Une ancienne employée de banque emprunte 15.000 euros au nom d'une cliente

Hugo Eugene • 16 Juin 2016 • 12:29

Ce mercredi, une ancienne banquière de 32 ans a été arrêtée en banlieue parisienne. Elle avait contracté un crédit à la consommation de 15.000 euros au nom d'une de ses anciennes clientes en 2015.

Une ancienne employée de banque emprunte 15.000 euros au nom d'une clienteL'escroc a expliqué avoir détourné cet argent pour venir en aide à son petit ami

L'escroquerie a pris fin ce mercredi matin. Arrêtée par les policiers du commissariat de Noisiel (77), cette ancienne banquière de 32 ans, habitante de Villeneuve-Saint-Georges (94), avait contracté un crédit à la consommation d'un montant de 15.000 euros, au nom d'une de ses clientes expliquent nos confrères du Parisien.

Pour arriver à ses fins, celle-ci s'est servie de documents remis par la victime lors d'une simulation de crédit qui n'a jamais pu aboutir. Elle place alors la somme qu'elle obtient grâce à ce prêt sur un Compte Nickel ouvert au nom d'un de ses amis et à l'aide d'une fausse pièce d'identité. Manoeuvre qui peut s'effectuer chez un buraliste, même si l'on est interdit bancaire.

Fichée Banque de France sans dépense particulière

De son côté, la victime, une femme de 27 ans résidant à Champs-sur-Marne (77), apprend par sa banque, le 19 septembre 2015, qu'elle aurait contracté un crédit à la consommation d'un montant de 15.000 euros. Celui-ci a été ouvert dans un autre établissement, dans la même ville. Cette cliente est alors fichée à la Banque de France, sans aucune raison valable.

Elle décide alors de porter plainte au commissariat pour mettre fin à sa mésaventure. L'enquête va éclairer sa lanterne ; l'ancienne conseillère avait été licenciée pour des absences injustifiées. Pour sa défense, celle-ci explique son geste en ayant voulu venir en aide à son petit ami.

Lors de la perquisition au domicile de ce dernier à Pantin (93), les enquêteurs ont retrouvé une partie du matériel électroménager acquis avec l'argent du fameux crédit à la consommation. Si plusieurs achats ont pu être tracés dans une enseigne comme Boulanger, d'autres ont été effectués dans un tout autre registre, chez Go Sport ou encore Marionnaud.

>> A lire également : Un banquier surendetté détourne 200.000 euros dans les comptes clients

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits consommation

Notre fil d'info