Vers une enquête approfondie sur l'implantation du distributeur automatique de billets dans nos communes

Lisa Niquet • 28 Mars 2019 • 14:43

Le gouverneur de la Banque de France a annoncé dans un entretien réalisé par le Dauphiné Libéré, publié mercredi, qu'une enquête sur l'implantation du distributeur automatique de billets en métropole, serait publiée dans les mois à venir par l'institution. Les petites communes sont les plus délaissées.

Vers une enquête approfondie sur l'implantation du distributeur automatique de billets dans nos communesLa Banque de France a lancé une enquête sur la présence du distributeur automatique de billets en métropole.

Le distributeur automatique de billets (DAB) est en voie d'extinction. François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, a déclaré, lors d'une interview au quotidien régional Le Dauphiné Libéré, édité le 27 mars, qu'une étude conjointe avec les banques, sur l'implantation précise du DAB, en métropole, serait divulguée dans les prochains mois.

Baisse du nombre de DAB en France

Certains médias révèlent que les DAB se font rares et que dans certaines localités, il est difficile d'avoir accès à un distributeur de billets. « Statista », portail de statistiques allemand proposant des statistiques officielles à ses utilisateurs, indique que depuis 2015 il y a une baisse du nombre de guichets automatiques de banque, en France. Ils sont passés de presque 72 millions en 2014 à 58,5 millions en 2016.

Pourtant, le gouverneur a affirmé que chaque Français a accès à un DAB à moins d'un quart d'heure de son domicile. Il reconnaît néanmoins qu' « il y a un débat aujourd'hui sur l'accessibilité des Français aux distributeurs automatiques de billets ».

La préoccupation ne date pas d'hier. Hervé Maurey, président de commission de l'aménagement du territoire et du développement durable, avait déjà alerté, dans le Journal Officiel du Sénat, du 10 mai 2018, de la disparition des distributeurs de billets dans les communes rurales. Avec pour conséquence, l'obligation pour les habitants, de parcourir de plus longues distances pour obtenir du liquide. « En 2016, la France comptait 1.200 distributeurs en moins par rapport à 2015, soit 2 % du parc total », soulignait-il.

Deux transactions sur trois en espèce

Les Français sont encore attachés à l'usage du cash. Monsieur Villeroy de Galhau annonce que « deux transactions sur trois en magasin sont encore effectuées en espèces par les Français ». Il rappelle que « les espèces sont un élément très important de la liberté de choix des Français face à leurs moyens de paiement ».

Le bulletin de la Banque de France sur la monnaie fiduciaire en France en 2017, publié en 2018, révèle que les espèces restent le moyen de paiement majoritaire des Français. La France ne prend donc pas le même tournant que la Suède où l'usage des espèces a disparu.

« L'accessibilité va plus loin que cela »

Le gouverneur a exprimé une volonté de travailler dans une « logique de filière pour que l'usage des espèces, s'il diminue, reste accessible ». Ainsi, il faut inclure la Banque de France, des banques, des transporteurs de fonds et des commerçants pour assurer l'accès aux espèces. Il affirme que « la liberté des Français de pouvoir payer en espèces fait partie de leur confiance dans la monnaie ».

>> A lire également :

Le distributeur automatique de billets fête ses 50 ans !

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info