Salon RENT : les 8 start-ups les plus innovantes

Hugo Eugene • 08 Novembre 2016 • 16:55

Ce mardi, la quatrième édition du RENT, salon des innovations pour l'immobilier, démarrait du côté de la Grande halle de la Villette à Paris. L'occasion pour 8 start-ups de se disputer le prix de LA Start-up RENT 2016.

Salon RENT : les 8 start-ups les plus innovantesLe salon RENT ferme ses portes ce mardi 9 novembre. @BoursedesCrédits

Il y avait de la concurrence ce mercredi matin du côté de la Grande halle de la Villette dans le nord de Paris, où a lieu, pendant deux jours, le RENT, salon des innovations pour l'immobilier. Chacun leur tour, les représentants de huit start-ups présélectionnées ont défendu, pendant cinq minutes et pas une de plus, les projets qu'ils ont lancés plus ou moins récemment afin d'être sacrée LA Start-up RENT 2016.

Au terme de la courte délibération du jury, c'est Homeloop qui a remporté le prix. En pleine transformation digitale, le secteur de l'immobilier n'en finit plus de se réinventer. C'est sur cette vague que surfent aujourd'hui ces start-ups, avec des projets tous plus innovants les uns que les autres.

 

  • Homeloop : Site internet d'estimation de bien immobilier par des professionnels du secteur fondé en juillet 2016 par un Aurélien Gouttefarde, un ancien banquier. Forte d'environ 600 visiteurs uniques par mois, la plateforme Homeloop entend réinventer la vente en garantissant l'achat, avec certitude, dans un délai de 90 jours maximum. La jeune pousse annonce 10 projets entamés en région parisienne.

  • Homeleo : Cynthia Bernard a créé Homeleo, un service en ligne gratuit pour les particuliers, en juillet 2016, afin de "permettre à tous les futurs acquéreurs de faire appel à un chasseur immobilier expérimenté, quel que soit leur budget et le type de bien qu'ils recherchent, aussi précis soient-ils". Actif dans tout l'Hexagone, son réseau de chasseurs partenaires compte aujourd'hui plus de 50 membres.

 

 

  • Happywait : l'espace client pensé par Julien Mouazan sur le site Happywait entend "rendre l'attente heureuse" pour l'acquéreur d'un bien immobilier. Avancée des travaux, photos de chantier, chat, documents en ligne, alertes personnalisées, suivi post-livraison, la palette de services dédiés à rendre toute l'activité du promoteur plus transparente, est exhaustive. Quatre travaillent déjà avec la start-up qui entend bien en réunir 50 à terme.

 

  • Solen : l'expert en ensoleillement et luminosité représenté par son cofondateur Clément Henry, met sa technologie quantifiant cette ressource naturelle au service d'une application disponible sur les principales plateformes de téléchargement pour conseilleur au mieux le prospect d'un bien immobilier. La technologie utilisée par Solen commence à s'intéresser de près à l'immobilier de bureaux, et aimerait, de loin, ne plus s'arrêter à un seul secteur.


  • Flatsy : la plateforme en ligne Flatsy pensée par Alexis Chauffert-Yvart met un outil de prise de rendez-vous dédié à l'immobilier, censé simplifier et accélérer la démarche grâce à l'utilisation d'un deuxième outil, la mise à disposition d'équipes de FlatGuides, agents immobiliers pour un jour, payés par la jeune pousse pour rendre accessibles les biens aux prospects. Créé il y a plus d'un an, le site revendique une centaine de clients.

  • Smartrenting : cette société de gestion locative pilotée par le trio Thibault Martin, Romain Bernard et Théo Vassoux est spécialisée dans la sous-location d'appartement. Smartrenting se propose de prendre en charge le loyer du locataire absent de manière 100% légale en mettant en avant son taux de 80% d'acceptation de la part des propriétaires. En développement, l'entreprise pense à s'émanciper en province, dès 2017, dans des villes stratégiques comme Lyon, Bordeaux et Aix-en-Provence.

 

  • Pinpo : l'application adopte le principe de matching, cher aux sites de rencontre pour favoriser le rapprochement entre locataire et propriétaire pour que "l'offre et la demande aillent droit au but". Pinpo affiche un score d'affinité entre les utilisateurs en toute transparence et permet de réserver des créneaux de visite ou bien même de louer directement un bien immobilier. Lancée en février 2016 par sa fondatrice Laurence Benamran, l'application compte environ 10.000 utilisateurs et 100 locations enregistrées.


  • LKSpatialist :  la start-up montpelliéraine fondée par Lahouari Kaddouri a lancé Lina, un logiciel à destination des promoteurs et aménageurs lotisseurs. Par son utilisation du Big Data, l'application payante rend disponible, sous la forme d'immenses registres, la masse de donnée communiquée par les administrations et les collectivités. Active sur Montpellier, Toulouse et Marseille, Lina cherche à s'étendre sur l'ensemble du territoire.

Le salon RENT2016 se tiendra les mardi 8 et mercredi 9 novembre 2016 à La Grande Halle de la Villette, 211 avenue Jean Jaurès 75019, Paris, France.

>> A lire également : Start-up. Winkimmo veut devenir le premier site de rencontre immobilière

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X