctuation mensuelle ou encore son objectif de production sur un exercice.

  •   Taux moyens en fonction des produits

Barclays offre plusieurs types de prêt allant du prêt amortissable à taux fixe au prêt relais. Chacun de ces produits présente un caractère qui lui est propre. Ainsi, le prêt amortissable à taux fixe permet de financer tout type de projet de l'achat d'une résidence principale ou secondaire, jusqu'à un investissement locatif. Par contre, le prêt immobilier à taux variable ne permet pas le financement de ces résidences, mais uniquement l'investissement locatif. Le taux appliqué ne peut donc pas être égal dans tous ces cas. Pour en avoir le coeur net et connaître le type de prêt favorable à son profil, il est préférable de passer par un des outils de comparaison d'offres sur le web tel celui de Bourse des Crédits.

  •  Taux moyens en fonction des critères de la banque

Les établissements de prêt ont des critères respectifs à suivre pour la détermination du taux à appliquer à un dossier de prêt. Cela peut être le montant du crédit, la durée du prêt, l'objet du prêt ou l'âge de l'emprunteur entre autres. Le profil emprunteur est également un élément pris en compte. Certains profils offrent plus d'avantages par rapport- à d'autres. Tel était le cas des secundo-accédants auparavant. Ils obtenaient un financement à des conditions avantageuses, car avaient déjà une propriété qui pouvait servir de garantie au prêt. Actuellement, la tendance s'est inversée.Les organismes de prêt préfèrent désormais les primo-accédants et proposent des offres alléchantes aux jeunes emprunteurs.

Les banques se basent également sur les fonds propres dont dispose le candidat à l'emprunt pour fixer le taux du prêt. Dans la majorité des cas, un demandeur de prêt sans apport personnel a du mal à obtenir le financement d'un crédit immobilier. La possibilité de constituer une épargne en cours de remboursement de prêt est aussi une bonne condition de souscription à un crédit immobilier, même avec un dossier sans apport personnel. Cet état prouve une capacité d'endettement acceptable pour l'organisme prêteur. Il faut dans ce cas respecter une capacité d'endettement de moins de 20 % soit une mensualité de remboursement inférieur au cinquième des revenus. L'emprunteur disposant de produits financiers aura de même plus de chance dans la négociation de son prêt immobilier et est susceptible d'obtenir un taux d'emprunt meilleur. Les placements pourront servir en effet de garantie supplémentaire à la banque.

  • Taux revus la plupart du temps tous les mois

Le taux d'intérêt proposé par les banques varie également en fonction du moment de dépôt du dossier. En effet, les taux sont généralement revus mensuellement. Le TAEG peut ainsi augmenter ou diminuer d'un mois à un autre. Ces taux d'intérêt servent à la fois dans la rémunération des épargnes d'une part et pour différents types de crédits d'autre part. Leurs fixations dépendent de plusieurs facteurs, dont les taux directeurs fixés périodiquement par les banques centrales et la politique financière et commerciale déterminée par les décideurs de l'organisme de prêt.

Depuis un certain temps, notamment en 2016, ces taux directeurs affichent un niveau historiquement bas en matière de crédit immobilier. Pour un prêt étalé sur 10 ans, par exemple, les organismes de prêt proposaient des taux sans dépasser les 1 %. Selon les analyses économiques, ces taux doivent généralement remonter doucement la pente en 2017. Pourtant, ils demeurent encore au plus bas actuellement. Les investisseurs et les acheteurs dans le domaine de l'immobilier peuvent profiter de la situation pour disposer d'un moyen de financement plus élevé.

Tout peut cependant rapidement évoluer, car l'indice TAEG dépend des politiques et résolutions financières mises en place dans le pays et sur le continent.

  • Taux pour que les établissements s'adaptent à leurs objectifs

Les organismes de financement sont des entreprises commerciales. Leurs dirigeants doivent ainsi fixer un objectif à atteindre pour marquer la bonne marche de la société. Dans la généralité, la technique consiste à se baser sur les réalisations commerciales obtenues sur une année. Il faut ensuite ajouter 10 % de ce résultat pour obtenir le nouvel objectif commercial de l'entreprise.

