En 2019, la lutte contre le surendettement semble porter ses fruits

Mickaël Touré • 25 Novembre 2019 • 15:56

Pour la 7ème année consécutive, le surendettement recule dans l'Hexagone. Malheureusement, il n'épargne toujours pas les ménages les plus fragiles.

En 2019, la lutte contre le surendettement semble porter ses fruits

Au sein d'un ménage, il n'est pas toujours facile d'endiguer le fléau du surendettement. Pourtant, face à ce cercle vicieux, des solutions existent. Un rachat de crédit peut, par exemple, permettre de mieux respirer financièrement en regroupant sous une seule et même mensualité tous les crédits en cours. Pour autant, pas toujours facile de savoir vers quelle solution se tourner lorsque l'on est dos au mur.

Heureusement, le surendettement semble de moins en moins fréquent. Selon les statistiques de la Banque de France, le nombre de dossiers de surendettement déposé diminue. Et ce, pour la 7ème année consécutive.

Une baisse de 11,9 % en un an

En effet, selon les chiffres de la Banque de France - statistiques arrêtées fin septembre - le nombre de dépôts de dossier de surendettement diminue. En janvier et septembre 2019, 109 793 personnes ont déposé un dossier auprès d'une commission contre 124 681 l'année précédente. Une diminution de 11,9 %.

Source : Banque de France

Cette diminution se place dans la continuité des années précédentes puisque c'est la 7ème année consécutive qu'une telle baisse est observée. À titre d'exemple, et toujours selon la Banque de France, le nombre de dossiers déposés est passé de 181 123 en 2017 à 162 936 en 2018.

Certains ménages toujours aussi fragiles 

Malgré des chiffres réjouissants, certains facteurs semblent tout de même problématiques. Lorsque l'on analyse les chiffres dans le détail, c'est le profil des personnes surendettées qui interpelle.

Selon une étude à nouveau diligentée par la Banque de France et datée de 2018 une personne surendettée sur deux fait partie d'un ménage vivant sous le seuil de pauvreté. De même, un quart des personnes surendettées sont au chômage.  

Par ailleurs, il affecte particulièrement les personnes isolées. Ainsi, 68% des personnes en situation de surendettement sont des personnes seules. 22% des cas de foyers surendettés concernent des familles monoparentales.

En bref, malgré des avancées, ce sont toujours les ménages les plus fragiles qui sont les plus impactés par le surendettement.

L'État a commencé les grandes manoeuvres

Une situation que le gouvernement tente d'endiguer peu à peu. En effet, depuis quelques années, certaines réformes ont ainsi permis de faire reculer le fléau. Des lois, comme les lois Lagarde (2010) et Hamon (2014) ont ainsi permis de mieux maîtriser les règles entourant le crédit à la consommation.

 

Actuellement, l'État travaille sur des centres d'accueil afin de prévenir le surendettement. Huit régions accueilleront donc les 150 premiers « point conseil budget ». D'ici à 2020, 400 structures similaires verront le jour. Cette promesse de campagne d'Emmanuel Macron permettra ainsi de mieux accompagner les personnes dans une situation difficile, notamment dans la procédure et les démarches auprès des créanciers locaux.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les rachats de crédits

Notre fil d'info