Les agents immobiliers gagnent des points auprès des Français

Hugo Eugene • 25 Mai 2016 • 11:15

De plus en plus impliqués dans les transactions immobilières des particuliers, les agents immobiliers sont au centre d'une étude publiée ce mardi par le réseau OptimHome et Ipsos. Celle-ci montre notamment que les mandats exclusifs connaissent une forte hausse.

Les agents immobiliers gagnent des points auprès des FrançaisLes professionnels de l' immobilier sont cependant de plus en plus impliqués dans les transactions immobilières des particuliers

Faut-il passer par une agence pour vendre ou acheter un bien immobilier ? C'est le dilemme auquel se confrontent beaucoup de particuliers. D'après une étude réalisée par l'institut Ifop pour OptimHome, 64 % des ménages ont déclaré avoir fait appel à un professionnel de l'immobilier au cours des trois dernières années pour acheter un logement. Ils n'étaient que 58% en 2015.

Quant aux vendeurs, ils préfèrent eux aussi être accompagnés lors de leurs démarches. 62% des personnes qui ont vendu un bien immobilier ont eu recours à un agent pour les aider dans leur transaction. Cependant, 47% d'entre eux se sont tournés vers plus de liberté et un mandat simple qui les autorise à confier leur bien à plusieurs agences, mais également à le vendre seul.

Les mandats exclusifs sont de plus en plus demandés

A l'inverse, 34% des Français ont signé un mandat exclusif, plus efficace qu'un mandat simple, mais avec une clause d'exclusivité. "On va vers un accroissement des mandats exclusifs. C'est une tendance de fond. Qui dit mandat exclusif, dit la possibilité de géolocaliser le bien précisément sur une carte, ce qui représente un outil de plus en plus demandé et utilisé par les clients" commente Olivier Colcombet, président du réseau immobilier Optimhome.

Par rapport à l'année dernière, ce type de contrat concerne de plus en plus de vendeurs puisque leur part a grimpé de 13 points quand seuls 19% des sondés ont opté pour un mandat semi-exclusif.

Autre enseignement de cette étude, l'optimisme des Français quant à l'achat d'un bien immobilier n'arrête pas de grandir pour l'année à venir, atteignant 56%. Cette tendance concerne d'autant plus les acheteurs récents et potentiels (respectivement, 69% et 79%) et les vendeurs récents et potentiels (67% et 77%).

Pour ce qui est de la minorité d'individus pessimistes (44%), le principal frein à l'achat réside dans les mauvais indicateurs économiques. 72% des sondés évoquent ainsi la stagnation de revenus, le niveau toujours élevé du chômage est cité par 52% des intéressés et la politique du Gouvernement en place par 44%.

>> A lire également : Immobilier : les vendeurs n'ont pas toujours les bons réflexes

Enfin, l'échantillonnage permet d'identifier de réelles préoccupations environnementales au moment de l'acquisition d'un bien immobilier. Trois quarts des Français prennent ainsi en compte la présence d'espaces verts dans leur nouveau quartier. 56% se sont montrés sensibles au niveau de pollution de l'air en ville et 52% à la politique de la ville en matière de développement durable comme le tri des déchets.


* L'enquête a été réalisée du 15 au 18 avril 2016 par l'institut Ifop auprès d'un échantillon de 1.522 personnes représentatif de la population française âgée de 25 à 65 ans.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info