Fintech. Moneytis compare les établissements de transferts d'argent à l'international

Jacques-Olivier Busi • 29 Août 2016 • 14:13

Lancée en 2015 par deux expatriés français, Moneytis donne la possibilité aux internautes de comparer les sociétés de transferts d'argent à l'étranger. Elle revendique aujourd'hui près de 10.000 utilisateurs.

Fintech. Moneytis compare les établissements de transferts d'argent à l'internationalLancé en septembre 2015, le site compare les offres de 80 acteurs du transfert d'argent. Crédits : moneytis.com

Des commissions élevées pour les transferts d'argent lorsqu'ils étaient à l'étranger. C'est le constat fait par Christophe Lassuyt et Etienne Tatur. De ce fait, à leur retour en France, est née l'idée de créer un comparateur en ligne sur un marché en pleine expansion, Moneytis.

Moneytis se veut le Booking.com du transfert d'argent

Christophe Lassuyt, co-fondateur de Moneytis

10.000 utilisateurs revendiqués

Lancé en septembre 2015, le site compare les offres de 80 acteurs du transfert d'argent tels que Transferwise, Western Union ou encore Currency Fair. Cette comparaison s'effectue en fonction de nombreux critères (coût, temps de transfert, simplicité, etc...) tout en développant une solution issue de la technologie blockchain. "Cela nous permet de proposer des corridors inédits et des transferts plus rapides et moins chers", précise Christophe Lassuyt à Challenges.

La fintech revendique à ce jour 10.000 utilisateurs. "Nous voulons apporter de la transparence dans les tarifs des transferts internationaux, qui restent très opaques pour les consommateurs", explique le co-fondateur aux Echos. Une de leurs particularités est qu'ils se délocalisent quasi tous les six mois, selon leurs projets avec les incubateurs ou associations de fintech. Ils sont actuellement installés à Lisbonne, au Portugal.

Bientôt des transferts d'argent directement sur sa propre plate-forme ?

Le choix de l'opérateur revient ensuite à l'internaute. D'après ses fondateurs, il serait possible d'économiser environ 17 euros sur un transfert de 300 euros, grâce à leur interface de programmation applicative (API). Moneytis se rémunère avec des commissions prélevées auprès des opérateurs de transfert d'argent (0,3% du montant du transfert). Elle prévient également ses clients au moment où il est le plus intéressant de transférer de l'argent, en fonction des variations des taux de change.

Mais Moneytis voit encore plus loin. La fintech ne veut pas se cantonner à comparer les offres de transfert d'argent, elle envisage de permettre à ses clients de réaliser leurs transferts directement depuis sa plate-forme. Cette évolution devra passer par une phase de négociation avec les acteurs du transfert d'argent pour se créer une place. Même si Moneytis peut espérer booster leurs volumes de transactions, les acteurs traditionnels risquent tout de même de vouloir protéger leurs relations directes avec leurs clients.

>> A lire également : Start-up. Revolut, la banque en ligne pour échanger des devises sans frais

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info