Crédit immobilier : le HCSF maintient ses recommandations

Mickaël Touré • 25 Septembre 2020 • 14:50

Comme prévu, le Haut Conseil de Stabilité Financière a décidé de maintenir ses recommandations en matière de crédit immobilier. Pas forcément une bonne nouvelle pour les emprunteurs.

Crédit immobilier : le HCSF maintient ses recommandations

Rappelez-vous, en décembre dernier, inquiet face à la probabilité d'une surchauffe du crédit immobilier dans un contexte de taux bas, le Haut Conseil de Stabilité Financière recommandait aux banques de durcir les conditions d'accès aux crédits immobiliers.

Concrètement, cela se traduisait par un apport désormais quasi-obligatoire, une durée d'emprunt qui ne pouvait plus dépasser 25 ans et surtout un endettement qui ne pouvait franchir la barre des 33 %.

Les petits revenus et les primo-accédants en première ligne

En conséquence, il s'est avéré compliqué pour certains ménages de mener à bien leur projet immobilier. En première ligne, les revenus modestes avec peu ou pas d'apport personnel et les jeunes primo-accédants se sont retrouvés sur la touche.

Pour ne rien arranger, la crise sanitaire est également passée par là. Alors que les emprunteurs pouvaient espérer concrétiser leur projet avant la fin de l'année, le HCSF, qui s'est réuni mi-septembre, a décidé de maintenir ses recommandations.

Les taux toujours aussi bas

Ainsi, l'autorité présidée par le Ministre des Finances Bruno Le Maire a opté pour un statu quo. Pour justifier son choix, le conseil a expliqué que « les risques pour la stabilité financière se situent toujours à un niveau élevé, en raison de l'impact durable de la crise sur le bilan des acteurs financiers et non financiers ».

Le HCSF relève également que « les taux sur les prêts immobiliers restent à un niveau proche de leurs plus bas historiques ». Dans ce contexte, que le conseil estime favorable aux emprunteurs, pas besoin d'assouplir davantage les règles d'octroi du crédit immobilier.

Des règles strictes, jusqu'à quand ?

D'autant que même si la donne ne devrait pas changer d'ici à la fin de l'année, le HCSF n'exclut pas de revenir sur ces recommandations.

En effet, les premières remontées des établissements prêteurs permettront d'établir un premier bilan et de statuer sur l'efficacité ou non de ces recommandations. Quoiqu'il en soit, il n'est jamais trop tôt pour préparer son projet immobilier.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info