Dans le domaine bancaire et surtout en matière de crédit immobilier, la concurrence entre les banques est rude. En effet, avec les taux d'intérêt très bas, les banques n'ont pas d'autres moyens d'attirer la clientèle que de miser sur une offre très alléchante pour atteindre leurs objectifs. Un organisme de prêt peut par exemple miser plus sur la souscription de nouveaux prêts immobiliers. Un autre peut quant à lui miser sur la renégociation de prêt existant dans son établissement et donc offrir un taux très concurrentiel pour ceux qui font déjà partie de sa clientèle. Le TAEG proposé pour ce profil emprunteur est assorti d'une condition préférentielle dans ce cas.

Comment souscrire un prêt immobilier Barclays ?

La souscription d'un crédit immobilier chez Barclays, comme auprès de n'importe quelle banque de prêt, nécessite une certaine préparation.

Quelques conseils avant de déposer le dossier de demande de prêt immobilier

Avant de soumettre votre dossier à votre banquier, utilisez d'abord la calculette mise à votre disposition sur le site de Barclays afin de déterminer votre capacité d'emprunt. Ensuite, vous pouvez choisir deux options : vous rendre directement dans une agence de la banque ou vous faire rappeler par un conseiller. Dans le deuxième cas, remplissez le formulaire sur le portail en ligne de Barclays et vous pourrez entrer en contact avec un chargé de clientèle dédié qui vous donnera des conseils précieux tout au long de votre parcours.

Monter un dossier avec un conseiller financier permet également de gagner du temps dans le processus de financement. En effet, le montage du dossier est un élément déterminant du rejet ou de l'acceptation de la demande de prêt. Ainsi, il doit être élaboré de manière rigoureuse afin de fournir toutes les informations dont le banquier a besoin pour l'analyse de votre demande de crédit. Bourse des crédits met à votre disposition son expérience pour la constitution de votre dossier.

Calculette pour connaitre sa capacité d'emprunt

La détermination de votre capacité d'emprunt est une étape cruciale pour estimer le montant que vous allez demander à Barclays pour la réalisation de votre projet immobilier. Les paramètres déterminants de cette estimation sont constitués par l'apport que vous pouvez fournir et les revenus que vous générez. Le seuil à ne pas dépasser pour le taux d'endettement est de 33 %, le dépassement de ce pourcentage est considéré par les banques comme trop risqué.

Le taux d'endettement, ou capacité d'emprunt est fonction de l'intégralité de vos crédits en cours. Aussi, dans la limite du possible, libérez-vous de tout engagement de crédit avant de vous lancer dans la recherche d'un crédit immobilier. Votre taux d'endettement s'en trouvera nettement amoindri. Cela permettra d'augmenter au maximum la probabilité d'acceptation de votre demande.

Par ailleurs, vous pouvez obtenir un prêt immobilier même en dépassant le taux d'endettement maximum de 33 % si vous disposez de ressources conséquentes. Le calcul réalisé par le banquier sera cette fois établi sur la base du reste à vivre. Cet indicateur est défini par la différence entre vos revenus et le remboursement mensuel de votre crédit immobilier. Le reste à vivre doit vous permettre d'assurer la couverture de vos charges courantes.

Les calculettes mises à votre disposition sur le site de Barclays ou celui de Bourse des Crédits sont utilisables à votre guise. Elles ne vous engagent aucunement en quoi que ce soit. Vous pouvez en user avant de souscrire à toute offre de crédit immobilier. Les calculettes de Barclays vous permettront d'évaluer votre capacité d'emprunt en rentrant les informations sur le montant mensuel que vous pouvez payer. Pour ce faire, renseignez le taux du crédit et la durée du prêt; la capacité d'emprunt s'affichera en bas.

Vous pouvez aussi agir inversement en rentrant dans la case correspondante le montant du crédit nécessaire pour la réalisation de votre projet. Par la suite, vous renseignez le taux et la durée du prêt en année. Le résultat de cette opération vous donnera les montants des mensualités dont vous vous acquitterez jusqu'à l'échéance du contrat.

Prenons un exemple pour illustrer la méthode adoptée pour le calcul des mensualités que vous allez payer durant la durée de votre prêt. Admettons que vous souhaitiez emprunter 200 000 euros et que le remboursement de votre crédit immobilier sera étalé sur une durée de 15 ans. Le taux quant à lui est estimé à 1,55 %. Vous entrez ces données dans les champs correspondants sur la calculette de Barclays et vous aurez pour résultat une mensualité de 1246 euros.

