Crédit conso : la production s'est relancée cet été

Mickaël Touré • 14 Octobre 2020 • 15:59

Fortement impactée par la crise sanitaire, la production de crédits à la consommation est légèrement repartie cet été.

Crédit conso : la production s'est relancée cet été

Avec la crise, les Français ont beaucoup épargné et peu consommé. En 2020, la production de crédit à la consommation a donc assez logiquement chuté, notamment au premier semestre avec le confinement (-21 %). Depuis, l'activité reprend peu à peu. Cet été à permis de compenser légèrement le recul observé au premier semestre.

L'épargne plutôt que la consommation

Comme indiqué précédemment, les Français n'ont pas beaucoup dépensé pendant le confinement. Particulièrement prudents face à une situation économique incertaine, ils ont préféré épargner massivement, jusqu'à 85 milliards d'euros selon les chiffres de la Banque de France.

Face à cette crise de confiance, le gouvernement ne cesse d'inciter les Français à consommer davantage. Fortement touchée au premier semestre, la production de crédits à la consommation a pu bénéficier d'un effet de rattrapage cet été.

 Selon l'Association des Sociétés Financières (ASF), le recul du premier semestre (-21 %) a été ramené à 17,2 % en juillet. Pour autant, la situation reste délicate.

Le prêt auto particulièrement impacté

Véritable moteur de la production de crédits conso, le prêt auto a été particulièrement impacté par cette période délicate.

Notamment en ce qui concerne les véhicules neufs. Le financement de véhicules neufs par la voie classique du crédit affecté à chuté de 30 % lors des 7 premiers mois de l'année. La location avec option d'achat (LOA) s'en sort mieux, mais a tout de même connu une chute de 11,8 %.

Également impacté, le marché de l'occasion a mieux résisté. Il a néanmoins subi une baisse de -12,4 % de transactions après sept mois. Le prêt auto d'occasion a ainsi accusé une baisse conséquente à fin juillet 2020 (-18,7%), à peine compensée par la trajectoire toujours ascendante du leasing (+3 %).

Globalement, le bilan est donc négatif lorsque l'on analyse les chiffres du crédit auto + LOA : la chute est de 16,4 % dans le neuf et de 15,9 % dans l'ancien.

Heureusement, depuis juillet, le marché reprend. Les professionnels du secteur ont ainsi pu constater une hausse des financements en juillet de près de 20 % pour les voitures neuves et de 28,3 % dans l'occasion par rapport à la même période un an avant.

Des indicateurs au plus bas

La situation est plus délicate pour les crédits conso affectés à l'amélioration de l'habitat et aux biens d'équipement des foyers. Après un premier semestre difficile (- 8,5 % en cumulé), les prêts conso affectés aux travaux ont encore diminué de 9,4 % sur le mois de juillet.

 Le prêt personnel et les crédits renouvelables ne s'en sortent guère mieux, avec des baisses respectives de -23,4 % et -19,3 % de janvier à juillet.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits consommation

Notre fil d'info