Crédit conso : le crédit auto au coeur de la relance

Malu Benjamin • 03 Février 2020 • 11:16

Le crédit conso reprend des couleurs après une année terne. Ses encours remontent en flèche. Explications.

Crédit conso : le crédit auto au coeur de la relanceLa progression du crédit à la consommation en France (6,7 %), légèrement supérieure à la moyenne de la Zone Euro (6,2 %) © Clem Onojeghuo

Alors que la production de prêts aux entreprises dans la Zone Euro continue de diminuer, le prêt à la consommation connaît une remontée. D'après la Banque de France, les encours du crédit à la consommation pour les particuliers ont effectivement augmenté de 6,7 % au troisième trimestre de 2019. Ce nouveau souffle s'expliquerait par une rencontre de divers facteurs.

Rentabilité et bonne santé

Contrairement à d'autres produits du secteur, le crédit conso est actuellement très rentable pour les distributeurs. Les taux de prêt y restent élevés et les échéances de remboursement y sont courtes. Cette configuration permet d'accorder plus facilement un financement aux clients.

Toujours selon la Banque de France, cette hausse s'explique également par une meilleure santé financière chez les demandeurs de prêt. Les Français s'endettent certes encore, mais le surendettement, lui, est à son plus bas depuis sept ans. Sa diminution, entamée en 2012, se poursuit.

Un essor lié à la relance de l'automobile

Le prêt automobile – en particulier celui dédié aux véhicules d'occasion – est en tête du marché du crédit conso. Cette situation reflète la reprise du secteur automobile. Selon l'Association des constructeurs européens d'automobiles, ce dernier a connu une croissance de 14,5 % en l'espace d'un an en Europe. Le Comité des Constructeurs Français d'Automobiles, quant à lui, rapporte une croissance encore plus forte pour le marché français, atteignant les 16 %. La production de crédits auto a progressé en parallèle et affiche une forte augmentation au second trimestre de 2019. Cette dernière a crû de 5,4 % pour le marché du neuf et de 10,1 % pour celui de l'occasion.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits consommation

Notre fil d'info