Quelle fiabilité pour les nouveaux moyens de paiement ?

Johan Garcia et Marie Nahmias • 18 Mars 2016 • 11:54

Alors que les technologies de paiement ne cessent de se développer, consommateurs et professionnels s'interrogent sur la fiabilité de ces moyens.

Quelle fiabilité pour les nouveaux moyens de paiement ?50% des smartphones sont équipés d'une technologie NFC

Les nouveaux moyens de paiement sont-ils fiables ? Les acteurs du secteur en question, réunis cette semaine au sein du Payforum, les 16 et 17 mars, à la Défense, dans l'Ouest parisien, ont tenté de répondre à cette question à l'occasion de ce salon professionnel de la monétique et des moyens de paiement.

Selon ces experts, il va de soi que la sécurité est un des éléments indispensables à la pénétration d'un système de paiement sur le marché. Avoir confiance dans sa solution de paiement est ainsi essentiel.

Les consommateurs pas encore rassurés

Or le premier constat est sans appel. Les consommateurs manquent de confiance dans ces nouvelles technologies. Selon la société Edenred, spécialisée dans les services prépayés, "79% des détenteurs de smartphone se sentent davantage exposés aux risques de fraude et de piratage de données bancaires avec le NFC". Le NFC ou Near Field Communication (Communication dans un champ proche) cible la majorité des critiques.

Cette technologie de communication sans fil et à courte portée est déjà déployée sur l'ensemble des nouvelles cartes de paiement (sans contact, ndlr) et sur les smartphones avec les solutions de paiement mobile comme Orange Cash, Apple Pay, Samsung Pay, Hands Free de Google et même plus récemment Ticket Restaurant. Ainsi, si 58% des Français ont déjà un smartphone, 50% en sont équipés avec une technologie NFC, selon Edenred.

 

Les fraudeurs innovent

"L'ensemble des acteurs doit se sentir concerné par la cyber sécurité", confie Yves Jussot, coordinateur sectoriel à l'Agence nationale de la Sécurité des Systèmes d'Information (ANSSI). Les concepteurs doivent faire face aux fraudeurs qui renouvellent en permanence leurs attaques. "Il y a une course en avant entre les fraudeurs et ceux qui souhaitent sécuriser", estime le représentant de chez ANSSI.

Afin de juger de la fiabilité d'un moyen de paiement, il faut prendre en compte "la réputation de l'entreprise", souligne Serge Barbe. Les enjeux seraient totalement différents en fonction de la taille et de la renommée de la compagnie. "Une petite entreprise peut prendre plus de risques que les gros acteurs du marché qui jouent avec leur réputation", assure le Vice-président de Gemalto.

Un autre indice permet au consommateur d'estimer si la solution de paiement est sécurisée : sa durée de vie. Tout comme les cartes de crédits actuelles, qui ont une durée de vie limitée, les nouveaux moyens de paiement doivent avoir eux aussi une date d'expiration. Car si les cartes bancaires sont amenées à être changées régulièrement, c'est aussi parce que la nouvelle génération du produit prend en compte des mises à jour et qu'elle est plus sécurisée.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info