Procédons maintenant d'une autre manière en utilisant la calculette pour déterminer votre capacité d'emprunt. Supposons que votre capacité de remboursement mensuel est de 1246 euros et que vous souhaitez souscrire à un contrat d'une durée de 15 ans en prenant un taux de 1,55 %. Vous inscrivez toutes ces informations sur la calculette et vous obtenez votre capacité d'emprunt. Pour ces chiffres le résultat qui sera donné par la calculette de Barclays est 200 001 euros.

Maintenant à vous d'opérer, renseignez les informations dans les champs correspondants et déterminez votre capacité d'emprunt et vos mensualités.

Le crédit immobilier sans apport, est-ce possible chez Barclays ?

Il est possible de solliciter un crédit immobilier sans apport chez Barclays. Voici quelques pistes pour vous assurer que vous obtiendrez le prêt immobilier.

Pour le prêt immobilier comme dans la vie, tout se joue sur la première impression que le banquier aura de vous. Ainsi, la première chose à faire est de vous concentrer sur le dossier de crédit immobilier que vous allez établir. Veillez à ce que tous les renseignements ainsi que tous les documents sollicités soient prêts. Quand le banquier vous pose une question, soyez clair, concis et ne dissimulez rien.

N'oubliez pas que le banquier va réaliser une étude sur votre capacité d'endettement et l'état de vos finances. Avant de constituer votre dossier pour le soumettre au banquier, assurez-vous que le bilan de votre compte bancaire soit positif. Si ce n'est pas encore le cas, attendez d'avoir trois mois de relevés de compte satisfaisants pour fournir au banquier la garantie que vous allez pouvoir vous acquitter de vos remboursements mensuels sans souci. La plupart des refus viennent du fait que le demandeur a fait face à un incident de paiement durant les trois mois qui ont précédé la demande de financement. En conséquence, vous devez avoir un compte créditeur et un bilan positif sur votre compte bancaire pendant trois  mois ravant de pouvoir prétendre à un prêt immobilier.

Les coûts de réalisation des travaux immobiliers se rapportant au bien que vous souhaitez acquérir constituent un paramètre qui entre en jeu dans le calcul de votre capacité d'emprunt. Veillez donc à ce que votre taux d'endettement soit inférieur à 33 % en ajournant la réalisation de certains travaux immobiliers.

Des aides proposées par l'État peuvent vous être d'une grande utilité dans la réalisation de votre projet immobilier. Voyez si vous remplissez les conditions pour pouvoir en bénéficier. On peut citer notamment les prêts locaux ou les PTZ+.

Soyez réaliste dans le choix du logement que vous souhaitez acquérir. Dans le cas où vous êtes un peu ambitieux, repoussez votre projet et épargnez d'abord pour pouvoir constituer un apport personnel. Vous allez essuyer un refus si la banque estime que l'achat du logement vous causera des difficultés pour le remboursement du prêt.

Vous ne regretterez pas de faire étudier votre demande de financement par un expert avant de vous lancer. Ainsi, vous pourrez justifier auprès du banquier que vous avez bien préparé les étapes à franchir pour la réalisation de votre projet. N'omettez pas de calculer votre capacité d'emprunt ou les remboursements mensuels en vous rendant sur le site web de Barclays.

Une caution n'est pas superflue. Vous estimez que le risque encouru par la banque est trop élevé et vous avez peur que votre demande soit refusée ? Sollicitez un de vos parents ou amis à se porter garants. Cependant, soyez conscient que votre garant s'engage à en payer les frais en cas d'incident de paiement de votre part.

Pour pouvoir constituer un apport personnel pour la concrétisation de votre projet, considérez les offres que le banquier vous proposera. Certains de ces services financiers peuvent rapporter des intérêts conséquents à votre épargne.

