Après Apple, Samsung lance aussi son service de paiement mobile

Anissa Hammadi • 18 Août 2015 • 16:32

Pour concurrencer Google et Apple, le groupe électronique sud-coréen Samsung a lancé jeudi 13 août son propre service de paiement mobile, Samsung Pay. Sa technologie devrait lui donner une longueur d'avance sur ses rivaux.

Après Apple, Samsung lance aussi son service de paiement mobileD'abord lancé en Corée du Sud le 20 août, Samsung Pay sera ensuite mis sur le marché américain le 28 septembre. Crédit photo : HLundgaard.

Samsung a rattrapé son retard vite fait bien fait. Un peu moins d'un an après le lancement d'Apple Pay aux États-Unis, en octobre 2014, le géant électronique commercialise lui aussi un service de paiement mobile, Samsung Pay. D'abord lancé en Corée du Sud le 20 août, Samsung Pay sera ensuite mis sur le marché américain le 28 septembre.

Son autre grand rival américain, Google, avait déjà lancé fin mai Android Pay. Un système de paiement compatible avec tous les appareils mobiles sous Android, soit environ 85 % des smartphones vendus dans le monde.

Quant à Samsung, il a pris le tournant du paiement mobile en mars dernier, au moment de la sortie de son Galaxy S6. Un smartphone qui contient un système de "tokenisation", pour lutter contre les cyberattaques. En effet, il permet de crypter les données des cartes bancaires des clients lors des transactions.

Un système compatible avec tous les terminaux de paiement

Là où Samsung se démarque, c'est au niveau de la technologie mise au point pour Samsung Pay, supérieure à celle de ses rivaux. Tout comme Apple Pay ou Android Pay, le système est compatible avec la technologie NFC, c'est-à-dire le paiement sans contact. Mais contrairement à ses concurrents, Samsung Pay est aussi compatible avec la technologie de transmission magnétique (MST).

Ainsi, il fonctionne avec la plupart des terminaux de paiement, qui ne lisent que la piste magnétique de la carte bancaire... Ce qui représente 90 % des magasins, restaurants et points de vente aux États-Unis ! Un avantage incomparable sur ses concurrents.

Cela signifie que c'est le seul service de paiements mobile qui fonctionne pratiquement partout où on peut faire glisser sa carte dans un lecteur

argue Samsung dans un communiqué.

Valider un paiement avec son empreinte digitale

Même dans l'authentification du paiement, la société coréenne innove en utilisant la biométrie. Concrètement, il suffira à l'utilisateur de poser son doigt sur le smartphone : son empreinte sera scannée et, si elle est reconnue, le paiement sera validé.

Samsung en a profité pour dévoiler dans la foulée deux nouveaux smartphones, le Galaxy S6 Edge+ et le Galaxy Note 5, sur lesquels le système de paiement mobile a été préinstallé. Ils seront commercialisés le 4 septembre prochain en Europe.

Si Samsung Pay verra bientôt le jour en Corée du Sud et aux États-Unis, la date de lancement en Europe n'a pas encore été officialisée. Sans donner plus de détails, le groupe électronique dit avoir l'intention de développer ce service au Royaume-Uni et en Espagne, considérant sans doute le Vieux Continent comme un marché encore peu réceptif aux fameux smartphones à stylet.  

>> Lire aussi : Votre futur mot de passe sera peut-être en emojis.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info