La part des Français surendettés baisse à nouveau en 2016

Hugo Abadie • 28 Février 2017 • 12:44

Selon une enquête de la Banque de France, 194.194 Français ont déposé un dossier de classement en surendettement en 2016. Un chiffre en net recul qui s'explique notamment par une baisse de recours aux crédits conso.

La part des Français surendettés baisse à nouveau en 2016194.194 personnes ont déposé un dossier de classement en surendettement en 2016

Dans l'incapacité de rembourser un crédit ou de payer un loyer, une personne surendettée n'a d'autre moyen que de déposer un dossier de surendettement à la Banque de France. Selon une enquête de la Banque de France, 194.194 personnes ont déposé un dossier de classement en surendettement en 2016, soit une baisse de 10,6% par rapport à 2015. Les dettes contractées par ces personnes en difficulté s'élèvent, en moyenne, à 42.000 euros.

Moins de crédits conso accordés

Selon la Banque de France, cette baisse du nombre de dossiers classés en surendettement s'explique notamment par un recours moins important aux crédits à la consommation. La Banque de France souligne que les crédits à la consommation accordés diminuent, en passant de 58,2% en 2011 à 39,3% en 2016. par ailleurs, 19,3 % des dossiers traités par la Banque de France ne comportent aucun crédit conso.

" Les différentes lois ont réduit l'accès et la demande de crédits en France, mais nous ne sommes pas encore sortis de crise, explique Jean-Louis Kiehl, président du réseau associatif Crésus qui vient en aide aux personnes en difficultés financières aggravées. Les classes moyennes doivent particulièrement attirer l'attention des pouvoirs publics, car leurs charges sont importantes. "

Accumulation des factures du quotidien

Les crédits renouvelables, qui sont très souvent souscrits par des personnes en difficulté financière aggravée, sont également en baisse. Alors qu'ils représentaient 34,6% de la dette des personnes surendettées en 2011, ils ne constituent plus que 21,3% de leurs dettes en 2016. La loi Lagarde, qui a renforcé la réglementation de la distribution de ce type de crédits, peut expliquer en partie ces résultats.

Si la part des crédits conso et des crédits renouvelables sont en baisse, " le montant des arriérés de charges courantes (logement, énergie, transports...) et des autres dettes (dettes familiales, cautions...) a augmenté de près de 38% en cinq ans, " détaille la Banque de France.

Le profil des ménages surendettés

Selon un profil établit par la Banque de France, près de deux ménages sur trois surendettés sont des personnes vivant seules et qui n'ont pas d'enfant à charge pour 53,9% d'entre eux. Les " 45-54ans " sont les le touchés par le surendettement (26,8%) alors que plus de trois personnes surendettées sur quatre sont locataires.  

Plus d'un dossier de surendettement sur deux se distingue également par une incapacité de remboursement. Cela peut s'expliquer par le fait que 28,7 % des personnes surendettées sont au chômage alors que plus d'une personne sur deux classée en surendettement dispose de revenus inférieurs au SMIC (1 149,07 € net en 2017). 

 

>> A lire aussi : Surendettement : "Il y a de terribles lacunes pédagogiques en France"

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits consommation

Notre fil d'info