Préparation du dossier de prêt immobilier

Dans le cadre d'une étude de crédit, votre solvabilité est un point focal pour le banquier. L'analyse de ce critère sera effectuée essentiellement sur les recettes et les dépenses de votre ménage. En conséquence, le banquier déterminera la stabilité de vos revenus en observant notamment s'ils sont constants. Outre cela, il évaluera vos recettes fixes comme le loyer que vous percevez si vous êtes bailleur, les profits que vous réalisez sur un travail non salarié, les subventions venant d'un organisme social et tout autre revenu qui peut être pris en compte pour assurer le remboursement. Les dépenses stables de votre ménage sont également étudiées et comprennent les remboursements mensuels des crédits en cours ou encore les loyers que vous devez payer si vous louez une habitation secondaire ou votre domicile principal actuel. Les ressources variables étant difficiles à estimer, elles font l'objet d'un calcul particulier par le banquier. Vos ressources nettes seront essentiellement déterminées à partir de vos revenus et charges fixes. Ces éléments rejoignent le mode de calcul de la capacité d'emprunt déterminé plus haut.

Une fois ces éléments connus, il convient de monter à proprement parler le dossier de crédit immobilier. Cette constitution de dossier prend en compte le profil de chaque candidat à l'emprunt, notamment le type de contrat de travail, la qualité de travailleur indépendant ou d'autoentrepreneur ainsi que les forces armées, les policiers et les fonctionnaires.

  • Le dossier de crédit immobilier et votre contrat de travail

Rassurer le banquier est le plus important dans votre parcours si vous souhaitez souscrire à un  crédit immobilier. Un revenu stable est la garantie la plus importante pour un établissement de crédit. De ce fait, avoir un contrat de type CDI vous donnera un avantage évident lors de votre dépôt de dossier. Un salaire mensuel rassurera votre banquier sur le fait que vous pourrez régler vos mensualités sans retard. L'avantage est que la banque estime que le crédit immobilier n'engagera pas votre situation financière. Au préalable, calculez votre capacité d'emprunt en usant de la calculette de Barclays. Cela vous permettra d'établir le montant que vous pourrez demander en fonction de votre revenu. Cependant, souvenez-vous que les charges sont également prises en compte. Donc, pensez à les déduire de votre salaire, le résultat de ce calcul vous donnera le montant des mensualités dont vous pourrez vous acquitter.

Comment faire alors si vous êtes intérimaire ou en CDD ? C'est une situation que ceux qui débutent leur carrière rencontrent souvent. Si vous faites face à cette circonstance, commencez par constituer un dossier qui fournit toutes les informations nécessaires concernant l'état de vos finances et de votre activité professionnelle.

Sachez également que la banque ne va pas vous octroyer un crédit qui pourrait mettre en danger votre situation financière. En effet, les répercussions s'en ressentiront non seulement sur vous, mais également sur l'activité de la banque. Votre capacité d'emprunt sera donc très réduite lors de l'évaluation de vos revenus et de vos charges par le banquier.

Cependant, vous pouvez passer ces obstacles si vous pouvez constituer des garanties intéressantes pour le banquier. Tout d'abord, l'assurance chômage à laquelle vous souscrivez est importante pour le banquier. C'est pour lui une garantie que l'allocation dont vous allez bénéficier pourra compenser vos charges à l'échéance de votre contrat de travail. Ensuite, si vous pouvez démontrer que vous travaillez depuis assez longtemps en passant d'un contrat en CDD à un autre très facilement, votre cas sera traité autrement. Dans ce cas, le banquier peut être à peu près certain que vous allez trouver une autre source de revenus du même type quand votre contrat actuel prendra fin.

  • Le dossier de crédit immobilier et le statut de travailleur indépendant ou d'autoentrepreneur

Est-ce qu'on peut souscrire à un crédit immobilier si l'on exerce en Freelance ou comme autoentrepreneur ? Ces statuts suscitent actuellement un intérêt grandissant pour beaucoup de personnes. Vous êtes peut-être parmi les travailleurs indépendants et vous souhaitez souscrire à un crédit immobilier. Tout d'abord, sachez que les maîtres mots pour un banquier sont : rentabilité et stabilité. En conséquence, il ne vous sera pas possible de solliciter un crédit immobilier si vous débutez votre activité ou si vous exercez depuis peu. Généralement, les banques considèrent qu'une durée d'exercice de 2 ans au minimum est nécessaire pour justifier de la stabilité de l'activité. C'est la période requise pour évaluer la rentabilité de votre petite entreprise

