Immobilier : le profil sociologique des vendeurs en région parisienne

Jacques-Olivier Busi • 29 Juillet 2016 • 12:10

Plus de 60% des vendeurs sont des cadres ou des retraités, ce qui démontre que le profil des vendeurs a fortement évolué en dix ans. D'importantes disparités existent entre Paris, la proche banlieue et le reste de la région parisienne.

Immobilier : le profil sociologique des vendeurs en région parisienneEn petite couronne, le profil des vendeurs d'appartements se rapproche fortement de celui de Paris du fait d'une hausse des prix similaire.

Le marché immobilier en région parisienne est redevenu dynamique. La hausse des volumes de transactions a des effets sur les prix des logements, notamment à Paris. Ainsi, en septembre le prix moyen au mètre carré dans la capitale devrait atteindre 8.240 euros, soit une hausse de 2,8% sur un an. Si l'on prend en compte l'ensemble de la région parisienne, cette augmentation des prix sera de 1,4% sur un an. Cette tendance pousse donc les particuliers à revendre leur bien.

>> A lire également : Une taxe supplémentaire pour les propriétaires en 2017

"Dans la capitale, trois logements sur quatre sont venus par un cadre ou un retraité"

Selon une étude des notaires sur le profil sociologique des vendeurs, les cadres ou dirigeants d'entreprises représentent un tiers de ceux qui ont cédé un appartement en 2015 en région parisienne. Leur nombre a augmenté de 8% sur la période 2005-2015. De leur côté, les retraités ont été les plus nombreux à céder une maison, afin de partir pour un logement plus petit ou au soleil. Ainsi, l'an dernier, ils représentaient 37% du marché, d'où une hausse de 6% sur les 10 dernières années.

Crédits : Notaires Paris - Ile-de-France

A Paris, les vendeurs sont surtout des cadres, représentant 44% du marché immobilier. Entre 2005 et 2015, "la présence des cadres s'est renforcée au détriment des professions intermédiaires (-6%) et des employés et ouvriers (-4%)", précisent les notaires. La raison est simple, les prix n'ont pas cessé d'augmenter. Sur la même période, la part des retraités a également progressé. En 2015, ils ont représenté 30% des vendeurs. L'étude donne comme précision que "dans la capitale, trois logements sur quatre sont venus par un cadre ou un retraité".

Un équilibre des profils de vendeurs dans le reste de la région parisienne

En petite couronne, le profil des vendeurs d'appartements se rapproche fortement de celui de Paris du fait d'une hausse des prix similaire. Ainsi 34% des vendeurs sont des cadres, alors qu'ils n'étaient que 26% en 2005. La part des ouvriers s'est fortement réduite passant de 21% en 2005 à 13% en 2015. De leur côté, les vendeurs de maison sont plus âgés, puisqu'un sur deux a 60 ans et plus et 40% d'entre eux sont des retraités.

Crédits : Notaires Paris - Ile-de-France

En grande couronne, en revanche, "le marché des appartements est beaucoup plus équilibré", constatent les notaires. La part des cadres et des retraités a également augmenté puisqu'ils représentent chacun 25% des vendeurs. Néanmoins, les professions intermédiaires restent les plus représentées parmi les vendeurs avec 26% (contre 29% en 2005). Les ouvriers sont mieux représentés dans cette partie de la région parisienne avec 21% (contre 25% en 2005).

Crédits : Notaires Paris - Ile-de-France

Par ailleurs, les retraités restent toujours les plus nombreux à vendre leur maison (36%) dans le reste de la région parisienne, en hausse de 7% en 10 ans. Ils arrivent en tête devant les cadres (24% en hausse de 2%), les professions intermédiaires (19%) et les ouvriers (17%).

>> A lire également : Encadrement des loyers : les communes et les agglomérations auront le choix

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info