Entrepreneuriat : 19 millions de Français prêts à se lancer

Hugo Eugene • 04 Février 2016 • 15:55

A l'occasion du 23ème Salon des Entrepreneurs, qui se déroule en ce moment même à Paris, un sondage OpinionWay révèle que 37% des Français envisagent un jour, de se lancer dans l'entrepreneuriat. Chez les jeunes de 18 à 34 ans, ce chiffre grimpe à 55%.

Entrepreneuriat : 19 millions de Français prêts à se lancerLes jeunes de 18 à 34 ans sont 55% à vouloir se lancer dans l'entrepreneuriat

C'est un record. Depuis 2000, jamais les Français n'ont eu autant envie de se lancer dans l'entrepreneuriat. Ils étaient 25% en janvier 2015, ils sont aujourd'hui 37% à déclarer vouloir, un jour, se mettre à leur compte, reprendre une entreprise ou la créer.

Ce chiffre équivaut à une part de 19 millions de Français. Il a été révélé par un sondage* OpinionWay pour l'Union des Autoentrepreneurs, mené à l'occasion de la 23ème édition du salon des entrepreneurs, qui se déroule les 3 et 4 février 2016 à Paris. Parmi ces Français, ce sont les jeunes et les ouvriers qui expriment la plus forte envie d'entreprendre, puisqu'ils sont respectivement 55% et 49% à l'envisager.

27% des intentionnistes veut changer de vie

"Le sacro-saint modèle du salariat s'égratigne un peu plus chaque année. Il ne fait plus rêver les Français, et encore moins les jeunes. Jusqu'à aujourd'hui, plus de 8 salariés sur 10 ont toujours été salariés", commente Xavier Kergall, Directeur général du Salon des Entrepreneurs, dans un communiqué de presse.

Près de 7 Français sur 10 ont déjà changé de vie ou en ont eu l'envie. 27% des sondés avouent que la volonté de changer de vie professionnelle joue pour beaucoup dans l'idée d'entreprendre.

A l'avenir, un tiers du total des personnes interrogées fait savoir qu'il se verrait bien travailleur indépendant, autoentrepreneur, ou alternant les périodes de salariat de d'indépendance. Les carrières de la sorte sont sollicitées par les jeunes notamment, pour plus d'un tiers d'entre eux.

Des projets qui pourraient éclore rapidement

Une ambition d'entreprendre réelle et prochaine puisque, au total, 34% des intentionnistes ambitionnent de réaliser leur projet dans les deux ans à venir. 

Le secteur d'activité actuel ne constitue pas un frein à la diversité professionnelle puisque 45% envisagent de changer de domaine de compétence. Les projets les plus fréquemment cités sont : l'ouverture d'une maison d'hôte dans 40% des cas, la création d'un commerce de proximité pour 27% des projets, ou encore le lancement d'un cabinet d'expertise dans 23% des éventualités.

"Toutes ces activités ont en commun d'être accessibles et rapidement réalisables, grâce au statut d'autoentrepreneur, qui depuis son lancement en 2009 a considérablement simplifié les démarches de création d'une microentreprise", poursuit Xavier Kergall, directeur général du Salon des Entrepreneurs.

L'indépendance comme moyen d'émancipation

70% des sondés pensent que l'entrepreneuriat permet de se consacrer davantage à sa passion et offre plus de liberté. Une même proportion juge que l'avenir est à l'entrepreneuriat. Un tiers seulement pense qu'il est au salariat.

Enfin, une nette majorité trouve que l'entrepreneuriat est un moteur efficace pour la création d'emplois (86%), mais aussi pour l'innovation et la réponse aux besoins des entreprises (85%).

"Le regard des Français et des dirigeants sur le travail évolue : pour 66% des Français et 60% des dirigeants la forme d'activité amenée à se développer à l'avenir est le travail indépendant. C'est le signe d'une volonté d'initiative et d'entrepreneuriat, mais aussi de l'avènement de l'économie numérique et collaborative, dont le développement nécessite des acteurs indépendants", analyse François Hurel, Président de l'Union des autoentrepreneurs.

"En facilitant le recours des entreprises au travail indépendant, nous augmentons considérablement les perspectives de création d'activité en France. En moyenne, la projection du recours aux compétences d'indépendants par les entreprises en cas de réduction du risque de requalification serait de plus de 2 millions à l'échelle de la France !", conclut-il.


*« Sondage OpinionWay pour UAE –Fondation Le Roch Les Mousquetaires - Salon des Entrepreneurs » réalisé auprès d'un échantillon de 1021 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, et d'un échantillon de 406 dirigeants d'entreprise de zéro salarié et plus, par téléphone et par internet, entre le 4 et le 16 janvier 2016.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits consommation

Notre fil d'info