Quand ces conditions de rentabilité et de stabilité seront remplies par l'activité que vous exercez, vous pourrez convoiter un crédit immobilier. Vous serez alors en mesure de commencer à constituer un bon dossier à soumettre au banquier. À part les documents qui doivent être fournis par tout candidat à un prêt immobilier, vous devez ajouter certaines pièces qui sont propres aux revenus générés par votre activité. Voici donc la liste de ces pièces :

- le formulaire 2035 qui concerne la déclaration de revenus

- une copie des engagements signés avec vos clients ainsi que des commandes

- un extrait du bilan de la période d'exercice en cours

- un compte de résultat indiquant le chiffre d'affaires de la période en cours pour tout statut même EURL

  • Le crédit immobilier pour les forces armées, les policiers et les fonctionnaires

Pour rappel, la stabilité est une des garanties que le banquier exige lors de la souscription à un crédit immobilier. Un fonctionnaire est donc un candidat idéal étant donné la sécurité de son emploi. Si vous en êtes un, jouez cette carte auprès des établissements de crédit. Un fonctionnaire bénéficie de plusieurs privilèges intéressants. Vous pouvez par exemple essayer de discuter le taux du crédit immobilier auquel vous souhaitez souscrire. Par ailleurs, avec la caution mutuelle proposée pour les fonctionnaires, vous serez exonéré des frais à payer pour l'inscription hypothécaire.

Si vous faites partie des forces armées ou de la police nationale, vous bénéficiez également de certains avantages qui pourraient être profitables lors d'une souscription à un crédit immobilier. En effet la mutuelle proposée pour les militaires, les gendarmes et les policiers permet de bénéficier d'une réduction sur les tarifs exigés pour plus de sûreté. En ce qui concerne le PTZ, vous pouvez en bénéficier chez Barclays. L'établissement considère que le logement de fonction est imposé par votre corps de métier et ne devrait pas être considéré comme une résidence principale. Rassurez-vous, la clause de mobilité inscrite dans votre contrat n'y changera rien.

Si vous souhaitez obtenir les preuves nécessaires pour la justification de votre situation, cela dépend de votre corps. Si vous êtes gendarme, il faut se renseigner auprès du service des affaires sociales. Pour les militaires, il faut faire appel à votre supérieur. Vous aurez alors une attestation d'occupant.

Liste des pièces et informations à préciser

Dans le cas d'un emprunt à deux, les pièces nécessaires sont à fournir par vous et votre co-emprunteur. Commençons par votre identité. Évidemment, vous devez fournir à la banque une copie de votre pièce d'identité et un justificatif du domicile actuel. Les banques ne traitent pas avec des inconnus.

Ensuite, vous devez donner au banquier des renseignements sur votre activité professionnelle. Le bulletin de salaire (les trois derniers) permettra au banquier d'évaluer votre capacité de remboursement. Généralement, les banques exigent un revenu mensuel supérieur à 1300 euros.

L'avis d'imposition (au nombre de 2) est également utile. La présence de ces 2 documents répond à un souci de sécurité pour lutter contre le blanchiment d'argent. Le banquier a aussi besoin des relevés de compte bancaire (les trois derniers) pour apprécier la façon dont vous gérez votre budget.

En ce qui concerne le projet, la promesse de vente, ou le  compromis de vente est indispensable. Cependant, vous pouvez le donner au banquier plus tard. Ce document indique l'accord que vous avez passé avec le vendeur pour l'acquisition du logement.

Afin de vous assurer que vous aurez une réponse favorable, vous pouvez constituer plusieurs dossiers et les soumettre à d'autres établissements bancaires. Vous aurez ainsi à votre disposition les informations sur la concurrence pour en discuter avec les banquiers dans le but de négocier ou de choisir parmi ceux qui vous font une proposition plus avantageuse.

A part ces documents, un prêt doit respecter certaines conditions : comme l'exigence d'une caution et d'une assurance emprunteur.

Prêt immobilier Barclays : et à propos de la caution ?

