A Paris, un hôte Airbnb gagne plus de 2.000 euros par an

Marie Nahmias • 03 Mars 2017 • 12:23

D'après une étude publiée par Airbnb, proposer son logement à la location courte durée quand on est Parisien rapporte en moyenne 2.300 euros par an.

A Paris, un hôte Airbnb gagne plus de 2.000 euros par anEn 2016, 64.000 logements étaient proposés à la location sur Airbnb.

Un revenu complémentaire qui équivaut à "un treizième mois", la pratique a de quoi séduire les Parisiens. Dans la capitale, un hôte gagne en moyenne 2.300 euros en louant son appartement sur Airbnb, selon les chiffres publiés par la plateforme californienne auxquels 20 minutes à eu accès.

Taxé de créer un manque à gagner pour les hôteliers et de soustraire des biens du marché de location "traditionnelle", le célèbre site veut redorer son image. "Alors que beaucoup de familles parisiennes ont du mal à boucler leurs fins de mois, et que le logement représente leur principale dépense, pouvoir compléter leurs revenus en louant leur logement de temps en temps est une vraie bonne nouvelle", écrivait Emmanuel Marill, directeur d'Airbnb France dans les colonnes de La Tribune le 24 février.

2 milliards d'euros d'activité économique

En 2016, 64.000 logements étaient proposés à la location sur la plateforme rien qu'à Paris. Sur l'ensemble de l'Ile-de-France, le chiffre grimpe à 87.000. Une forme de tourisme qui a engendré pas moins de 2 milliards d'euros d'activité économique dans la région, se félicite Airbnb. "L'année passée, plus de 1,7 million de voyageurs ont séjourné à Paris avec Airbnb. Ils ont découvert un Paris plus authentique, à travers la diversité de ses arrondissements et quartiers, loin des sentiers battus et des zones touristiques traditionnelles", soutient Emmanuel Marill sur le site de La Tribune.

Seulement, pour la Ville de Paris les fraudes de certains particuliers nuisent à la bonne santé du marché de l'immobilier parisien. Pour cette raison, le géant  américain a récemment proposé de mettre en place une limite automatique à 120 nuitées, plafond annuel imposé par la loi, dans la capitale. Toutefois, si des propriétaires "ont des autorisations pour louer davantage [parce que ce sont des professionnels, qu'ils sont mutés pendant six mois, qu'ils ont un bail touristique...] ils pourront décocher sur l'honneur cette limite automatique", explique Emmanuel Marill.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X