En Italie, ces maisons sont à vendre pour un euro

Lisa Niquet • 16 Avril 2019 • 10:38

En Sicile, de nombreux étrangers et investisseurs italiens sont attirés par l'offre alléchante d'une maison à un euro. Pour ces villes et villages désertés, c'est une aubaine.

En Italie, ces maisons sont à vendre pour un euro@Case a 1 euro

De nombreux villages sont délaissés par le tourisme, connaissent le chômage et souffrent de la crise économique en Sicile. Des maires ont trouvé la solution : vendre des maisons à un euro. Elles sont abîmées, mais ont un fort potentiel, alors pour ceux qui ont quelques économies, c'est une bonne affaire.

Objectif : redonner vie aux villages italiens

Le concept existe déjà depuis le début des années 2000. Dans le joli village de Gangi, pionnier en la matière, les nouveaux propriétaires devaient s'engager à effectuer les travaux de rénovation, de leur maison, dans les trois premières années.

D'autres villes ont suivi, telles que la Sardaigne. Aujourd'hui, ces cités sont redevenues attractives grâce à la fréquentation touristique et le chômage s'y est amoindri.

L'objectif est de vendre des maisons à rénover pour la somme d'un euro afin de repeupler et de redonner vie à des villages de moins en moins fréquentés et à l'économie en berne. Zungoli et Mussomeli, deux élégants villages italiens se sont à leur tour emparés de l'idée.

Maison à un euro : comment on fait ?

Il est possible de trouver ces maisons sur le site italien « Case a 1 euro », traduisible en anglais. Le site se veut rassurant, il y est indiqué que la ville est sûre et bien fréquentée. L'objectif est de trouver des investisseurs pour réparer les bâtisses anciennes.

Comme le souligne le site, les propriétés ne nécessitent pas forcément de gros travaux. Elles sont données aux municipalités qui, par procédure publique, les vendent au prix symbolique d'un euro. Dans certains cas, les mairies sont garantes pour les propriétaires.

Les acquéreurs s'engagent à planifier un projet de restructuration et de réévaluation dans l'année suivant l'achat. La rénovation coûte entre 20.000 et 25.000 €. L'acquéreur supporte également les frais de notaire. Une fois les permis de construire accordés, les travaux doivent démarrer sous deux mois au plus. Il faut également payer une police de garantie de 5.000 euros, d'une durée de trois ans, qui est remboursée au terme de la garantie. Pour plus de détails, il faut se tourner vers les bureaux d'urbanisme de la ville concernée par le bien immobilier.

Avantage non-négligeable, la restructuration du bâtiment et de l'énergie donne droit à des allègements fiscaux, grâce à la loi finance pour 2019 notamment. Les contribuables assujettis à l'impôt sur le revenu des personnes physiques peuvent déduire une partie des frais par la remise en état d'un logement.

Une déduction fiscale de 50 % des coûts encourus, avec une limite de dépenses maximale de 96 000 euros pour chaque unité immobilière, s'applique à l'entretien extraordinaire, la restauration conservatrice et rénovation et la rénovation de bâtiment. Cela ouvre droit à la TVA subventionnée et à des déductions sur les intérêts débiteurs hypothécaires.

Une ville sûre et bien fréquentée

Le routard décrit Mussomeli comme « un village sicilien typique, dominé par le Castello Chiaramontano du XIVe siècle, agrippé à son rocher ». La petite ville est surplombée par le château, soigneusement rénové, que l'on peut visiter.

Case a 1 euro
@Case a 1 euro

Le village au charme ancien, niché au pied d'une colline escarpée, dévoile ses petites rues alliant nature et travail de l'homme. Le panorama y est unique et le soleil toujours au rendez-vous.

La petite ville, délaissée, surtout dans le centre-ville, par les habitants et les jeunes allant trouver du travail ailleurs, a rejoint le projet « Case à 1 euro » avec la vente de vieilles maisons inhabitées, dans le centre historique, au prix symbolique d'un euro. Toti Negrelli, membre du Conseil, soutient la mesure afin de récupérer la vieille ville. Avec cette démarche, la conseillère Nigrelli souhaite dynamiser les activités productives locales. Le secteur touristique devrait également bénéficier du projet.

>> À lire également :

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info