Fiez-vous aux conseils de votre conseiller dédié pour le choix de la forme de cautionnement choisie. Vous pourrez être amené à choisir entre trois options si le choix est orienté vers la caution mutuelle. Vous pouvez opter pour le crédit logement, l'institution de cautionnement propre à Barclays ou d'autres établissements de cautionnement collaborateurs de Barclays. L'organisme pour lequel vous avez opté se réserve le droit de refuser ou d'accepter votre dossier. La décision de l'établissement sera déterminée par la qualité du dossier que vous avez constitué. Rappelez-vous que ces établissements sont allergiques au risque. Les paramètres déterminants seront donc : la durée du prêt, le taux d'endettement et votre apport pour la réalisation du projet. Vous pouvez toujours opter pour l'hypothèque en cas de refus du dossier.

Crédit immobilier Barclays : et à propos de l'assurance de prêt ?

En souscrivant à un crédit immobilier chez Barclays, une assurance est fournie avec l'offre. Cependant, vous pouvez choisir la délégation d'assurance qui vous permettra de chercher et de trouver ailleurs une assurance moins chère que celle qui sera proposée par le banquier. Pour ce faire, utilisez les comparateurs d'assurances en ligne.

Une fois tous ces éléments complétés, combien de temps faut-il attendre pour une réponse de la part de la banque ? Et que faut-il faire en cas de refus de la demande ?

Prêt immobilier Barclays et délais 

Actuellement, le délai pour un crédit immobilier est régi par la réglementation en vigueur et ne dépend pas entièrement des établissements bancaires. L'offre envoyée par la banque est valable pendant 30 jours et les dispositions inscrites dans le contrat sont non modifiables. À partir de la date où vous recevez la proposition de Barclays, vous bénéficiez de 10 jours pour réfléchir et vous ne pouvez répondre que quand ce délai est passé. En signe de votre agrément, la proposition signée et datée sera renvoyée à la banque par voie postale seulement à partir du 11e jour. Le cachet de la poste justifiera que vous avez respecté le délai imposé. Par ailleurs, il faut tenir compte du fait que dans les banques, le délai de traitement d'un dossier est plus rapide en été et en fin d'année.

Prêt immobilier Barlays et remboursement anticipé

Pendant la durée d'un crédit immobilier que vous avez souscrit auprès de Barclays, il se peut que vous bénéficiiez d'un revenu complémentaire inattendu. Vous pouvez alors faire part à la banque de votre souhait de rembourser le capital restant dû par anticipation. Cette opération est très prisée étant donné qu'elle peut réduire les mensualités à payer et donc le coût total du projet. Par ailleurs, vous pouvez rembourser tout ou partie de votre crédit par anticipation en respectant un montant supérieur à 10 % du crédit initialement octroyé. Tout remboursement anticipé, partiel ou total d'un crédit immobilier aura pour conséquence l'établissement d'un nouveau tableau d'amortissement.

Cependant, vous devez savoir que rembourser un crédit par anticipation est une opération soumise à certaines conditions. En vous engageant au remboursement anticipé de votre prêt immobilier, vous devez avoir pris connaissance de la clause du contrat à propos des pénalités relatives au remboursement anticipé. Ces pénalités sont régies par la loi et Barclays se réserve le droit d'appliquer cette règle si vous remboursez votre crédit immobilier par anticipation. La limite maximum de l'indemnité de remboursement anticipé (IRA) est fixée par le montant minimum parmi deux options. Vous serez tenu de régler soit 6 mois d'intérêts, pour compenser le manque à gagner de la banque, soit 3 % du capital restant dû. Pour rappel, l'IRA doit être inscrit dans le contrat de prêt immobilier sinon elle n'est pas applicable. Pensez donc à vérifier la clause contractuelle lors de la signature de l'engagement.

Par ailleurs, il existe des raisons pour lesquelles, l'établissement bancaire ne doit pas exiger le règlement de l'IRA. La première condition est la vente de l'immeuble qui a été financé par le crédit immobilier. Les raisons peuvent être une affectation du souscripteur ou de son conjoint. C'est également le cas si le motif du remboursement anticipé est le décès de l'emprunteur ou la cessation d'activité de celui-ci.

Pour effectuer un remboursement partiel anticipé, vous devez suivre une manière de procéder conforme aux règles établies par l'établissement bancaire. Le banquier vous proposera alors deux options parmi lesquelles vous pourrez choisir : l'allègement des mensualités ou la réduction du délai de remboursement. Cette option est valable pour un crédit immobilier souscrit à un seul palier.

