Election présidentielle : les incertitudes freinent le marché de l'immobilier de luxe

Jacques-Olivier Busi • 21 Avril 2017 • 11:22

Selon une étude menée par le réseau immobilier de luxe, Coldwell Banker France & Monaco, le marché de l'immobilier de prestige est dans l'expectative à quelques heures du premier tour de l'élection présidentielle. Les programmes de certains candidats refroidissent les futurs acquéreurs.

Election présidentielle : les incertitudes freinent le marché de l'immobilier de luxeCette baisse s'explique par l'attente du résultat de l'élection présidentielle. Crédits: Barnes

Alors que le logement n'a été que peu abordé dans la campagne et que les Français ne changent pas leurs habitudes en matière de crédits immobiliers, l'élection présidentielle joue néanmoins un rôle sur les investissements dans l'immobilier de luxe. C'est le constat effectué par une étude menée par Coldwell Banker France & Monaco. Le réseau immobilier observe une baisse des investissements au mois d'avril.

Selon l'étude, cette baisse s'explique par l'attente du résultat de l'élection présidentielle. Ainsi, les investisseurs autant étrangers que Français expatriés ont freiné leurs décisions d'acquisitions dans l'Hexagone. Les médias et les sondages jouent ici un rôle important dans cette décision, surtout avec les prévisions d'un second tour où Marine Le Pen serait présente.

Les programmes de Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon refroidissent les investisseurs

"Sans prendre parti pour un quelconque candidat je constate que les investisseurs sont inquiets depuis 3 mois par un possible Frexit (sortie de la France de l'Union Européenne) et un abandon de l'euro, en cas d'une élection de Marine Le Pen", souligne Laurent Demeure, président de Coldwell Banker France & Monaco.

De même, la montée ces dernières semaines de Jean-Luc Mélenchon accentue ce sentiment d'incertitude. En effet, son programme prévoit une augmentation des impôts et des droits de succession avec un taux de prélèvement de 90% pour les revenus supérieurs à 400.000 euros. Des mesures ayant un impact direct sur la situation économique et sur le marché immobilier en France.

Enfin, le président de Coldwell Banker France & Monaco voit ici un mauvais signe pour l'immobilier de prestige, ratant une opportunité en or, donnée par le Brexit. "La France pourrait ainsi rater l'opportunité historique d'obtenir les emplois que la City de Londres veut relocaliser à Paris et perdre ainsi une grande partie du bénéfice du Brexit", conclut Laurent Demeure.

>> A lire également : Immobilier de luxe : quelles sont les villes les plus convoitées du monde ?

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X