Infographies : Quel impact du « superarrondissement » de Paris sur les prix de l'immobilier ?

Timothée Talbi • 30 Mai 2018 • 14:30

Suite à une loi datant de février 2017, les quatre premiers arrondissements parisiens vont être amenés à fusionner. Anne Hidalgo organisera un referendum à la rentrée pour que les habitants de la capitale choisissent le nom de ce « superarrondissement » qui pourrait secouer les prix du marché immobilier à Paris.

Infographies : Quel impact du « superarrondissement » de Paris sur les prix de l'immobilier ?Le projet de superarrondissement va entraîner une baisse des prix du mètre carré dans les Ier et IVème arrondissement et une forte hausse pour le IIème arrondissement.

Comme l'explique le récent document publié par l'Atelier parisien d'urbanisme (Apur) et portant sur ce projet de fusion, les quatre arrondissements centraux sont certes ceux comptant le moins d'habitants dans Paris intra-muros mais le prix moyen de leur mètre carré figure également parmi les plus chers

En effet, d'après l'Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE), à peine 5% des Parisiens (un tout petit peu plus de 100.000 habitants) vivent dans ces quatre arrondissements. De plus, la tendance démographique est à la baisse avec un logement sur quatre (environ 20.000) qui y est désormais inoccupé. Si les prix des mètres carré au sein des VIème et VIIème arrondissements se situent autour des 13.000 euros, ceux des Ier ou encore IVème ont d'ores et déjà passé le seuil des 11.000 euros et s'approchent de la barre des 12.000.          

Plus de perdants que de gagnants

Cette fusion est notamment justifiée par l'homogénéité architecturale des quatre premiers arrondissements de la capitale. Et pour cause, ils contiennent presque la moitié des bâtiments inscrits ou classés dans Paris d'une part et d'autre part, la majorité de leurs constructions remontent au XVIIIème, voire XVIIème siècles.

L'expert immobilier Meilleursagents.com estime le prix moyen du mètre carré de ce superarrondissement à 11.284 euros, ce qui le placera ainsi sur le podium des arrondissements les plus chers du Paris intra-muros en devançant de justesse les niveaux du Vème. Cependant, ce nouveau prix avantagerait largement les habitants du IIème arrondissement dont le prix du mètre carré bondirait de 8% tandis qu'il diminuerait de 1,6% pour le Ier et même de 5% pour le IVème et aurait peu de conséquences pour le IIIème arrondissement (+0,4%). 

>> Pour aller plus loin : La capitale reste une enclave sur le marché de l'immobilier

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X