Immobilier : les frais de dossiers en hausse en 2020

Mickaël Touré • 12 Novembre 2019 • 16:11

Les grilles tarifaires des grandes banques nationales viennent d'être dévoilées, malgré des taux toujours bas, elles consacrent une augmentation des frais de dossiers.

Immobilier : les frais de dossiers en hausse en 2020

On ne cesse de le répéter depuis des mois, les taux immobiliers sont actuellement au plus bas. Ils permettent aux emprunteurs de contracter un crédit immobilier au meilleur taux. Grâce à cet environnement, de nombreuses banques ont déjà atteint leurs objectifs annuels de production de crédits.

Conséquence, elles se montrent plus restrictives avec les profils moins rentables. Alors que les grilles tarifaires des grandes banques nationales et de certaines banques régionales viennent d'être dévoilées, certaines d'entre elles ont décidé d'augmenter leurs tarifs pour l'année à venir.

BNP et HSBC augmentent leurs frais

En effet, 2 établissements sur 5 ont déjà augmenté leurs tarifs, à savoir, la BNP et HSBC. Dans le même temps, la Banque Postale et la Société générale ont décidé de geler leurs tarifs. Le LCL n'a, quant à lui, pas encore communiqué sur le sujet, sa grille tarifaire actuelle s'étendant jusqu'en avril 2020.

Pour les emprunteurs, cette augmentation n'est pas une bonne nouvelle. Fort logiquement, elle se répercute sur le coût total du crédit. En général, les frais de dossiers sont inclus dans le taux annuel effectif global (TAEG) de votre emprunt et oscillent autour de 1%. Un pourcentage qui, lui, ne devrait pas bouger.

Les montants planchers et les montants plafonds en hausse

Par contre, chaque banque décide d'un montant plancher, c'est-à-dire un montant minimal que vous devrez débourser quel que soit le montant de votre emprunt. Ces montants peuvent fortement varier d'un établissement à un autre. Alors qu'ils coûteront 100 euros à la Banque Postale, ils atteindront les 700 euros chez LCL. La BNP vient, elle, d'augmenter ce montant, le faisant passer de 400 à 500 euros. Une situation qui pénalise une nouvelle fois les emprunteurs les plus modestes.

De plus, les montants plafonds, qui correspondent à la somme maximale qu'un emprunteur pourra débourser en frais de dossier sont eux aussi en augmentation. Ainsi, ce plafond augmente de 20 % entre 2019 et 2020 chez HSBC (de 1 000 à 1 200 euros). Chez BNP, le montant plafond jusqu'ici fixé à 1 000 euros disparaîtra totalement en 2020. Ce qui implique que les frais pourront désormais monter sans limitation.

Les tarifs montent également en région

Autre mauvaise nouvelle, les tarifs sont également revus à la hausse en région. Selon MoneyVox, ils augmenteront de 5,9 % en moyenne. Cette hausse pourra atteindre 45 % dans certains établissements. La Caisse d'Épargne Centre Loire verra ainsi ses frais passer de 345 à 500 euros.

Pour autant, beaucoup d'entre elles n'ont pas encore communiqué leurs futurs tarifs. Par ailleurs, il est important de noter que ces frais, contenus dans le TAEG seront négociables à la baisse. Dans cette optique, n'hésitez pas à contacter un courtier en crédit immobilier de Bourse des Crédits. Grâce à son expertise, il pourra vous accompagner tout au long de votre projet et vous permettre de bénéficier au maximum des taux bas.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info