Épargne : les Français préfèrent la sécurité au rendement

Mickaël Touré • 27 Juin 2019 • 11:55

Un sondage d'OpinionWay pour AltaProfits décortique les habitudes d'épargne par région. Elle révèle un comportement pour le moins surprenant de la part des Français...

Épargne : les Français préfèrent la sécurité au rendementLes Français ont du mal à prendre des risques lorsqu'ils épargnent

Le saviez-vous ? Le développement de l'épargne en France, du moins tel que nous le connaissons aujourd'hui, est vieux de plus de 250 ans. Son origine est, elle, beaucoup plus ancienne. Tantôt sujets des fables de La Fontaine, tantôt principales préoccupations d'Harpagon dans "l'Avare" de Molière, l'épargne et la prévoyance sont inscrites dans l'ADN culturel de tous les Français.

Pourtant, lorsque l'on se penche sur le sondage d'OpinionWay pour AltaProfits, certaines conclusions interrogent. Le sondage propose ainsi une cartographie de l'épargne par région et met surtout en exergue un certain nombre de paradoxes dans le comportement de l'épargnant Français.

Les Français épargnent... Sans trop savoir pourquoi

Une chose est sûre, les Français épargnent. 9 Français sur 10 possèdent un produit d'épargne (89 %). Souvent, ils en possèdent même plusieurs (67 %). Avec une moyenne d'épargne de 44 217 €, les Français sont des bons épargnants. Sans surprise, le Livret A reste le produit le plus prisé, même s'il affiche aujourd'hui un taux de rendement peu intéressant.

[crédits : étude OpinionWay pour Altaprofits]

Cela étant, l'étude révèle également une information pour le moins surprenante. Dans la majorité des cas, les Français épargnent sans savoir ce que le produit d'épargne leur rapporte réellement. Au niveau national, ils sont 69 % à ignorer les bénéfices engendrés. Le chiffre augmente encore lorsque l'on se penche sur les dynamiques régionales. Il monte, par exemple, à 73 % en Bourgogne-Franche-Comté ou dans le Grand Est.

Les Français misent davantage sur la sécurité que sur le rendement

Autre enseignement du sondage, les Français épargnent, pour 46 % d'entre eux, afin de faire face aux imprévus du quotidien. L'épargne sert aussi lors de la réalisation d'un projet à long terme (22 %), pour dissocier les économies du compte courant (24 %) ou pour financer des projets à court terme (7 %).

[crédits : étude OpinionWay pour Altaprofits]

Même s'ils estiment à 56 % que le climat politique est propice à l'épargne, 40 % des sondés estiment également que leur capacité d'épargne s'est réduite depuis 5 ans. En définitive, les Français ont largement tendance (78 %) à favoriser un produit d'épargne certes sans risques, mais possédant également un rendement très faible.

Des différences selon l'âge et le sexe

De plus, l'étude dévoile aussi des disparités entre les hommes et les femmes. Les hommes épargnent plus régulièrement que les femmes (77 % vs 74 %). Ces dernières placent également moins d'argent que les hommes. Alors que le montant moyen de l'épargne est de 60 734 € pour les hommes, le chiffre descend à 25 989 € pour les femmes.

[crédits : étude OpinionWay pour Altaprofits]

Enfin, il existe des disparités lorsque l'on se penche sur l'âge des épargnants. 55 % des 18-34 ans possèdent plusieurs produits d'épargne tandis que ce chiffre monte à 75 % pour les seniors, naturellement plus aguerris sur les différents types de placement. Logiquement, le montant de l'épargne des seniors est également beaucoup plus élevé. Il atteint 67 834€ en moyenne, contre 7152 € pour les 18-34 ans. 25 % des seniors possèdent même plus de 80 000 € d'épargne.

Plus que le montant, ce sont surtout les raisons d'épargner qui diffèrent entre les deux catégories. Souvent, les jeunes préparent un projet de long terme tandis que les seniors épargnent avant tout pour faire face aux imprévus.

>> À lire également

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info