Dans le cas où le souscripteur a choisi un remboursement comprenant plusieurs paliers de remboursement, le remboursement anticipé partiel dépend du palier sur lequel s'effectue le remboursement anticipé. De ce fait, si vous souhaitez rembourser votre crédit immobilier par anticipation lors du dernier palier, vous pouvez choisir de réduire ou vos mensualités ou le délai de remboursement. Par contre, si le remboursement partiel anticipé que vous souhaitez doit intervenir dans un palier autre que le dernier, cela aura pour effet de réduire obligatoirement le délai de remboursement.

Crédit immobilier Barclays et alternatives en cas de refus

Le motif de refus exprimé par les banques est souvent le risque élevé qui vous causera des difficultés dans le remboursement du crédit que vous souhaitez contracter. En conséquence, il faudra apporter une modification au dossier de demande de crédit. Il existe plusieurs manières de procéder.

Le marchandage est par exemple un excellent moyen pour réduire les charges. Commencez par discuter le prix du logement que vous souhaitez acquérir et par la suite les frais d'agence. Ensuite, pensez à repousser certains travaux pour pouvoir réduire la somme sollicitée auprès de la banque pour la réalisation des travaux.

Par ailleurs, vous pouvez également participer davantage en revoyant à la hausse le montant de votre apport personnel. Pour justifier de l'intérêt que vous portez au bien que vous souhaitez acquérir, l'hypothèque est également une bonne garantie.

Et enfin, vous pouvez réduire le risque lié à votre projet immobilier en allongeant le délai de remboursement ou en cherchant des financements complémentaires (PTZ+, aide locale...).

Comment renégocier son crédit immobilier Barclays ?

Suite à la baisse constante des taux de prêts immobiliers qui sont appliqués sur le marché, la renégociation d'un contrat peut s'avérer être souvent le meilleur moyen de profiter de la baisse des taux. En effet, si vous avez souscrit à un prêt avant la baisse des taux autrement dit avant les années 2008 ; vous ne pourrez en bénéficier sans renégocier vos contrats en cours auprès des banquiers. Cette renégociation nécessite cependant quelques préparatifs pour réussir.

Les conditions de renégociation de crédit immobilier chez Barclays

La renégociation d'un contrat de prêt immobilier ne vous sera pas profitable dans tous les cas de figure. Aussi, il vous faudra réaliser quelques calculs et effectuer des comparaisons pour pouvoir vous assurer que vous profiterez de la baisse du taux qui serait renégociée auprès du banquier.

Le premier calcul à effectuer concerne la différence entre le taux initial et le taux renégocié. Idéalement, elle sera de 1 point, mais un écart supérieur à 0,5 point vous garantit de profiter de la réduction du taux actuel.

Par ailleurs, vous devrez porter également une attention particulière aux charges relatives à la constitution du dossier et les indemnités de remboursement anticipé inhérentes à l'opération de renégociation. Pour rappel, le plafond établi par la réglementation est de 3 % du capital restant dû ou les intérêts équivalent à ceux d'un semestre. Au cas où la garantie que vous avez choisie est l'hypothèque, le calcul sera basé sur les frais de main levée. En bref, il faut vérifier que la différence de taux renégocié peut couvrir au minimum l'intégralité des frais occasionnés.

Si les calculs effectués vous permettent de déduire qu'il est dans votre intérêt de solliciter auprès de votre banquier la renégociation de votre crédit immobilier, voici le procédé que vous devez adopter. Tout d'abord, renseignez-vous sur la possibilité d'une renégociation de votre prêt chez Barclays ainsi que des frais que cela occasionnerait. Ensuite, informez-vous sur les offres des établissements concurrents et exposez à votre banquier leur offre pour faire jouer la concurrence. Pour le moins, la banque vous accordera un geste commercial en guise de fidélisation. Outre cela, intéressez-vous aux autres produits que Barclays propose. En agissant ainsi, le banquier comprendra que vous pourriez souscrire à d'autres offres pour un résultat gagnant-gagnant.

