Grand Paris : l'opportunité Villejuif

Etienne Nicolas • 07 Juin 2018 • 14:02

Le dynamisme du projet du Grand Paris rend la périphérie de la capitale de plus en plus attractive. C'est le cas de Villejuif qui devrait tirer son épingle du jeu. Explications.

Grand Paris : l'opportunité VillejuifCrédit photo : David Merle / NUMERIQUE

Construction de programmes neufs, arrivée de la ligne 15, prolongement de la 14 et développement du pôle santé et construction. Autant d'éléments qui rendent cette ville du Val-De-Marne attractive aux yeux des entrepreneurs, notamment immobiliers. De plus, avec un prix du mètre carré d'environ 4.000 euros, cette dernière est peu coûteuse comparée à ses voisines comme le Kremlin-Bicêtre ou Cachan.

Mais ça ne devrait pas durer à en croire Vincent Arki, directeur associé de l'agence Guy Hoquet, expliquant aux Echos qu'il observe : « un fort intérêt des investisseurs qui savent que les prix vont commencer à s'envoler pour atteindre ceux du Kremlin-Bicêtre, voire ceux du 13e arrondissement d'ici à 5-6 ans ». Michel Platero, président de la FNAIM du Grand Paris, approuve : « C'est la commune où investir. Les acheteurs ne se trompent pas, ils cherchent une rentabilité comprise entre 5 et 6,5 % et Villejuif peut leur offrir ».

Il est vrai que les Villejuifois sont déjà connectés par la ligne 7 du métro parisien grâce au terminus Villejuif – Louis Aragon. Mais l'arrivée de la 15, qui devrait être dotée de deux stations de métro à Villejuif dont une nouvelle à l'Institut Gustave-Roussy (qui sera elle aussi présente sur le prolongement de la 14) facilitera les trajets vers la capitale et dans la banlieue. Grâce à cela, Villejuif devrait se trouver à 25 minutes de la Défense, contre environ 45 minutes aujourd'hui.

Bientôt 70 000 habitants ?

De plus, Vincent Arki explique que : « Villejuif est la ville française où il y avait le plus de constructions neuves l'an dernier avec 60 programmes lancés. 45 sont encore en cours ». Ainsi, de nouveaux résidants sont attendus dans les années à venir. Actuellement peuplée de 56.000 habitants, ce dernier estime que 14.000 personnes devraient venir résider à Villejuif d'ici deux ans. La ville possède aussi l'atout d'être au centre du pôle d'activité (aussi appelé « cluster ») de la santé et construction qui lui permet d'avoir 4 écoles d'ingénieurs, 17 laboratoires de recherche du CNRS et surtout 4 hôpitaux. Ce qui représente environ 8.500 chercheurs et 35.000 étudiants.

Enfin, cette effervescence devrait aussi profiter à Chevilly-Larue, commune limitrophe de Villejuif, où les prix de l'immobilier sont encore plus bas. Vincent Arki, toujours pour LesEchos, s'attend à : « un afflux d'investisseurs dans un quartier où le prix au mètre carré peut passer de 3.000 euros à 4.000 - 4.500 euros dans les années qui viennent ».

>> A lire aussi > Immobilier : où investir dans le Grand Paris ?

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info