Crédit consommation : les Français privilégient les projets d'avenir

Thomas Saint-Antonin • 24 Avril 2018 • 14:34

Ces dernières années, les Français ont sensiblement modifié leurs habitudes de consommation. Désormais, les emprunteurs ont davantage recours au crédit pour financer des projets durables et améliorer leur cadre de vie, que pour pallier aux imprévus du quotidien.

Crédit consommation : les Français privilégient les projets d'avenir

Les emprunteurs Français sont de plus en plus nombreux à contracter un crédit à la consommation pour financer un projet important, 7 millions en 2017. Une récente étude réalisée par CSA Research pour Cofidis montre ainsi qu'ils sont 43% à souscrire un crédit à la consommation pour l'achat d'un véhicule. Pour 23% des sondés, ce sont les travaux concernant leur logement qui restent la priorité.

8.585 € : montant moyen d'un crédit

Aujourd'hui, la stratégie mise en place à travers la loi Lagarde de 2010 s'avère être payante, le but étant de limiter les abus, en particulier concernant la délivrance des crédits renouvelables, régulièrement sources de discorde. Désormais, 9 sondés sur 10 affirment rembourser leurs mensualités sans aucune difficulté. Ces nouvelles mesures permettent également de faire reculer le nombre de personnes en situation de surendettement. Le montant moyen d'un crédit, lui, s'élève à 8.585 €.

A l'opposé, les crédits conso consacrés à des dépenses exceptionnelles ne cessent de diminuer, et concernent seulement 24% des sondés.

Les hommes empruntent 2 fois plus que les femmes

La différence du montant de l'emprunt est saisissante quand il s'agit de comparer entre les hommes et les femmes. Pour un tiers des hommes, le crédit contracté est supérieur à 10.000 €, à l'opposé, la moitié des femmes empruntent moins de 5.000 €.

Une France coupée en deux

Etonnamment, les montants des prêts sont significativement plus importants à l'Ouest qu'à l'Est. On emprunte en moyenne 9.445 € en Normandie, et jusqu'à 10.787 € en Bretagne. A l'inverse, à l'Est, la région Provence-Alpes-Côte-D'azur est celle qui emprunte le moins avec une moyenne de 7.023 €. De plus, les clients développent une réelle appétence pour les crédits personnels (44%) et les crédits affectés (43%). Les crédits renouvelables sont peu à peu délaissés (29%).

Délai de rétractation de 14 jours

L'entrée en vigueur de la loi Lagarde a permis d'encadrer plus strictement les pratiques de distribution des crédits à la consommation. Après huit ans de bons et loyaux services, elle semble avoir porté ses fruits, et considérablement simplifié les procédures d'octroi des prêts. Cette dernière apporte une information beaucoup plus claire et précise aux souscripteurs.

Elle prévoit aujourd'hui :

  • L'encadrement de la publicité dans le crédit à la consommation
  • Un délai de rétractation de 14 jours (7 auparavant)
  • La vérification de la solvabilité de l'emprunteur par le prêteur

Cette loi a également vu croître la part des souscriptions de crédits en ligne. Afin de disposer d'un prêt dans les plus brefs délais, la dématérialisation concerne désormais 30% des octrois de prêts à la consommation.

>> A lire aussi > Crédit consommation : quels sont les profils des emprunteurs ?

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits consommation

Notre fil d'info