Le crédit immobilier toujours en forte croissance

Luigi Delmet • 27 Novembre 2019 • 18:07

La Banque de France a rendu publics les chiffres de septembre pour les crédits à l'habitat. Le taux d'intérêt moyen atteint un point bas tandis que l'encours total a encore augmenté.

Le crédit immobilier toujours en forte croissanceHors renégociations, le montant des nouveaux crédits à l'habitat a atteint 16,6 milliards d'euros en septembre - © Vitalik Vynarchyk

Dans le contexte actuel, avec des taux d'intérêt historiquement bas, les particuliers sont toujours plus nombreux à profiter de la situation pour acquérir un bien immobilier grâce à un emprunt bancaire. Les statistiques de la Banque de France confirment cette tendance.

Une production en hausse

En septembre, la production de crédits immobiliers a continué d'augmenter significativement en France, avec une croissance annuel brut de l'encours total de 6,6 %, contre 6,5 % le mois précédent. En un mois, 21,7 milliards d'euros de financement ont été accordés. C'est plus que la moyenne sur l'année glissante, qui s'établit à 19 milliards d'euros.

Cette croissance est notamment soutenue par les renégociations, dont la part pour les crédits nouveaux atteint, en septembre, 23,6 %. En août, cette proportion était légèrement plus grande (24,6 %), mais pas l'année dernière à la même époque, avec seulement 17,5 % en septembre 2018.

Des taux toujours très bas

Au niveau des taux d'intérêt, la Banque de France note de nouveaux points bas à la rentrée. En septembre, le taux fixe moyen pour les prêts à l'habitat à long terme est passé à 1,27 %, contre 1,31 % en août.

À noter que le crédit immobilier n'est pas le seul dans ce cas, puisque le taux moyen des prêts à la consommation est aussi en forte baisse (3,55 % contre 3,83 %). La production de ce type d'emprunt a aussi profité de cette conjoncture, avec une croissance de l'encours total de 6,2 %, en nette accélération par rapport au mois précédent (5,6 %).

1.280 milliards d'euros d'encours

Là où le crédit à l'habitat dépasse largement le prêt à la consommation, c'est au niveau du montant de l'encours brut. Tandis que celui des crédits à la consommation atteint, toujours en septembre, 186 milliards d'euros, celui des crédits immobiliers est, au même moment, près de cinq fois plus important, à 1.060 milliards d'euros.

L'encours total des crédits en France croît quant à lui de 6,5 % sur un an, pour atteindre 1.280 milliards d'euros en septembre.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info