Une négociation aidée pour avoir toutes les chances de réussir la négociation

A part l'idée à mettre en avant que le demandeur de négociation est un nouveau client potentiel pour les établissements de crédit concurrents, il existe d'autres arguments possibles. Le candidat à la négociation peut par exemple avancer sa qualité de bon emprunteur depuis la signature de son contrat de prêt, en étant un bon payeur et sans incident sur le remboursement du prêt. S'appuyer sur la volonté de souscrire d'autres contrats, donc avoir la qualité de client fidèle de Barclays constitue également un argument de poids. Mais à part de bons arguments, il faut également savoir sur quel point négocier. L'aide d'un professionnel comme Bourse des Crédits permet d'éviter l'oubli de certains éléments tel les pénalités de remboursement anticipé entre autres.

En général, cette indemnité constitue une barrière mise en place par les banques pour s'assurer que les emprunteurs n'auront pas envie de changer de banque en cours de prêt à la vue d'offres plus alléchantes des banques concurrentes. Le code de la consommation donne la possibilité aux établissements de prêt de recourir à ces pénalités, mais réglemente cependant leur utilisation. Cette pénalité ne doit pas excéder les 3 % du capital restant à rembourser. Avec l'aide d'un professionnel du crédit,l'emprunteur peut même obtenir une levée partielle ou totale de cette pénalité. Le courtier mettra en relief par exemple la plus grande perte qu'apporte votre changement de banque par rapport au montant de cette pénalité.

Trouver la meilleure offre de prêt immobilier avec Bourse des Crédits

Bourse des crédits vous guide dans toutes les étapes à franchir pour souscrire à un prêt immobilier. Simplifiez-vous la vie en consultant les guides que nous proposons. Nous avons également sur notre site un simulateur pour vous permettre de calculer les remboursements mensuels d'un prêt immobilier. Barclays dispose également de ce type de simulateur de prêt immobilier sur son portail en ligne qui vous donnera la possibilité d'évaluer le montant de vos mensualités et votre capacité d'emprunt. Pour ce faire, rentrez les informations dans les cases correspondantes et vérifiez les résultats que le simulateur fournit.

A part ce simulateur, vous pouvez également se renseigner sur la situation actuelle du marché en utilisant le comparateur gratuit sur le site de Bourse des Crédits. En seulement quelques clics, tous les éléments essentiels d'une offre de prêt permettant de décider sur le prêt à souscrire apparaissent tel le TEG et le TAEA.

Le taux effectif global, plus communément appelé TEG, détermine le coût réel de votre crédit immobilier. Il vous permettra en outre de comparer toutes les offres de crédit immobilier déclinées sur le marché. Il doit dans tous les cas être inférieur au taux d'usure établi par la loi.

Avant de souscrire à un crédit immobilier, vous devez impérativement connaître le montant de votre taux annuel effectif d'assurance (TAEA). Le montant de l'assurance dans le cadre du prêt immobilier est déterminant pour le coût total du prêt. Toutes les banques exigent de leurs clients une assurance de crédit immobilier.

Contrairement à l'idée reçue, vous avez le droit d'opter pour une assurance externe autre que celle qui est proposée avec le contrat de crédit immobilier auquel vous souhaitez souscrire. Une délégation d'assurance vous permettra en outre souvent de trouver une offre plus avantageuse répondant à vos besoins. Ces offres d'assurances sont adaptées en fonction de votre profil leurs prix sont souvent inférieurs à ceux des assurances groupe proposées par les banques. Vous disposerez de votre crédit immobilier à moindre coût.

Nous vous conseillons donc avant de vous décider, de comparer les offres d'assurance disponibles sur le marché. Vous pouvez pour cela utiliser les comparateurs en ligne. Ces outils vous permettront de choisir le contrat qui répondra le mieux à vos besoins, aux meilleurs tarifs.

Contacter La Barclays ?

Au cas où vous avez besoin des services d'un conseiller pour le prêt immobilier Barclays, vous pouvez opter pour une demande en ligne pour être contacté par un conseiller crédit immobilier en remplissant un formulaire sur le site web de Barclays. Ensuite, il vous sera possible d'entrer directement en contact avec votre conseiller via le site web de l'établissement.

Adresse : Barclays Bank PLC, 183 Avenue Daumesnil 75012 Paris

Téléphone : 0810 09 09 09 au prix d'un appel local

Les autres banques en crédit immobilier :

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X