Immobilier : l'augmentation spectaculaire de la taxe foncière lors de la dernière décennie

Mickaël Touré • 20 Octobre 2020 • 16:02

Selon l'observatoire publié par l'Union nationale des propriétaires immobiliers, la taxe foncière a largement augmenté lors de la dernière décennie. Explications.

Immobilier : l'augmentation spectaculaire de la taxe foncière lors de la dernière décennie

En matière d'immobilier, il n'y a pas seulement les prix des biens qui grimpent. Selon l'observatoire de L'Union nationale des propriétaires (UNPI), dévoilé par Le Parisien, la taxe foncière aurait augmenté de 31,4 % entre 2009 et 2019. Une hausse spectaculaire qui s'est tout de même légèrement atténuée ces dernières années.  

Comment est calculée la taxe foncière ?

Pour rappel, pour calculer la taxe foncière, le Fisc s'appuie sur la valeur théorique du bien immobilier qui se base elle-même sur une base cadastrale actualisée chaque année en fonction de l'inflation.

S'y ajoute par la suite différents types de taux d'imposition votés par les collectivités territoriales, à savoir la commune, l'intercommunalité et le département. Cela étant, de nombreuses exonérations ou réductions fiscales peuvent s'appliquer selon la situation du contribuable.

Une hausse spectaculaire

Ainsi, comme indiqué précédemment, la taxe foncière a connu une hausse spectaculaire lors de la dernière décennie. Interrogé par le Parisien, le directeur de l'UNPI, Pierre Hautus, considère que cette hausse est colossale : « C'est trois fois plus que l'inflation sur la même période et six fois plus que la hausse des loyers ! ».

Il est ainsi difficile de justifier une telle hausse. Elle pourrait cependant s'expliquer en partie par une multiplication des petites taxes qui alourdissent la taxe foncière : taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM), taxe spéciale d'équipement (TSE) mais aussi, la taxe additionnelle spéciale annuelle (TASA) en Ile-de-France ou encore la taxe Gemapi pour prévenir les risques d'inondations.

Une accalmie de courte durée

Pourtant, cette hausse s'est légèrement atténuée ces dernières années. Entre 2014 et 2019, la hausse a ralenti et n'a été « que » de 12,1 %. En 2020, l'augmentation a été de 1,2 %. Une accalmie due aux élections municipales.

Malgré tout, l'embellie devrait être de courte durée. La suppression de la taxe d'habitation d'ici à 2023 devrait encore plus alourdir la taxe foncière. Selon le président de l'UNPI, Christophe Demerson, une fois la taxe d'habitation supprimée les collectivités se tourneront vers « le seul levier fiscal qu'il leur restera : la taxe foncière ».

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info